Migoto no Shima

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La vache et le chat (pv Miruku)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La vache et le chat (pv Miruku) le Jeu 18 Déc - 14:10

Ranmaru Meiroo

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Aujourd’hui, Yuya était partit faire les courses. Ran était un peu inquiet mais la jeune humaine avait insisté, prétextant que tout irait bien. Après s’être assuré qu’elle avait bien son bracelet et lui avoir donné mille consignes pour sa sécurité, il consentit à la laisser partir avec une autre esclave de la famille qui avait aussi des commissions à faire.

Ran n’avait plus rien à faire pour le moment alors il décida d’amener Miruku dans le petit jardin privé, derrière ses quartiers, lui disant qu’il avait quelques choses à lui montrer.

Je l’ai déjà montré à Yuya, c’est mon pouvoir, il vaut mieux que tu sois prévenue pour ne pas être surprise par la suite. Regardes bien…

Il se concentra et, sous les yeux de la vachette, se transforma en un grand chat bleu de la taille d’un lynx. Il savait Miruku craintive et émotive, mieux valait qu’elle le voit une fois pour savoir à quoi s’en tenir.

Voilà mon pouvoir, en faisant appel à ma part animal, je peux me transformer pendant un moment.

Malgré sa voix un peu plus rauque, il se faisait le plus gentil possible, pour faire comprendre à son esclave qu’elle n’aurait jamais rien à craindre de lui, quelque soit sa forme et qu’il avait les moyens de la protéger. Il alla ensuite vers elle et passa sa tête sous sa main, comme un chat qui cherche les caresses, voulant mettre Miruku en confiance.

Et toi ? Est-ce que comme certains Ainokos, tu possèdes un pouvoir ?

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: La vache et le chat (pv Miruku) le Jeu 18 Déc - 14:35

Invité


Invité
La petite vachette avait bien dormis depuis quelque temps, depuis qu’elle était arrivée ici elle se sentait un peu plus a l’aise, plus tranquille aussi… Elle mangeait a sa faim, et elle adorais cuisiner pour des gens qui aimait ce qu’elle faisait.. Pourtant elle ne les comprenait pas… Elle ne se sentait pas a sa place, il était trop, elle était de trop… Elle ne savait pas pourquoi mais même si elle se sentait un peu plus libre, elle aurais bien aimer se trouver ailleurs, si quelqu’un pouvait l’aimer… Elle sentait juste la tristesse de Yuya.. Aujourd’hui elle s’était vêtue très simplement, un t-shirt blanc, pas de sous-tif ça fait trop mal, et un mini short noir…

Elle ne savait pas ce qu’elle aillait faire aujourd’hui, elle n’osait pas faire le ménage sans Yuya parce qu’elle cassait tout… En plus ces seins lui faisait un peu mal, mais elle ne se plaignait pas comme jamais, un instant elle chercha des livres des yeux, parce que cela elle aimait faire, un de seule chose que son maître lui laissait…

Mais elle n’eu pas le temps d’ouvrir un des livres que son maître lui demanda de le suivre, a pas tranquille, un peu troublée, est-ce qu’elle avait fait quelque chose de mal elle suivit l’homme dans le jardin intérieur, ce qui la fit sourire c’est si beau comme endroit, elle a toujours adorer la nature, s’exposer au rayon du soleil coucher dans l’herbe…
Son pouvoir, la jeune femme pencha la tête sur le coté, sursautant légèrement quand son maître se transforma en gros chat, elle du lutter contre elle même face a cette transformation, quelque chose au fond d’elle même lui disait de courir, très vite très loin.. Elle était devant un prédateur… LA clochette de la jeune femme sonna un instant quand elle fit un pas en arrière pour fuir…

La jeune femme suspendit son souffle quand le fauve parla, la calmant un peu … Quand l’homme passa sa tête sur sa main la jeune femme se sentit rassurée, bien qu’elle sente encore son corps trembler, doucement elle se laissa tomber au sol, passant ces bras autour du cou du fauve, elle le serra doucement contre elle, comme pour chercher a connaître son odeur, sa présence, le corps de la jeune vachette était tremblant, et son cœur battait un peu trop vite… Et pourtant elle poussa un petit soupire de plaisir a sentir la fourrure chaude sous sa main…

Son pouvoir un mouvement lâcher son maître et s’éloigner se rappelant qu’elle n’avait pas le droit de le toucher d’aussi prés… Baisser la tête pour se faire pardonner…


« Mi..miruku.. peut.. peut changer son lait… Il peu…peu avoir un autre goût… Ou …Ou alors… donner des sensations… »

3 Re: La vache et le chat (pv Miruku) le Jeu 18 Déc - 15:03

Ranmaru Meiroo

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Au début, elle sembla presque terrifiée par sa transformation, cela se voyait, tout son corps le criait, elle tremblait légèrement et fit même un pas en arrière. Quand il passa sous sa main, elle sembla se calmer un peu et tomba au sol avant de commencer à le prendre dans ses bras et le serrer contre elle, bien qu’elle tremblait encore et que son cœur faisait du tam-tam en rythme. Le contact avec la fourrure de Ran semblait la réconforter. Elle le lâcha ensuite et baissa la tête comme une enfant prise en faute. Il allait falloir du temps pour l’habituer aux contacts physiques.

Tu n’était pas obligé de me lâcher si tu n’en avais pas envie, ça ne ma gêne pas.

Elle lui expliqua ensuite brièvement son pouvoir, décidément le lait était au centre de la vie de jeune fille. Cependant ce n’était pas très clair, elle n’avait jamais du avoir le temps de chercher à comprendre ses capacités et à les développer comme l’avait fait le Neko, qui reprit sa forme humaine devant Miruku, inutile de gaspiller son énergie inutilement.

Je vois, c’est intéressant. En ce qui me concerne, le lait normal me va très bien, il est déjà délicieux. En parlant de ça, est-ce que ca va ? tu n’as pas trop mal.

Ranmaru n’avait aucune arrière-pensées dans sa question, il savait à quel point la jeune vachette pouvait souffrir par moment et s’inquiéter simplement de sa santé.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: La vache et le chat (pv Miruku) le Jeu 18 Déc - 15:21

Invité


Invité
Elle aimait la chaleur que dégageait l’homme en animal, mais elle savait aussi que al plus par des maître ne voulait pas que les gens les touchent, elle elle aimait cela, mais elle n’ose pas le dire, parce qu’elle n’a pas l’habitude de la tendresse de la douceur… Elle aurais put le garder contre elle.. Ca ne le gêne pas, mais cela aurais put gêner Yuya, elle ne voulait plus lui faire de la peine…

Son pouvoir elle l’avait développer, elle pouvait rapidement changer son lait… Lui changer sa teneur le rendre plus nutritif, plus actif… Plus aphrodisiaque… C’est étrange de le voir reprendre sa forme humain, il est mignon quand même… Plus que son ancien maître qui ne pouvait pas avoir des filles par sa beauté mais seulement par la violence…
Le lait normale lui allait, c’est tant mieux…. La jeune femme sourit doucement sa queue bougeant dans son dos…. Il aimait bien ce qu’elle produisait alors…


« Un…peu… Mais… Mais c’est supportable… »

Oui pour l’instant cela allait, elle pouvait supporter la douleur qui jouait dans sa poitrine… Cette douleur qu’elle éprouvait presque sans cesse, qu’elle avait l’habitude d’éprouver puisque son maître n’aimait pas la traire a fond, préférant la faire souffrire… Alors elle avait prit l’habitude de toujours avoir mal… De toujours être gênée par ces seins…
La jeune reste assise dans l’herbe fermant un instant les yeux, on pouvait voir a travers son t-shirt blanc ces tétons légèrement dresser, comme toujours… Son souffle soulevait le t-shirt dévoilant son ventre plat…

« Vous..vous .. avec soif ? »

5 Re: La vache et le chat (pv Miruku) le Jeu 18 Déc - 15:52

Ranmaru Meiroo

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Ran profite de l’extérieur pour étirer ses membres et baille un grand coup, le soleil avait de l’effet sur les chats. La vachette remuait la queue, Ran avait déjà comprit que c’était un très bon indicateur de son état, quand ca remuait comme ça, c’est qu’elle était contente.

Si je peux faire quelque chose pour que tu n’ais plus mal, demandes-moi.

Ran ne savait pas exactement quoi mais il n’aimait pas voir la jeune vachette souffrir. Elle avait souffert toute sa vie, elle avait le droit à vivre un peu mieux maintenant et Ran continuait de se triturer la tête pour savoir comment lui rendre la vie plus agréable. Elle lui posa alors une question à laquelle il ne prêta qu’une vague attention, occupé à ses pensées.

Oui, je veux bien boire quelque chose.

Ran avait répondu instinctivement, le soleil tapait, il avait un peu soif et il n’avait pas encore percuté de ce que lui offrait la vachette, sinon il aurait rougit et bégayer.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: La vache et le chat (pv Miruku) le Jeu 18 Déc - 16:09

Invité


Invité
Elle aimait le soleil , elle aimait la chaleur qu’il dispensait, bien sur elle ne s’étirais pas comme le jeune home sinon elle se serais faite mal… Il est gentil de voulait l’aider elle ne comprend pas trop pourquoi il voulait le faire, elle n’avait rien fait pour lui, que du contraire, la vachette avait semer la zizanie dans le couple…

La jeune femme sourit a la réponse de son maître, un instant elle réfléchir, avant de venir vers lui a quatre patte, sa clochette sonnant doucement… Une habitude qu’elle avait, qui ne la gênait pas plus que cela, ça faisait du bien que du contraire de faire comme cela, parce qu’elle pouvait être soulagée du poids de ces seins…

Doucement elle viens prés du jeune homme, détachant son haut.. Enfin le relevant pour dévoiler ces seins plein, au tétons dure.. Doucement s’asseoir et lui tendre en douceur un de ces seins, prenant un mains de l’homme pour l’attirer contre sa poitrine…


« Vous… pouvez… boire, il est… bien ….frai. »


La jeune femme sourit tranquillement, dirigeant son seins vers l’homme, qu’il le fasse, ça la soulagerais…

7 Re: La vache et le chat (pv Miruku) le Jeu 18 Déc - 18:15

Ranmaru Meiroo

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Ran était tranquillement allongé dans l’herbe fraîche, sa part animal aimait le contact avec la nature. Alors qu’il savourait ledit contact, il vit Miruku venir vers lui à quatre pattes avec un visage étrangement content. Ce fut alors que Ran tilta et se rappela ce que la vachette faisait vraiment quand elle proposait à quelqu’un de boire. Et ce fut chose confirmée quand elle se débarrassa de son haut pour lui mettre sa poitrine sous le nez. Le neko soupira et regarda la jeune femme.

Faudra que tu apprennes à te traire toute seule un de ces jours… Mais bon, tu as fait du bon travail, je dois donc tenir ma promesse.

Et comme il lui avait promis dans ces cas-là, il la trairait lui-même. Il amena sa bouche vers un des tétons durci de la vachette et commença à le sucer pour avaler le lait. Il n’y avait rien de sexuel là-dedans, même si d’un autre point de vue, la situation pouvait le laisser penser, Ran ne ressentait aucun plaisir à toucher la poitrine de Miruku, pas que la jeune femme soit moche ou non désirable, bien au contraire mais son esprit était tourné vers Yuya. Le seul plaisir qu’il prenait était celui de la dégustation d’un très bon lait. De plus, cela permettait de soulager la vachette de sa douleur, ce qui était quand même son but à la base…

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: La vache et le chat (pv Miruku) le Ven 19 Déc - 18:08

Invité


Invité
Mais elle savait se traire toute seulement elle ne le supportait pas, c’était dans son esprit quelque chose de sacrilèges, se traire elle même elle le faisait seulement quand elle avait a faire quelque a faire avec du lait, si elle devait donner a boire a quelqu’un qui ne voulait pas la téter… Elle a fait du bon travail, alors il veut bien la téter, le sourire de la jeune femme deviens plus lumineux, un joie qui illumine tous son corps… Si rare se genre de sourire sur son visage toujours triste, apeuré..

Enfin elle put sentir la bouche de son maître sur son sein, lui faisait pousser un soupire de plaisir, enfin que c’est bon de le sentir comme cela… Doucement la jeune femme se laissa tomber sur le sol assis entraînant le jeune homme avec elle, le blottissant contre elle pour le bercer… Elle savait que l’homme pensait a quelqu’un d’autre.. et elle aussi d’ailleurs mais il ne fallait pas le dire, de toute façon pour elle cela n’avait rien de sexuelle juste de plaisant parce quelle se sentait soulagée…

Doucement les doigts de la jeune femme effleurèrent les cheveux de l’homme, doucement, elle lui caresse les cheveux, fermant les yeux de plaisir, soupirant de temps en temps, elle se demande un instant si le jeune homme peut ronronner, elle adore donner le seins a un neko qui ronronne, cela l’apaise comme c’est pas possible.. Doucement le lait de la jeune femme changea de teneur, elle voulait juste apaisser son maitre l'aider a se détendre...

9 Re: La vache et le chat (pv Miruku) le Ven 19 Déc - 19:25

Ranmaru Meiroo

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Yuya avait une façon étrange d’aborde la traite, sans doute dû à son ancien maître et à « l’éducation » qu’il avait du lui donner. Elle qui avait toujours peur de faire un bêtise, dont le visage ne faisait que refléter cette crainte, l’idée d’être traite à la bouche par quelqu’un lui donnait un grand sourire, comme si elle devenait la jeune femme la plus heureuse au monde…

Elle tombe au sol et entraîne le neko avec elle, il change de sein et recommence à savourer le lait de la vachette ; l’un des rares avantages à cette drôle de situation, c’est qu’il profitait quasi à volonté d’un lait des plus excellents. La jeune vachette fit ensuite quelque chose de bizarre, elle se mit à le bercer. En réfléchissant, il se rappelait qu’elle lui avait dit avoir allaiter un enfant pendant un moment, cela avait dû être la période la plus calme et « heureuse » de son ancienne vie, ca devait lui manquer, il s’arrangerait avec sa cousine quand elle aurait accouché, comme ça, Miruku sera de nouveau heureuse de s’occuper d’un petit bébé.

Ran se sent étrangement calme et serein. Est-ce dû au lait chaud qui l’apaise ou la manière dont la vachette le berce ? Il se sent somnoler et son corps de neko réagit pour montrer son contentement en se mettant à ronronner légèrement, à la manière des vrais chats…

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: La vache et le chat (pv Miruku) le Ven 19 Déc - 19:59

Invité


Invité
Une drôle de façon de voir, pour elle c’était normale… Parce qu’elle n’en voyait pas d’autre il était trop ancré en elle, elle était trop vielle pour tout changer normalement, jamais elle ne sera normale, cette vie est si différente de ce qu’elle a vécut depuis des années, qu’elle puisse sortir seule de la maison est déjà étonnant, troublant…. Mais elle aime sortir se sentir libre…

Elle aimait avoir quelqu’un contre elle comme cela, sans rien de plus.. Elle aimait imprimer se léger balancement, si doux, si tranquille, si elle avait oser, elle aurais même chantonner… Elle ne se souciait pas vraiment de savoir qui était contre elle tout ce qui lui importait c’était la chaleur qu’il dégageait…

Quand son maître se mit a ronronner la jeune femme ferma un instant les yeux, poussant un soupire doux de plaisir, dieux que cela était agréable, de l’entendre… Fermer les yeux juste pour savourer… La jeune femme laissa sa mains caresser en douceur la joue de son maître, un caresse si légère qu’elle ne paraissait…. Rêveuse…


« Je… j’ai..me vous…vous en..entendre …ron..roner… »

11 Re: La vache et le chat (pv Miruku) le Sam 20 Déc - 14:33

Ranmaru Meiroo

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Ran essayait toujours de faire un comparatif pour essayer de comprendre comment fonctionnait Miruku. La façon qu’elle avait de donner son lait était une sorte d’affection, peut-être étais-ce sa manière de faire des câlins. Si tel est le cas, le neko lui en donnerait tant qu’elle en voudrait, l’affection est encore le seul moyen de ramener de la chaleur à la vachette, de ranimer son cœur meurtri par des années de souffrance. Ran ne s’attendait pas à la voir guérir du jour au lendemain, ce genre de chose pouvait prendre des années, mais petit à petit, Miruku allait s’habituer à sa nouvelle vie et finir par l’apprécier.

Une autre particularité de la jeune vachette est qu’elle se souci du bien-être des gens lors de ces moments, Ran l’a clairement entendue soupirer lorsqu’il s’est mis à ronronner. Elle faisait preuve de geste tendre, pas désagréable et sans arrière-pensées, de la simple affection tout ce qu’il y a de plus pur et agréable.

Ha bon ? Je vais te dire un secret, je ne ronronne qu’avec des gens que j’aime beaucoup.

Vu son amour pour Yuya, il n’arrêtait pas de ronronner sur ses genoux. Même si Miruku ne lui inspirait pas le même genre de sentiments, il était bien en sa présence. Une douce torpeur commença à le gagner et il lâcha le sein de la vachette, laissant couler un peu de lait avant de tomber la tête sur les genoux de cette dernière et de commencer à somnoler.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum