Migoto no Shima

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Retrouvailles particulièrement désagréable ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
Mayu marchait dans la rue, il était 5h de l'apres midi, cette fois ci, elle n'avait pas oublier de demander la premission a son maitre, elle avait d'ailleurs hésité un long moment avant de se jeter a l'eau. Il y avait un joli couché de soleil, le ciel était rose, il faisait bon, elle respirait l'air frai, elle voulait oublier, tout oublier, gommer sa vie pour recomencer mais cela n'était pas si simple il lui fallait de la force, et bien qu'elle avait du mal, elle s'en sortait relativement bien .

La jeune femme venait de s'acheter une glace, elle regarda le ciel, puis elle arriva vers un petit banc ou elle s'assie . Le banc était placé a coté d'une rue sombre et étroite, elle faisait donc, chaque minutes, très attention par rapport au Ainoko qui trainaient dans le coin, elle les observait, avec une légère dose de paranoya . Elle réspirait, tranquillement, tut en mangeant sa glace. Elle faisait attention a l'heure qu'il était, elle devait être rentrée a 20h maximum, pas plus tard sinon...Elle risquerait gros .

Mayu ne se doutait pas de ce qu'il allait se passer, oh que non....

Invité


Invité
Aidô réglait quelques affaires en ville cette après midi, il regarda sa montre elle lui indiquait 17 heures, il avait hate de rentrer chez lui et de retrouver le confort de son foyer. Après plusieurs heures de négociation il venait d'obtenir ce qu'il voulait, parfait son père serait content. Il ressortit enfin de l'endroit ou il se trouvait préférant utiliser la porte de derrière pour ne pas être vu, il se retrouva dans une rue sombre et étroite, trop étroite pour qu'il s'envole à son aise, il tourna la tête il n'était pas très loin du bout de la rue.

Il marcha afin de sortir de la ruelle et se retrouva dans une rue bien plus grande et plus éclairé, son regard balaya machinalement les alentours quand il aperçu une jeune fille assise sur un banc non loin de là, cette fille il la connaissait, un léger sourire apparut sur ses lèvres et il décida de s'approcher d'elle.

Il s'avanca tranquillement allant se planter devant elle, il savait qu'a cet instant elle ne l'avait pas encore reconnu la dernière fois il avait agit à visage découvert or là il portait sa cape qui dissimulait son visage. Qu'importe il allait vite lui faire comprendre qui il était.

"Bonjour Mayu, ca faisait longtemps"

Une voie douce mais cependant menaçante qui dut alarmer la jeune femme si elle ne l'était pas déjà par sa simple présence. Il repoussa sa capuche en arrière ne l'enlevant pas mais la poussant suffisamment pour que la lumière vienne éclairer son visage.

"Heureuse de me revoir ?"

Invité


Invité
Mayu vit arriver un Ainoko se poser pres d'elle et venir juste en face d'elle ; rien qu'a son soufle elle avait l'impression de le connaitre . Elle se reculat dans le banc, comme si elle voulait lui échapper, comme si une peu se cachait derriere elle . Il avat un capuchon, il faisait peur, elle angoissait . La jeune femme entandit soudain la voix de l'homme, ses pupilles se rétractèrent, elle eu une peur bleue, elle reconnaissai son agresseur, elle avait l'impression d'être dans un cauchemard . Lorsqu'il repoussa sa capuche,suffisamment pour voir le vsage de son interlocuteur . Lorsqu'elle le découvrit , elle se rendit compte que ce n'était pas un simple cauchemard, mais la réalité .

La jeune femme baissa les yeux et dit d'une tout petite voix tremblottente :



  • Euh...j-j-je, euh euh...b-b-b-bonjour...

Elle avait les yeux humides, elle courbait l'échine, mais soudain, elle se leva brusquement et le repoussa, elle fut un poil agressive, de peur elle se mit a courir dans la rue, le plus vite possible, elle se faisaitt étroite, elle s'arreta une seconde, afin de meux respirer .

* Non, non, non, non...non qu'il ne m'approche pas... *

Elle alla se cacher derriere une poubelle, elle mit un carton sur sa tête pour ne pas se faire reperrer, elle tentait de se calmer pour ne pas se faire entandre . Pourquoi elle pourquoi encore elle, pourquoi toujours elle ? Il fallais qu'il s'en aille, qu'il la laisse, comment allait-elle s'en débarrasser ? Elle regarda autour d'elle avec rapidité, elle pris , en essayant de faire le moins de bruit possible, une barre de métal qui se trouvait au sol, mais elle n'avait pas remarqué un poids sur le morceau de métal . Elle le tira, et une pile d'ordures tomba avec fracas .

Invité


Invité
Aidô était ravi elle l'avait reconnu avant même qu'il ne montre son visage mais cela n'avait rien d'étonnant après ce qu'il lui avait fait il était sur qu'elle aurait reconnu sa voie n'importe ou. Il fut encore plus heureux quand il la vit perdre totalement contenance et s'écrouler, elle ne s'était toujours pas remise de la dernière fois apparemment. Elle se leva et le repoussa brutalement avant de s'enfuir en courant, il regarda de nouveau l'heure, il était encore tôt et il avait bien envie de s'amuser un peu il se décida donc de la suivre.

Elle entra dans la ruelle et il ne put s'empêcher de penser qu'elle n'avait vraiment aucun instinct de survie elle aurait mieux fait de courir vers là ou il y avait du monde mais non elle avait préféré partir dans un coin sombre. Bah tant pis pour elle après tout il n'allait pas se plaindre parce qu'elle lui facilitait la tache.

Il avança tranquillement dans la ruelle il ne s'était pas envolé car cela n'aurait pas été pratique pour lui, il ne la vit nul part mais il était impossible qu'elle soit allé bien loin.

"Tu joue à cache cache ? Mais je vais te trouver"

Il rigola doucement et s'avança, il restait néanmoins prudent car il ne savait pas ce qui pouvait lui passer par la tête. Il regardait autour de lui quand la chute d'une pile d'ordure attira son attention.

"Je t'ai trouvé !!!"

Invité


Invité
Mayu l'entendit arriver, elle avait fait tomber la pile d'ordure, il lui avait crier , comme dans un jeu, qu'il l'avait trouver . Elle se relevat, elle avait déjà éssuyé une premiere larme, la peur était présente . La barre a la main, la jeune femme eu la " bonne " idée de la lui envoyer en plein visage, simplement, elle le ratta, c'etait, en quelque sorte, fait éxpres, elle avait trop peur de lui faire affront . Elle reculat le plus possible, elle parti dans une mauvaise direction, la menant a un cul de sac . Arrivée la, la pauvre Mayu commença a paniquer, elle n'avait auccune issue . Elle s'affola, regarda autour d'elle, rien ren n'etait la pour qu'elle puisse s'enfuir . Elle décida alors de fonser dans le Kakon, elle ne réussi pas a le faire tomber, par contre, elle ne manqua pas de "gouter" le bitume . Elle s'éraffla le genoux, elle se rangeat contre le mur elle était a coté, ou presque, d'Aido . Elle dit a voix faible :

...Je- j-j-j-j-je, pardon...j-j-j-je s-s-s-ssuis dédédédésolée....

Elle mit sa tete entre ses genoux , elle s'apprettait déjà a recevoir un coups, ou des coups, elle était apeurée, une nouvelle fois, elle se faisait attraper, allait-il être plus doux ? Elle se faisait sans doute des illusions...

...Pourquoi ...pourquoi....

A croire que c'était son mot préféré en face de cet oiseau de malheur .

Pour-quoi-tu-veux...me ...faire-du-mal ?

Elle tremblait comme une feuille . Elle lui demanda en relevant la tete une larmea l'oeil :

Que-que-que-va-t-t-tu-f-f-faire...? Tu ne ne me me tu-ra p-p-p-as hein ? T-t-t-tu ne vas pas me f-f-ffaire de mal hein ...?

Invité


Invité
Il avait eu raison de rester sur ses gardes car comme il s'en doutait Mayu l'attaqua et avec une barre de fer en plus, elle n'y allait pas doucement, heureusement pour lui elle le rata. Elle était tellement terrorisé qu'elle ne chercha même pas à recommencer son attaque et préféra s'enfuir. Malheureusement pour elle elle parti du mauvais coté et se retrouva coincé dans le cul de sac. Elle se retourna vers lui et il ne put s'empêcher de penser qu'elle ressemblait à un animal prit au piège, elle lui fonça dessus espérant sans doute le faire tomber mais il se poussa et ce fut elle qui chuta.

Elle se recroquevilla sur elle même comme si elle s'attendait à être battu mais elle n'avait rien à craindre de ce coté, le corbeau n'était peu être pas un tendre mais il ne prenait aucun plaisir à frapper sans aucune raison, si elle l'avait blessé en l'attaquant alors là peut être mais encore il aurait vraiment fallu qu'elle lui fasse très mal. Et puis il savait pas expérience que bien souvent les mots blessaient plus que les coups.

Elle s'était mise à pleurer, lui demandant pourquoi, pourquoi il voulait lui faire mal et s'il comptait la tuer. Il lui lança un regard un peu surprit, elle avait peur de lui certes mais il n'avait rien fait jusqu'à maintenant.

"Mais qui te dit que je veut te faire mal ? Je n'ai fait que venir te parler et si je voulais te tuer je l'aurais déjà fait"

Il s'accroupit face à elle et la regarda, elle avait déjà commencé à pleurer, il allongea le bras et le essuya la joue, elle devait se demander pourquoi il faisait ça et à vrai dire il se le demandait aussi il n'avait pas encore d'idée précise sur la suite des évènements

Invité


Invité
Lorsque l'Ainoko s'avança vers elle, elle eu un spasme de terreur, mais lorsqu'elle entendi sa voix lui dicter qu'il n'avait auccune intentions de lui faire du mal, et lorsqu'il s'acroupi pour lui essuyer un larme elle fut très surprise, elle cessa de pleurer, elle resta figée, durant quelque secondes, tellement elle était surprise, elle n'en croyait pas ses oreilles ! enfin, pour le moment elle avait l'impression qu'il était honete, mais cela ne l'empecha pas d'avoir peur de lui . Elle lui demanda timidement :

E-est-ce que j'ai le d-droit de me , de me lever ?

Finalement, elle n'attendit pas son accord pour se relever tout doucement, dos au mur, comme si elle était menacée . Elle parti tout doucement s'assoir sur un caisson en bois qui se trouvait a quelques mêtres d'eux . Elle leva le nez vers lui et lui demanda en e frotant les yeux et en respirant un bon coup pour prendre du courage :

Pourquoi est-tu venus me voir ? J'ai cru que tu revenais pour me tuer . Euh...euh euh , et euh, qu'est-ce que cela t'apporte de me faire peur ... ? Euh et euh, euh, je ne t'avais pas dit mon nom l'autre fois ...comment le connais-tu ?

Elle n'était pas agressive, loin de la, elle avait bien trop peur qu'il la massacre . Elle baissa la tête durant quelques secondes puis la releva et lui dit avec une petite vooix :

Euh..désolée, désolée de parler autant...désolée...je -je-je ne veux pas t'embêter...

Elle était timide avec lui, elle était loin d'être celle qu'elle avait été lors de sa premiere rencontre ? Elle éspèrait qu'il ne soit pas agressif, qu'il ne vienne pas la toucher...

Invité


Invité
Elle lui demanda l'autorisation de se lever mais finalement le fit sans attendre sa permission, de toute façon il lui aurait dit oui, elle alla s'asseoir sur une caisse à quelques mètres de là. Aidô se redressa aussi et s'adossa contre le mur derrière lui maintenant une certaine distance entre eux. Il écouta ses nombreuses questions et réfléchit un moment avant de répondre.

"Je n'ai pas l'intention de te tuer et je ne pensais pas te revoir non plus, mauvais endroit mauvais moment comme la dernière fois ma pauvre. Quand a ton nom je me suis renseigné j'aime bien savoir avec qui je couche"


Elle avait perdu son agressivité par rapport à la dernière fois mais elle avait toujours la langue bien pendue, ce qui le fit rire d'ailleurs, certaine chose ne changeraient jamais quoiqu'il arrive.

"Pas grave, au fait ton maitre ta puni la dernière fois ? Tu n'est pas encore sortit sans permission j'espère ? Tu doit rentrer a quelle heure ?"

Après tout elle n'était pas la seule a avoir des questions, pour le moment Aidô était calme il parlait à la jeune humaine comme il l'aurait fait avec une vieille amie mais dieu seul sais ce qui peut se passer dans la tête du corbeau.


HRP c'est court désolé mais ca va bouger au prochain post c'est promis j'ai déjà les idées mais je peut pas encore les mettre Twisted Evil HRP

Invité


Invité
Aux réponses du corbeau, Mayu fut intimidée, savoir le nom de la personne avec qui il couche ? Mais quel genre de type est-il donc ? Elle se leva, et repondit a ses question avec un peu de courage, comme Marcus le lui avait "enseigné " :

...Euh...euh oui, oui mon maître m'a punie . Non je ne suis pas partie sans sa permission . Euh je dois être chez Renji à 20h maximum .

Elle fit semblent de regarder sa montre, elle n'en avait pas...Et dit comme mal a l'aise :

Ah ! il est l'heure de partir, euh, bon euh, d'solée, euh je m'en vais .

Elle commença d'abbord a partir dans la mauvaise direction, puis, en baissant la tête , essayant de ne pas se faire remarquer, elle reprit le bon chemain, elle avançait a toute vitesse, elle était préssée de partir, de ne plus le revoir ...

HJ : Désolée c'est court !

Invité


Invité
Aidô s'amusait de la voir si mal à l'aise, elle semblait tellement intimidée face à lui, bon en même temps c'était un peu normal vu ce qu'il lui avait fait la dernière fois. Elle se leva prétextant qu'il était l'heure qu'elle y aille et commenca à partir, le corbeau consulta rapidement sa montre et eut un léger sourire, le prenait-elle vraiment pour un imbécile ?

Tandis qu'elle s'éloignait d'un pas rapide il soupira légèrement avant de la rattraper sans effort. Ce fut un bras passé autour de sa taille qui arreta la jeune fille, Aidô venait de se coller derrière elle et la maintenait contre lui.

"Ta montre doit être déréglée ma belle car il n'est même pas 17h30, ce qui fait qu'on peut passer encore 2 longues heures ensemble toi et moi"

Il souriait légèrement il ne voyait pas le visage de la jeune fille mais il imaginait très bien son expression et toute les pensées qui traversaient sa tête. Qu'es-ce qu'il me veut, qu'es-ce qu'il va me faire, autant de questions qui devaient se bousculer. Aidô décida de répondre à ses interrogations, il poussa doucement ses cheveux dévoilant son cou avant de venir l'embrasser doucement. Ses lèvres couraient sur sa peau remontant doucement vers l'oreille, son second bras venait de passer lui aussi autour d'elle, par ce geste il la maintenait contre lui et il lui immobilisait aussi les bras.

Invité


Invité
Le corbeau s'était bien rendu compte que la jeune fille avait mentit . Elle sentit soudain un bras passer autour de sa taille, s'était lui, il l'avait collée a lui, et elle avait poussé un petit cri, elle était a la fois surprise, et apeurée . Et lorsqu'Aidô lui dit qu'il passeraient deux longues heure ensemble, elle commença à trembler . Elle s'éfforçais de ne pas pleurer, mais elle se demandait :

° Pourquoi, poursuoi moi , pourquoi toujours moi, est ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Que me veut-il, que va t-il faire de moi... Pourquoi il ne me laisse pas..? °

Mais lorsque le Kakon lui repoussa les cheveux pour venir deposer ses lèvre sur son cou, remontant jusqu'a son oreille, pour ensuite l'immobiliser totalement, elle se mit à pleurer, elle laissa d'abbord échaper un petit :

Non...non...

Puis elle continua a parler avec une voix térrorisée :

Pourquoi, pourquoi tu me fais ça ? J'ai fait quelque chose de mal ? j'ai comis une erreur ? Pourquoi tu me choisis ? Pourquoi tu veux me faire du mal ?

Tant de questions pouvait peut être énnerver le corbeau, mais elle n'y pretait plus attention . Et, avant meme qu'il réponde, elle se mit a se débatre en lui criant (pas trop fort non plus, pour ne pas lui crever les timpans ) :

Je t'en suplie, je t'en suplie, arrêtes, ne fais pas ça, laisse moi ...laisse moi partir !

Elle voulait lui marcher sur les pieds, lui mettre un coup avec l'arriere de son crane, mais quelque chose, en elle, l'en empechait, elle avait trop peur, peur de quoi ? elle pourrait fuir apres, mais non, elle ne pouvait pas . Mais elle avai peur d'une chose, et même si il était sure que cela ne lui arriverait pas, elle en avait peur, elle se demandait si elle allait se faire punir par son maître en rentrant, bien sure, il était évident que non, mais elle était térrorisée au point d'en perdre les pédales .

Invité


Invité
Elle se mit presque immédiatement à pleurer, lui demandant pourquoi, décidément elle aimait ce mot. Pourquoi, pourquoi, pourquoi. Pffffff elle en devenait soulante en plus elle ne lui laissa même pas le temps de répondre qu'elle se mit à crier et à se débattre. Bon il ne voulait pas en arriver là mais il devait la calmer, il remonta donc une de ses mains sur son visage, la plaçant sur sa bouche en faisant attention qu'elle ne puisse pas le mordre, puis il utilisa deux de ses doigts pour lui boucher le nez, sans air elle serais bien obligé de se calmer.

"Je te laisse respirer quand tu te calmera"

Il attendit quelques secondes qu'elle arrête de se débattre puis enleva sa main.et soupira.

"Tu n'a rien fait de mal Mayu, rien du tout, je te l'ai dit je ne pensais même pas te revoir un jour, et je t'ai dit aussi que je ne comptais pas te faire de mal alors pourquoi tu te débat comme ca ? Tout ce que j'ai fait jusqu'à maintenant c'est de t'embrasser dans le cou et si tu n'était pas si terrorisée tu te serais rendu compte que ce n'était pas si désagréable. Tu as vu mon mauvais coté mais je peut aussi être très doux tu sais, seulement c'est sur que si tu agit comme ca ca ne me donne pas envie de te le montrer"

Il resta collé à elle et ses lèvres reprirent les baisers, en gros il venait de lui dire "laisse toi faire et ca se passera bien" vraiment charmant. En tout cas c'était à elle de voir elle pouvait continuer de lui résister ou décidé de le laisser faire et qui sais peut être même y prendre du plaisir.

Invité


Invité
Lorsqu'elle se débatit, et apres ses paroles, la jeune femme sentit la main du Kakon venir se plaquer contre sa bouche, il lui bouchait le nez avec deux de ses doigts afin qu'elle se calme, ce qu'elle fit apres quelques secondes . Puis il prit la parole, et ce qu'il lui dit la surpi, elle se demandait pourquoi (décidément XD) étaait-il comme ça ? Et meme , qui était-il ? Elle eu du mal a cesser de pleurer, mais elle y parvin . Et lorsque les baisers d'Aidô reprirent leur course folle, elle ne put s'empecher de dire :

Je-je-je suiis désolée... C'est- c'est juste que, tu-tu-tu me fait...tu me fait peur ... ne m'en veux pas...

Elle était crispée, tendue comme jamais, d'ailleurs, Aidô devait le ressentir tellement ses muscles étaient raide . Elle osait a peine respirer, pourtant, jusqu'ici , il n'avait pas été agressif, mais il restait un dangé pour elle, une pure menace . Elle avait décidé de se laisser faire, elle ne voulait pas que cela se passe comme la derniere fois . Mais lui demanda :

Qu'est ce que tu vas faire de moi après...?

Invité


Invité
Elle cessa de se débattre signe qu'elle se laissait faire mais elle était terriblement tendue il le sentait bien seulement il ne comptait pas s'arrêter pour ca. Elle avait peur ca il pouvait le comprendre il avait du lui laisser un très mauvais souvenir la dernière fois. Il allait devoir l'aider à se détendre un peut.

"Pourquoi es tu si tendue ? De quoi a tu peur je ne t'ai pas fait de mal jusqu'à maintenant"


Il continua de lui embrasser le cou remontant jusqu'à son oreille pour en mordiller doucement le lobe, ses bras desserrèrent leur emprise, il finit par la lâcher pour lui prendre la main et l'entrainer plus loin dans la ruelle là ou il était sur qu'on ne les verraient pas. Il la plaqua au mur sans brutalité et se mit contre elle. Il lui leva doucement le menton pour embrasser sa gorge avant de remonter le long de sa mâchoire jusqu'à sa bouche, il l'embrassa doucement tandis que ces mains commençaient à la caresser.

"Ce serait beaucoup mieux si tu te détendait tu sais, tu trouverais ca plus agréable, et après et bien je te ramènerais chez toi, je ne compte pas te tuer si c'est ce qui t'inquiète"

Invité


Invité
Mayu essayait de se détendre, elle faisait omme elle pouvait . Le simple fait de sentir les levre du Kakon devenir douce la rendait un petit peu moins tendue, mais vraiment un peu... Lorsqu'il lui demanda pourqui était-elle tendue, elle lui repondit avec une voix douce et timide :

Je..suis désolée, j'ai , j'ai juste du mal, ne m'en veux pas...Je suis tendue parce que, parce que...tu ... euh tu enfin, euh tu... tu me fais peur... je n'y peut rien ...J'essaie, j'essaie de me détandre, je suis bloquée !

Lorsqu'elle sentit les lèvres du corbeau remonter progressivement allant jusqu'a mordiller le lobe de l'oreille, elle s'arreta de parler . Elle le sentait, qui relachait l'étrainte, cela lui permettait de se détendre un peu plus . Lorsqu'elle le sentit l'emmener un peu plus loin dans la ruelle . Elle se sentit doucement plaquée contre le mur, elle ne se sentait plus agressée, elle essayait de se laisser aller ( avec un peu de mal hein ! ) Les moindre de ses geste étaient " étrange", sa façon de faire, la douceur qu'il lui mointrait, elle était troublée, elle était désorientée . Sous les baisers du corbeau, la jeune fille commençais a se detendre, mais lorsqu'elle sentit les premieres carresses arriver, elle eu une honce de peur . Elle lui dit :

Euh, c'est euh c'est gentil alors si tu me ramenes . Mais euh, je sais pas si je vais parvenir a me décontracter totalement ...

Elle se demandait bien ce qu'elle devait faire et le lui demanda timidement :

Qu'est ce que je dois faire ...?

Invité


Invité
Qu'est ce que je dois faire ...?

Il dut se retenir de rire elle n'avait jamais été avec un homme ou quoi ? Ce qu'elle devait faire lui semblait pourtant évident enfin bref ce n'est pas grave.

"Tu pourrais toi aussi me toucher par exemple et n'ai pas peur je ne te ferais aucun mal"

Qu'elle soit un peu active quoi, au lieu de simplement se laisser faire, bon c'est vrai il ne pouvait pas non plus lui demander qu'elle lui saute dessus, pas après ce qui s'était passé entre eux mais bon il allait voir s'il pouvait lui faire oublier ca. Il la relacha un instant le temps d'enlever sa cape, en dessous il portait un jean et un simple t-shirt bleu moulant. Il recommença à la caresser en douceur tout en continuant à l'embrasser il voyait bien que ses baisers la détendait un peu. Il prit une de ses mains et la posa sur son torse l'invitant à le toucher.

Il posa une de ses mains sur la joue de la jeune fille et l'embrassa longuement et tendrement, elle était complètement perdu, son attitude la troublait il le voyait bien et cela l'amusait beaucoup. Doucement sa main passa sous son pull pour aller caresser la peau douce de son ventre avant de remonter vers sa poitrine

Invité


Invité
Mayu ne savait plus ou elle en était, elle ne savait plus quoi faire, elle se demandait pourquoi il était comme ça, et surtout quel genre de personnage était-il ... Mais les caresses d'Aidô étaient particulierement douce, apportant un début de plaisir meme si c'était vraiment très peu . Lorsqu'il prit la main de la jeune femme pour la faire venir sur son trose, elle se mit a rougir, pourtant, il n'y avait rien de particulier a toucher le torse d'un homme, ce n'était pas nouveau, mais avec lui elle était timide . Elle se laissait embrasser et l'accompagna timidement, elle passa timidement ses main sous le t-shit moulant de son partenaire, passant celles-ci sur son torce avec douceur, elle se demandait meme pourquoi elle faisait ça....Au m^me moment, elle sentit les main d'Aidô venir se balader sous son pull, carressant son ventre jusqu'a sa poitrine, c'est alors qu'elle eut un légé souffle de surprise, de plus, les mains du corbeau étaient légèrement froides . Elle lui dit ensuite timidement :

Euh...désolée, j'ai...j'ai un peu de mal a prendre des initiative, je ne sais pas comment m'y prendre avec toi...

Elle décidat alors, toujours avec timidité, d'enlever le t-shirt du Kakon...Elle le déposa doucement au sol puis, avec lenteur, elle commença a defaire la ceinture du corbeau ...

Invité


Invité
Topic toujours d'actualité?

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum