Migoto no Shima

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Comme un poisson dans l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Comme un poisson dans l'eau le Dim 4 Jan - 12:48

Kiba Suigyoku

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Kiba avait eu une surprise, voir même une drôle de surprise la veille. Sa chère maîtresse, Kyra Kakon était rentré au manoir accompagnée d’une esclave. Non pas le fait qu’elle se prenne d’autre esclave le gênait, elle était dans son droit, en avait les moyen et Kiba n’était absolument pas jaloux. Non, la surprise était que Kyra avait encore fait « un achat compulsif », si tant est que l’on puisse parler d’acheter des gens comme de vulgaire meuble.

A ce rythme, on va vite se faire envahir.

Bon, tout d’abord, il valait mieux faire connaissance avec la jeune fille et lui expliquer comment les choses fonctionnaient ici, autant lui éviter les problèmes avec les autres résidents dont certains ont la sale manie de confondre les esclaves avec des jouets voir des casse-croûte sur pattes pour les cas les plus graves. Deux avaient essayé avec lui et étaient partis saluer le mur, le tigre doutait fortement que la jeune femme que sa maîtresse avait ramené sache faire la même chose.

Kyra n’était pas là pour le moment, occupée à régler une affaire urgente, Kiba en profita donc pour aller se présenter à la jeune femme. Une Ainoko bien qu’elle n’en possède pas d’attributs évidents, un poisson apparemment. Elle était jeune, belle, des cheveux blancs, des yeux en amandes, des formes fines mais bien faites. C’était une jeune femme qui savait se mettre en valeur, une esclave faites pour divertir son maître et être montré, pas pour faire les basses tâches. Elle était à l’opposé d’un guerrier comme lui, fait pour protéger son maître avant tout. Il lui fit un sourire sympathique, essayant de se montrer amical et de ne pas l’effrayer, ce qui est difficile quand on fait deux mètres et que l’on a la carrure qui va avec.

Bonjour, je m’appelle Kiba, je suis l’autre esclave au service de Kyra-sama, mon travail est essentiellement de la protéger. Puis-je connaître ton nom ?

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Comme un poisson dans l'eau le Dim 4 Jan - 14:56

Invité


Invité
Cela ne faisait même pas 24h qu'Hoshi rodait dans le manoir. Et encore, roder est un bien grand mot. En effet après avoir réalisé de quelle famille était sa maitresse une certaine appréhension s'était emparée de son jeune esprit. Et elle n'avait quitté la chambre de sa maitresse, où elle logeait, que pour s'éloigner de la porte d'une dizaine de mètres seulement. Elle avait été éduqué à servir et à satisfaire nombre de désirs, surtout ceux incestes. Eduquée seulement à cela. Son physique ne lui permettait pas d'être esclave à autre chose. Si sa famille avait été moins modeste elle aurait put se vanter le mérite d'être une esclave de luxe. Mais les enfant de la famille Yokkyuu étaient vendus modestement et à n'importe qui. Mais les Kakons! La famille au passé des plus glauque et funeste. Quel malheur de se retrouver ici. Elle se voyait déjà, non comme un jouet sexuel, attachée à subir nombre de leurs désirs morbides pour finir inerte et jetée dans un caniveaux. Ou pire.

Elle était alors tranquillement installée sur les draps du lit de sa maitresse quand elle ruminait ses sombres pensés. L'esprit ailleurs sa main passait machinalement sur son tatouage à l'intérieur de sa cuisse, représentant le poisson dont elle partageait les gênes. Baste! Celle qui l'avait acheté ne semblait pas de la trame des autres Kakon, la preuve était qu'elle fut encore entière après une nuit passée. Finalement elle se leva, tira les draps et remis les oreillers correctement. Après quoi elle enfila son court kimono. Rien en dessous et rien de plus... Quoi que... Elle savait que Kyra n'aimait pas cette tenue, alors elle s'offrit le droit de chercher dans la penderie une longue veste en cuir, comme portait souvent sa détentrice. Cheveux lâches et sans changer autre détail à son apparence elle se prépara à ouvrir la porte.

*Pitié que je ne croise personne...*

Même si elle était d'une nature rebelle à tendance belliqueuse, Hoshi restait une jeune esclave à peine majeure. Encore innocente, et fragile bien qu'elle le cache. Une fois dans le large couloir elle referma doucement la porte avec un sourire satisfait. Personne dans les environs. Et pourtant... Une voix puissante, pas menaçante mais elle ne s'y attendait pas, la fit sursauté. Lui faisant échappé un petit gémissement de surprise. Vivement elle se retourna, ses yeux grisés écarquillés, le bout de ses doigts se teintant d'une nuance noirâtre terne. Couleur de la peur. Son regard se posa sur un colosse. Un hybride au vue de sa queue et ses oreilles... Pas d'ailes.. Pas de la famille. Elle apprit par ce même personnage qui il était. L'autre esclave... C'est vrai, elle n'était pas la seule acquisition de Kyra. Après s'être calmée elle lui adressa un sourire confus.

"Euh... Hoshi, je m'appelle Hoshi."


Toute peur s'évapora de son esprit, maintenant qu'elle savait à qui elle avait à faire. Et elle le jugea, le regardant dans les moindres détails de son impressionnante stature. Son regard pourtant ne brilla pas de cette malice qui l'illumine généralement, de cette lueur qui fait vibrer son regard. Non ses prunelles conservaient une teinte de méfiance et certainement une pointe de dégoût. Elle était ainsi, elle haïssait les hommes.


"Enchantée Kiba. Tu m'as... Surprise."

3 Re: Comme un poisson dans l'eau le Dim 4 Jan - 18:36

Kiba Suigyoku

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Surprise était un drôle d’euphémisme, elle semblait presque terrorisée. Bon, Kiba ne pouvait pas lui en vouloir, vu sa carrure, il avait l’habitude de faire peur au gens mais si en plus on rajoute l’endroit où elle avait atterrie, le tigre pouvait facilement comprendre la peur de la jeune femme. Il essayait de se montrer le plus sympathique possible et faisait des efforts pour garder sa voix plus basse.

Enchanté Hoshi et excuses-moi, je ne voulais pas te faire peur.

Kiba avait une petite pointe de tristesse dans la voix, difficile de parler aux gens quand on est aussi intimidants. Il invita ensuite la jeune femme à le suivre dans le salon, rester à parler au milieu du couloir n’était pas des plus pratiques et peut être qu’elle serait plus à l’aise ainsi, de toute façon personne à part Kyra et eux n’avait le droit de venir, et de toute manière les autres Kakon avaient peur de lui pour la plupart. Bon alors maintenant par où commencer ? En fait Kiba n’était pas bon pour parler, ce qui l’intimidait quelque peu.

Euh… comme tu peux le voir, je suis un tigre, un tigre de Sibérie pour être précis. Je protège Kyra-sama quand elle en a besoin, et comme tu es aussi à son service, je te protègerais toi aussi. Même si Kyra-sama est différentes des autres, nous sommes chez les Kakon, donc en cas de problèmes, n’hésites pas à me demander.

Kiba n’avait pas d’arrière-pensées, il voulait simplement se montrer gentil et agréable, après tout, elle et lui étaient au service de la même personne, ils allaient donc devoir se supporter tous les jours, autant commencer sur de bonnes bases. Kiba cherchait donc ce qu’il pouvait lui donner comme renseignements pour lui rendre la vie plus agréable et passa à l’évidence.

Ho ! Je ne sais pas si elle te l’a dit mais il ne faut surtout s’approcher de la porte à droite de l’escalier, ni même lui en parler, ça a tendance à la mettre de mauvaise humeur. Je ne sais pas pourquoi et je crois qu’il ne vaut mieux pas le savoir, pour le reste c’est une personne très agréable à vivre.

Kiba se creusa la tête pour essayer de trouver autre chose à lui dire sur sa nouvelle maîtresse.

Tu vas vivre dans sa chambre si je ne me trompe pas ? Dans ce cas, je te préviens, notre pauvre maîtresse est la proie de cauchemars violents qui l’attaquent presque toutes les nuits, donc ne t’étonnes pas si elle te réveille en sursaut, il va falloir si habituer.

Le jeune tigre était maintenant un peu coincé, elle était méfiante envers lui donc elle n’avait pas envie de parler de la pluie et du beau temps, d’autant plus que la fauve n’était pas habitué à ce genre d’exercice.

Je pense que c’est un assez bon résumé, si tu as des questions, n’hésites surtout pas.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Comme un poisson dans l'eau le Mer 7 Jan - 22:00

Invité


Invité
La surprise, et la peur, passées Hoshi sembla se détendre. De façon invisible. Trop méfiante vis à vis de lui pour lui accorder sa pleine confiance. Elle lui adressa un sourire lorsqu'il s'excusa et le suivit à son invitation. Minaudant derrière lui et admirant la grande demeure qui allait désormais être sienne. Une fois qu'ils furent dans le petit salon elle s'installa sur un fauteuil face au second esclave. Son kimono étant très court et elle nue elle opta pour replier ses jambes vers elle et les placer à côté d'elle, s'accoudant ainsi à un accoudoir. Elle le regarda, l'inspecta serait plus adapté. Et écouta ce qu'il avait à dire. Après sa brève présentation elle fit de même.

"Hum... Je suis un poisson, je n'ai aucune capacité particulière. Et mon rôle c'est de...,
ses joues se colorèrent légèrement. Ce qui restait marquant au vue de sa peau très blanche au naturelle. De satisfaire Maitresse Kyra. Hum.. Je.. Merci pour ta proposition."

Après l'avoir longuement jugeait il ne lui semblait pas avoir d'intentions singulières à son égard et elle se détendit. De façon visible cette fois. Sans pour autant vider ses yeux de la méfiance qui y régnait. Kiba parla ensuite de la porte. Cette si curieuse porte. L'envie de l'ouvrir la démangeait, mais les conséquences qui s'en suivraient lui étaient inconnues. Elle préférait donc éviter. Pour l'instant. Elle n'ajouta rien cependant. Hochant simplement là tête lorsqu'il demanda confirmation du lieu où elle allait dormir. Dans le même lit que Kyra, le même lit que sa maitresse. Le rose qui s'était dissipé réapparut sans qu'elle puisse le contrôler.

"Je suis habituée à être réveillée en pleine lui."

Lui rétorqua t-elle avec un sourire en coin qui disait à lui seul le fond de sa pensée. Perverse comme pensée. Si lui était sage, sans perversion et protecteur. Elle était rebelle, perverse au plus haut point et ne servait qu'à assouvir des envies charnelles. Deux opposés réunis sous un même toit. Achetés par la même personne. Un court instant elle se demanda si de la chambre du tigre on pouvait les entendre, si sa maitresse était soudainement prise de désir pour elle. Ou qu'elle la provoquait une nouvelle fois. Elle se demanda même si l'homme était au courant. Ses yeux se tintèrent de curiosité. Mais poser ce genre de questions était déplacé. Une pourtant, qui lui brûler les lèvres, les traversa sans qu'elle ne la retienne.


"As-tu déjà été intime avec Maitresse Kyra?"


Une légère pointe de jalousie était perceptible a une oreille attentive. Un ton qui la surpris elle même et qui la fit s'empourprer. Leur maitresse était libre d'agir comme bon lui semblait...

5 Re: Comme un poisson dans l'eau le Jeu 8 Jan - 13:21

Kiba Suigyoku

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
La jeune femme sembla se détendre quelque peu, elle souriait un peu plus gentiment, Kiba avait encore du mal à la saisir, elle qui était un peu son opposé. Ses manières de rougir qui en disait long sur le fond de sa pensée n’était perçue que très mal par le tigre qui la croyait simplement timide. Lui n’était pas un esclave fait pour se genre de chose, il ne comprenait pas très bien la façon de faire d’Hoshi. Elle se dit être habituée à être réveillé en pleine nuit, Kiba préféra ne pas chercher à savoir dans quel sens devait être prise cette phrase.

Kyra-sama est… une personne avec une grande part de mystère, elle parait froide au premier abord mais quand on la connait un peu, on se rend compte que c’est aussi une jeune femme seule, même si par fierté elle ne demandera jamais vraiment d’aide. J’ignore de quelle nature exacte ils sont, mais ces cauchemars sont violent et lui pourrissent ces nuits, donc même si tu as l’habitude d’être réveillé, il te faudra du temps pour t’habituer à voir notre maîtresse dans cet état. Cela me réveille souvent, comme j’ai été entraîné au combat, mon ouïe est meilleure et comme je suis tout le temps sur mes gardes, j’entends en général tout ce qui se passe dans la chambre de Kyra-sama, c’est comme ça que je sais qu’elle fait des cauchemars tous les soirs.

Le tigre venait, sans le savoir, de répondre à la question non posée de la jeune femme, oui il pouvait les entendre mais ça ne le gênait pas tant qu’il savait que la vie de Kyra n’était pas menacée, elle faisait ce qu’elle voulait au fond. L’autre question de la jeune le surprit quelques peu, surtout qu’il n’avait pas compris ce qu’elle entendait vraiment par « intimes », il se mit à réfléchir quelques instants.

Et bien, je ne pense que Kyra-sama soit le genre à être « intime » avec quelqu’un. Je crois qu’elle nous apprécie mais elle garde une réserve qu’elle ne partage avec personne et qu’elle ne partagera surement pas avec nous, ses esclaves. Parfois, le soir, quand elle fait des cauchemars, elle me demande de rester avec elle, ça la rassure, je joue le rôle de la peluche géante en quelque sorte. Des fois, je la masse aussi, ces ailes lui font mal aux épaules et au dos et comme je connais bien le fonctionnement des muscles, je sais bien la détendre, parfois je l’endors tellement elle est détendue.

Kiba sourit à sa remarque, c’est vrai que c’était assez marrant à chaque fois, de voir la jeune Kakon s’assoupir sous ses mains.

Personnellement, je suis très heureux que tu sois là, si tu restes avec elle le soir, tu arriveras sans doute mieux que moi à la réconforter de ces cauchemars, tu as l’air… plus faite que moi pour ça.

Il n’y avait pas de sous-entendus dans la phrase du tigre, il pensait simplement que la jeune hybride était douée pour tenir compagnie au gens et qu’elle ferait une présence plus douce et rassurante aux côtés de leur maîtresse. Quand à lui, il était « Kiba », le croc, celui qui frappe les ennemis s’en prenant à sa maîtresse, sa place était dans l’ombre, en retrait de cette dernière, près à la protéger elle et aussi Hoshi si nécessaire.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Comme un poisson dans l'eau le Ven 9 Jan - 1:28

Invité


Invité
Le tigre continua à parler de leur maitresse. A sa première tirade Hoshi fronça les sourcils. Froide... Oui, et c'est ce qui l'avait séduite. Mais au second abord elle savait être une femme superbement attirante. Et la fin de se qu'il dit lui fit écarquiller les yeux. Zut, il entendait donc tout. En soit, cela ne la dérangeait pas plus que ça. Disons qu'elle en était mal à l'aise. Qu'un homme entende leurs ébats futurs ne la réjouissait pas. Elle n'ajouta rien cependant, se contentant d'attendre sa réponse. Qui tarda à venir, lui tirant un soupir discret. Et ce qu'il dit l'étonna grandement. Pas du genre à âtre intime? Alors que son corps se souvenait parfaitement des caresses de sa maitresse. Que ses lèvres brulaient encore de leur doux baiser. A ce souvenir elle se passa rêveusement la langue sur les lèvres. Et ses joues s'empourprèrent de plus belle, lui faisant détourner les yeux.

"Du temps que j'ai passé avec elle, j'ai juste remarquer que Maitresse Kyra aime bien ma façon de la provoquer."

Juste après qu'elle ai dit ceci, Kiba renchérit sur le sentiment qu'il éprouvait du fait qu'elles partagent le même lit. Il n'avait pas tort. Hoshi était une esclave que l'ont montre, que l'on habille bien et que l'on exhibe par sa beauté. Elle servait au réconfort, à tenir compagnie et surtout à satisfaire désirs charnels. Alors consolait sa maitresse devrait être dans ses cordes. Elle s'imagina la serrant dans ses bras afin qu'elle se rendorme. Et un vague sourire se dessina sur ses lèvres.

"J'ai en effet été éduquée pour cela. De plus je trouve Maitresse Kyra particulièrement séduisante et la réconforter comme obéir au moindre de ses désir constituent un réel enchantement."


Elle disait ce qu'elle pensait. Point. Elle se creusa la tête mais ne touva aucun sujet spécifique à aborder avec lui... Quoi que...

"Sais-tu si Maitresse Kyra a des amants? Ou des amantes?"


Oui elle était curieuse. Vilain défaut, mais elle était ainsi.

7 Re: Comme un poisson dans l'eau le Ven 9 Jan - 17:20

Kiba Suigyoku

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Si à voir les petites mimiques discrètes d’Hoshi, au début, il avait cru que c’était de la timidité. Kiba commença à changer d’avis à la phrase de la jeune femme, ce n’était pas de la timidité mais des pensées osées qui envahissaient sa tête.

Ca doit expliquer les « bruits bizarres » entendus la nuit dernière par une servante qui passait et qui m’a raconté ça tout à l’heure.

Bon ok, la finesse de Kiba atteignait le zéro absolue. Mais bon, on est doué avec les femmes ou on ne l’est pas. En l’occurrence le tigre ne l’était absolument pas. En plus il ne cherchait jamais à séduire, bon ce n’était pas un moine non plus, l’épisode avec Tenshi montrait qu’il pouvait lui aussi appréciait ces choses là mais dans ce cas précis, c’était la jeune femme qui l’avait séduit. Là il doutait fort qu’Hoshi cherche à le séduire. En fait il était même fort probable à ses façons de faire qu’elle ne cherche pas du tout à séduire les hommes en général. Kiba s’en fichait, chacun ses goûts et il ne cherchait pas à séduire Hoshi, il espérait juste pouvoir devenir ami avec elle, après tout, il allait vivre ensemble pendant longtemps donc autant essayer de s’entendre le mieux possible…
Kiba eut un petit sourire triste ensuite, « éduquée pour cela », « obéir au moindre de ses désir constituent un réel enchantement ». La jeune femme n’avait donc connue que la servitude, quelle tristesse dans un sens, elle n’aurait jamais le loisir de choisir par elle-même, au moins elle semblait se plaire avec leur maîtresse.

Moi c’est le contraire, j’ai éduqué au combat, à protéger les gens, je suis doué pour affronter les dangers physiques mais le genre de choses qui agressent notre maîtresse ne sont malheureusement pas de mon ressort…

La dernière question le surprit quelque peu et le fit rire doucement, allons bon, la nouvelle était possessive sur les bords, voilà qui allait promettre des situations amusantes pour peu qu’on les prenne avec philosophie…

Et bien pas à ma connaissance. Elle n’a pas l’air du genre… très sociable avec les gens de l’extérieur. En fait je crois que je me suis trompé tout à l’heure, nous sommes des privilégiés, nous avons vu des aspects d’elle qu’elle ne montre à personne d’autre. Pour en revenir à ta question, je ne suis moi-même à son service que depuis peu donc je ne suis pas totalement sûr mais je ne penses pas qu’elle ait quelqu’un, elle n’a pas l’air non plus le genre à collectionner les aventure sans lendemain…

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Comme un poisson dans l'eau le Dim 18 Jan - 12:44

Invité


Invité
Il y eut un petit silence. Pendant lequel Hoshi détourna les yeux pour regarder le salon où ils étaient installés. A dire vrai, elle n'était pas vraiment sortie de la chambre de sa maitresse. Préférant s'amuser dans son dressing, se pelotonner dans ses draps ou encore se prélasser dans la douche. Le tout accompagné du parfum de sa maitresse, de sa présence. Dans cette chambre, elle se sentait bien. Hoshi était jeune et était du genre à s'attacher rapidement. Il ne serait donc pas surprenant qu'elle s'entiche de sa maitresse, même si avec son caractère volage elle la tromperait sans remord. Aux paroles dépourvues de tact de l'homme elle déposa sur lui ses yeux gris et dédaigneux. Haussant un sourcil à sa remarque. Bien que son regard fut froid ses joues rosirent. On les avait entendu... Elle s'était donc, le soir de sa venue, fait remarqué. Ce n'était pas vraiment ce que souhaitait le poisson. Ou pas de cette manière. Mais son sale caractère ne supportait pas cette façon qu'avait le tigre d'apporter la chose. Ce fut pour cela qu'elle répondit du tact au tac.

"Je m'excuse si nous avons effrayé cette servante. Mais j'ai du mal à me contenir, et il semble que se soit de même avec Maitresse Kyra lorsqu'elle est en ma compagnie."


Oui elle se vantait. Se vanter simplement d'avoir fait craquer leur maitresse, se vanter que lors de leur échange elle n'avait put se contrôler. L'esclave aurait préféré taire ce détail mais quand elle était un tant soit peu énervé elle disait tout ce qu'il lui passait par la tête. De son côté, leur vie commune partait du mauvais pied. Mais elle se jura de faire l'effort de ne pas le mépriser. Comme elle le fait avec le genre masculin. Elle écouta ensuite ce qu'il avait à dire et n'ajouta rien. A sa réponse en revanche elle eut un sourire. De satisfaction car elle était heureuse d'avoir été, d'après ses dires, une des rare conquête de sa maitresse. Et de moquerie. Car de ce qu'elle avait put découvrir, sa maitresse lui avait semblé vraiment douée et habituée. Elle n'était donc surement pas aussi inaccessible qu'il le disait. Ou alors elle le fut avant de changer. Mystère. Elle décida enfin de poursuivre la conversation, et d'apaiser sa curiosité sur la famille dans laquelle elle venait d'attérir. Elle connaissait, comme tout habitant de l'île, les 7 grandes familles. Mais son éducation à ce sujet n'était basée que sur des rumeurs.

"Pourquoi Maitresse Kyra nous interdit-elle de quitter ses appartements? Les autres membres de sa famille sont-ils dangereux pour nous?... Enfin, pour moi?"


Elle s'était rattrapé avoir avoir jeté un coup d'oeil aux épaules et aux bras de Kiba. Il n'avait aucune raison de craindre qui ce soit lui.

9 Re: Comme un poisson dans l'eau le Dim 18 Jan - 14:25

Kiba Suigyoku

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Sa réponse fut plutôt froide et Kiba aurait bien voulut aller se taper la tête contre le mur en se rendant compte de son manque évident de tact, ce qui lui arracha un soupir fatigué. Kiba ne voulait pas draguer Hoshi ou quoi que ce soit du même genre, il voulait simplement être son ami, mais vu les circonstances, il craignait que la femme poisson se contente de tolérer sa présence ou elle l’ignorera la plupart du temps, seule Kyra semblait avoir de l’importance à ces yeux…

Excuses-moi, je ne voulais pas dire les choses de manières si… stupides. Moi je m’en fiche, tant que Kyra-sama est heureuse, cela me va et je suis très content si tu arrives à la rendre heureuse. Après la pour la servante, effrayée, je ne sais, mais tu sais ici les serviteurs sont effrayé au moindre petit truc, ils vivent dans une peur permanente.

Kiba avait essayé de rattraper le coup comme il pouvait mais c’était très mal partit, il n’était pas spécialement doué dans ce genre de cas et le mal était fait, elle n’allait jamais l’apprécier, cependant cela ne changerait rien pour lui, tant que les deux jeune femmes étaient heureuses et tranquille, il s’accommoderait du mépris et de la mauvaise humeur et cela ne changerait rien à sa détermination à protéger Hoshi aussi bien que sa maîtresse. La jeune fille changea ensuite de sujet, ce qui allait permettre à Kiba de la mettre.

Et bien oui, tous les Kakon sont potentiellement dangereux. Bon évitons de tourner autour du pot, la plupart sont cannibales. Fort heureusement, notre maîtresse n’a pas ce genre de penchants et je crois pouvoir affirmer que c’est l’une des meilleures personnes que l’on puisse trouver dans cette famille de joyeux tarés. C’est pour ta protection que tu ne dois pas quitter les appartements de Kyra-sama, ici son influence nous protège. Mais reste néanmoins très méfiante, il y a toujours des idiots pour passer outre et Nous serions très triste s’il t’arrivait quelque chose. Moi je n’ai rien à craindre, deux ont déjà essayé et la seule chose qu’ils ont mangé, c’est le mur. Les deux trous dans le mur en bas de l’escalier proviennent de cette… altercation. Donc si tu sens le moindre danger, appelles-moi sans hésiter et je viendrais te protéger, je t’en fais la promesse.

Au moins les choses de ce point de vue était clair, il ne restait maintenant plus qu’à voir comme la jeune femme allait le prendre…

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum