Migoto no Shima

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un sirène au loin? [Pv Nailah]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Dim 4 Jan - 20:12

Invité


Invité
Il était tard. Non, en fait il faisait nuit. La lune brillante guidait les pas d'Hoshi. Elle avait une envie primaire venant de sa race animale. Elle voulait se baigner, simplement se baigner. Ce fut cette envie qui la réveilla haletante. Elle s'était alors glissée hors du lit de sa maitresse, sans bruit. Elle était sortit du manoir vêtue de son kimono. Le sien, et celui que Kyra lui avait interdit de porter. Celui d'un rouge flamboyant mais d'une longueur provocante. A chacun de ses pas on pouvait voir le bas de son fessier, nu sous sa tenue. En fait elle n'aimait guère porter autre chose que des kimono. L'appel de l'eau lui servait de guide dans la pénombre. Elle ne pouvait s'autoriser le fait de s'aventurer trop loin, alors les sources suffiraient à son bien être. Quand elle y arriva furtive et silencieuse, il n'y avait personne. Ce qui lui tira un sourire. S'approchant du bord elle se mit nue sans prendre la peine de passer par les vestiaires et de prendre une serviette. Et, consciente qu'il n'y avait probablement pas de fond, elle s'y glissa lentement. Certes l'eau était chaude mais retrouver son élément l'emplissait d'une euphorie incontrôlable et qu'elle seule comprenait. Cheveux lâches elle nagea doucement hors de l'eau et finit par y glisser la tête. De fines branchies, presque invisibles apparurent de chaque côté de son cou. Trois à droite, le même nombre à gauche.

Elle resta ainsi, sous l'onde durant de longues minutes de bonheur. Pour enfin réapparaitre, le rouge aux joues à cause de la chaleur. Elle s'adossa doucement à une pierre, soupirant. Puis, comme une enfant elle s'amusa à faire des bulles dans l'eau tout en chantonnant une chanson dont elle ne connaissait pas les paroles. Elle était simplement bien.

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Journée de boulot interminable pour la louve, avec cette étrange histoire de disparition, l’île était presque sens-dessus-dessous et les forces de l’ordre sur les nerfs. Ils avaient beau chercher, rien de nouveau n’était apparus, en plus, il avait encore fallut que ces grandes gueules d’Hikari s’en mêlent et ne balancent tout en publique, le boulot n’allait pas manquer dans les semaines à venir…

Fatiguée par sa journée, Nailah avait décidé de s’accorder un peu de détente et opta pour les sources chaudes du parc, vides à cette heure-ci, donc idéale pour avoir sa tranquillité. Elle se glissa dans les vestiaires où elle retira rapidement ses vêtements, laissant à nue sa peau légèrement bronzé ainsi que ses tatouages tribaux aux bras et aux jambes, elle ne garda que son bandeau triangulaire masquant son œil droit en permanence, dont un simple regard pouvait hypnotiser n’importe qui. Elle prit une serviette mais la mit simplement autour de ses hanches, laissant sa poitrine à nue, ce qui ne la gênait pas plus que ça, les lieux étant déserts. En arrivant au bassin, la louve eut la drôle de surprise de constater qu’elle s’était trompée, il y avait quelqu’un, une jeune fille. Nailah sentit tout de suite qu’elle n’était pas humaine et en la voyant faire, comprit très vite qu’il devait s’agir d’une Ainoko poisson. Elle était belle, un corps bien fait qu’elle pouvait contempler dans toute sa simplicité, un visage malicieux et de magnifiques cheveux. Nailah lâcha un petit sourire coquin et se passa légèrement la langue sur les lèvres, finalement, la soirée s’annoncerait peut-être plus passionnante que prévue…

Bonsoir, cela ne vous gêne pas si je viens vous tenir compagnie mademoiselle ? J’ai un grand besoin de me détendre.

La louve se glissa dans l’eau lentement, avec des gestes doux et gracieux, laissant volontairement son corps à la vue de sa compagne de bain, comme pour essayer de l’attirer…
Elle alla ensuite s’assoir dans le bassin, adossé à la pierre, lâchant des regards discret à la jeune femme poisson, essayant de masquer toutes les idées perverses qui lui venaient à la tête, elle voulait passer un agréable moment en sa compagnie, par la faire fuir directement…

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
Cela faisait un petit moment qu'Hoshi barbotait. S'amusant telle une enfant, laissant à son admiratrice secrète le loisir de pouvoir l'observer dans ses moindres détails. L'eau l'emplissait d'une telle euphorie qu'elle n'aperçut même pas la silhouette de la jeune femme dans son dos. En fait elle ne se rendit compte de sa présence qu'au moment où elle s'exprima. Un sursaut la parcourut et son coeur s'emballa, la faisant se retourner vivement. Ses yeux gris trouvèrent une jeune femme à demie nue. La surprise laissant place à une expression dubitative sur son visage. Cette femme était superbe. Elle ne lui répondit pas, mais ne la lâcha pas des yeux non plus. Suivant chacun de ses mouvements, la dévorant du regard. Ses prunelles passèrent de son visage à demi voilé, à sa poitrine avantageuse. Puis son ventre et enfin ses jambes cachées par cette maudite serviette. Maudite serviette? La voilà qui commençait à avoir des idées mal placées! Encore si jeune et pourtant tellement perverse. Mais il fallait avouer que cette femme était des plus charismatique et que découvrir son corps ne la dérangerait pas le moins du monde. Une fois qu'elle fut glisser dans l'eau elle se détourna et fixa ses genoux. Elle n'avait pas pris de serviette. Et même si l'endroit n'était que faiblement éclairé sa peau blanche et chaque centimètre de son corps était visible. Cette constatation fit doucement rougir ses joues. Et, alors que quelques minutes s'étaient déjà écoulées elle se décida à lui répondre.

"Ce bain est publique... Même si il est plus agréable d'avoir pour voisine une aussi belle femme qu'autre chose."


Lui sourit, les joues toujours colorées. Autant par la chaleur que par la gênes cette fois. L'eau était bouillante comparée à la température de son corps habituellement froid. Ce qui lui donnait des bouffées de chaleur et avait tendance à être propice pour que ce genre de situation dégénère. Finalement elle se déplaça pour se placer face à la jeune femme, ne laissant dépasser de l'eau que sa tête. Bien que le reste de son corps soit entièrement visible. Elle lui sourit, plaçant une mèche de ses cheveux derrière son oreille.

"Votre journée a t'elle était éprouvante?"


Elle s'exprimait comme une esclave. C'était une habitude qu'on lui avant encré dès son plus jeune âge. Et elle n'arrivait, et n'arriverait surement jamais, à s'en défaire.

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
C’était une sensation agréable, sentir le regard insistant de la jeune femme sur son corps. C’était comme si mille mains douces caressaient le corps de la louve et cela lui plaisait, elle aimait sentir quand elle attirait le regard des autres jeunes femmes. D’autant plus qu’elle savait s’y prendre pour susciter l’intérêt, sa serviette laissait un bel aperçu de son corps tout en cachant le plus important afin de donner envie de venir le découvrir par soi-même. Vu la perversion cachée au plus profond de l’esprit de la sirène, celle-ci allait sans doute très certainement vouloir découvrir le reste. De son côté, la louve ne restait pas en reste, laissant son regard détailler chaque parcelle du corps à nu de la jeune femme. Nailah ne pouvait retenir un sourire, heureusement masqué par la brume ambiante, oui la situation était bien partit pour devenir très vite agréable…

Je suis d’accord. J’apprécie ma tranquillité mais je dois avouer que la compagnie d’une aussi magnifique jeune femme m’est des plus agréables…

Laisser entendre des choses mais sans trop en dire, voilà où était toute la subtilité du processus de séduction, car Nailah était bien en train d’essayer de séduire la jeune femme poisson. Elle vint ensuite se mettre devant la louve, la tête dépassant de l’eau mais son corps si agréable toujours visible. Nailah remarqua à sa façon de parler qu’il devait s’agir d’une esclave, sans doute sortie en douce pour profiter des sources. La louve se mit à être jaloux un instant de son maître pour posséder une créature aussi attirante. Cette dernière se faisait agréable et serviable.

Et bien oui. Mon travail est dur et prenant et je n’ai que peu d’occasion de me détendre. En plus je manque souvent d’une douce compagnie dans ces moments-là…

Elle avait appuyé sa phrase en caressant légèrement du bout des doigts le menton de la belle aux cheveux blancs. Elle en était passée au second stade : le contact physique. Le second stade de son petit jeu de séduction car la louve ne voulait pas d’elle un travail d’esclave, non, elle voulait la séduire, qu’elle est envie d’elle de par son libre-arbitre…

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
Bien que les yeux du poissons ne quittaient pas la vision que lui offrait cette femme magnifique, elle se rendit bien compte qu'elle même suscitait son intérêt. Elle ne croisa son regard que quelques fois, pour ensuite le fuir. Même si sa perversion était immense, une certaine timidité s'affichait lorsqu'elle se rendait compte être sujette d'autant d'œillades. Et pas des plus innocentes. Hoshi sentit ses joues prendre feu lorsqu'elle la complimenta. Comprenant, suffisamment vite, que la nouvelle arrivante était en train de la séduire. Et autant ne pas cacher que cela fonctionnait. Cependant elle ne dit rien. Elle n'avait pas beaucoup d'expériences de séduction étant en effet plus habituée à provoquer. Et son jeune âge ne lui permettait pas de se déclarer douée pour séduire. Elle resta ainsi silencieuse, faisant glisser ses prunelles sur la peau de la jeune femme, suivant des yeux les courbes des tatouages de ses bras. Ne se lassant d'un tel spectacle de beauté. Elle avait envie de se laisser séduire, d'attendre et de voir comment elle s'y prenait. Même si déjà le poisson était conquise, être trop pressée gâcherait tout. Elle répondit à sa question, passant doucement ses doigts sur le menton de la jeune femme, qui ne bougeait plus. Sa respiration ralentit, cette caresse légère faisant naitre un frisson dans son corps. Le lien entre ce qu'elle disait et faisait était net, voyant. La jeune esclave étira ses lèvres en un sourire en coin. Si cette beauté savait si bien séduire, elle allait lui montrer ce pour quoi elle était douée: la provocation.

Doucement elle s'écarta, s'approchant du bord du bassin. Pour finir à côté de celle qui lui tenait compagnie. Doucement elle la fit se tourner, la saisissant avec tendresse par les épaules. De sorte à ce qu'elle se trouve dans son dos. Sans un mot elle vint se serrer à elle, entourant ses jambes autours de ses hanches. Ses mains, froides malgré la chaleur de l'eau, glissèrent dans le dos de la jeune femme pour commencer à la masser.


"Laisser moi tenter de vous relaxer..."

Ces mots murmurés furent tout ce qu'elle prononça. Même si ce qu'elle lui offrait n'était pas vraiment un massage mais plutôt des caresses. Qui, si au début se contentaient de parcourir son dos, devenaient de plus en plus avenantes. Ses doigts découvrirent le creux de ses reins, ses hanches. Passaient doucement sur son ventre qu'ils remontaient, l'abandonnant au moment où ils auraient du s'emparer de ses seins. Tandis que doucement ses lèvres s'approchaient de sa nuque, elle pouvait désormais sentir son souffle. Et puis elles l'effleurèrent doucement. Pour enfin y déposer un baiser, yeux fermés, joues en feu.

"Aurais-je la chance d'être cette douce compagnie qu'il vous manque...?"

Des mots chuchotés au creux de son oreilles. Des mots sincères et qui exprimaient bien le fond de sa pensée.

6 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Sam 10 Jan - 14:21

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Hoshi avait tout ce qu’aimait Nailah, elle était provocante et timide à la fois. Elles avaient les mêmes goûts et des envies similaires, ce soir, la bassin serait rien que pour elles et la transpiration de leurs corps ne sera certainement pas dû qu’à la chaleur des lieux. La louve était heureuse d’avoir conquise la sirène et comptait bien lui offrir une nuit des plus douces et sensuelles…
Elle se laissa faire quand elle sentit la jeune femme la retourner et se mettre contre son dos. Malgré la fraîcheur des mains d’Hoshi, il semblait à la louve que chaque parcelle de son corps qui était caressé lui brulait. C’était tellement agréable comme sensation, sentir des caresses aussi douces et sensuelles le long de son corps était un plaisir des plus divin, d’autant plus que la jeune femme savait s’y prendre, provocante mais sans aller trop loin tout de suite, prenant le temps de leur faire savourer ces délicieux moments. De son côté la louve ne restait pas si inactive que ça, sous l’eau, elle faisait lascivement frotter ses jambes contre celle de Hoshi, voulant participer pleinement à cet agréable petit jeu. Sa respiration accéléra quand elle sentit le souffle de la jeune poisson sur sa nuque et lâcha un petit gémissement quand elle lui embrassa l’endroit délicatement. Les mots murmurés à son oreille lui semblait telle une mélodie et lui tira un sourire de part leur contenu. Nailah se retourna pour faire face à la jeune femme poisson dont elle vint à son tour titiller l’oreille.

Si telle est ce que tu veux belle sirène dont j’ignore le nom, alors je serais ravi que nous nous tenions compagnie ce soir…

Délicatement, elle approcha ses lèvres de celle d’Hoshi, lui faisant sentir son souffle brûlant. Elle vint d’abord les effleurer très légèrement avant de se retirer, continuant ce manège un petit moment alors que ses mains enlaçaient la belle pour lui caresser délicatement le dos. Nailah voulait savourer ce moment dans ses moindres détails, c’est pour cela qu’elle la faisait languir de la sorte, elle aussi pouvait jouer au petit jeu de la provocation. Finalement, elle déposa un léger baiser sur ses lèvres avant de se retirer et de venir en mettre un autre, augmentant leur intensités au fur et à mesure jusqu’à ce qu’ils deviennent de vrai baiser tendres et passionnés. La louve envoya sa langue chercher celle de la jeune Hybride et la trouva pour l’inviter à danser. Pendant ce temps, elle avait amené Hoshi dos à la pierre du bassin, le torse hors de l’eau alors que ces mains continuaient de lui caresser les bras délicatement. La louve lâcha les lèvres de la belle sirène avant de descendre sensuellement le long de son cou, lentement pour la faire languir. Elle arriva jusqu’en haut de ses seins et au moment où elle faisait mine d’aller s’en occuper, elle revint subitement embrasser la belle avec passion. Cela faisait parti de son jeu à elle, elle adorait ce genre de provocation délicate. Ces mains continuaient sur la même lancé, parcourant le corps d’Hoshi, évitant les parties les plus sensibles tout en faisait mine de s’en approcher…

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Sam 10 Jan - 19:48

Invité


Invité
Autant dire qu'Hoshi profitait de la situation. Admirant la croupe de la jeune femme, caressant délicatement sa peau. Elle venait faire jouer ses doigts sur son tatouage, en suivant doucement les sillons avant de les quitter pour que ses mains aillent l'effleurer ailleurs. Bien vite elle sentit à son tour des caresses, offertes sous l'eau par les jambe de la louve qui caressaient les siennes. Elle en frissonna. La jeune esclave était d'une très grande sensibilité. Ceci du à sa peau fragile autant qu'à sa perte de virginité récente. Peu de personnes l'avaient caressée et ce genre de contact physique la mettait dans tous ses états. Sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte, la femme qu'elle caressait s'était retournait et était désormais proche d'elle. A son tour elle vint lui glisser quelques douces paroles à son oreille, elle en frissonna. Ainsi il était clair que les mêmes idées les habitaient. Hoshi louchait tant elle étaient proches mais ses yeux ne cessaient de fixer l'unique oeil visible de la jeune femme. Et même si elle s'approchait de plus en plus, elle ne quitta pas cette vue. Juste avant que leurs lèvres ne s'effleurent elle soupira.

"Hoshi..."


Mot qui pouvait paraître complètement hors sujet. Et pourtant c'était son prénom, et ce fut la seule manière qu'elle eut trouvé pour le lui dire. Leur bouche se caressèrent donc. Ce qui fit frissonner la jeune esclave. Ce baiser, elle le désirait. Et pourtant elle ne le trouva pas. Pendant un moment Nailah ne fit que la taquiner, la faisant horriblement languir. Plus les secondes passaient et plus le désir grandissait dans son bas ventre. La dévorant petit à petit. Submergée par ce sentiment encore nouveau pour elle, le poisson se mit à échapper des soupirs rauques, voir même de petis gémissements. Et tandis que les mains douces de la jeune femme parcourait son dos, elle devait s'être rendue compte que toute sa peau était à basse température. Propriété propre aux animaux aquatiques. Enfin un baiser fut déposé sur ses lèvres, ce qui la fit presque défaillir tant l'envie était immense. Ses prunelles grises perdirent de vue le doux visage de la belle. Ses paupière s'étant faites barrières à cette vue. Et après une série de baisers, qu'elle ne comptait plus, enfin la langue de la louve vint trouver sa jumelle. Qui s'empressa presque d'aller la rejoindre. Tout comme le reste de son corps, sa langue était étrangement froide. Cela pouvait surprendre lors d'un baiser, mais quand elle se faufilait à des endroits sensibles la sensation en était délicieuse. Hoshi ne se rendit compte que son amante inconnue l'avait poussé seulement quand son dos heurta le rebord des bains. Remarquant par la même occasion qu'elle était sortie de l'eau et que son torse, par avant légèrement dissimulé par l'eau, était désormais offert. Ses petits seins ne demandant qu'à être caressés. Le désir qu'elle éprouvait pour cela faisant doucement pointer leurs mamelons. Et tandis que les doigts charmeurs de l'hybride louve la faisaient frémir, elle vint à son tour la caresser. Mais avec un but précis. En effet, ses mains se posèrent sur ses hanches. Et doucement vinrent passer sous la serviette, qu'elle n'eut aucun mal à faire tomber. Cela fait, ses froides mains vinrent découvrirent la courbe des fesses de la belle. Mettant fin à leur baiser elle murmura, toujours proche de son visage...

"Ne me faits pas languir..."

Sa voix avait été sensuelle sans qu'elle ne le veuille. Et même si elle disait cela, son corps adorait être ainsi traité. De plus elle aimait qu'on la domine et c'était bien parti pour. Et même si sa compagne l'ignorait elle ne tarderait pas à le deviner, ce qui enchanterait le poisson. Quand au vouvoiement qu'elle utilisa, il était juste question d'une habitude...

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Ainsi donc elle s’appelait Hoshi, la jeune louve lui répondit entre deux baisers.

Tu as un joli nom ma belle sirène, je m’appelle Nailah…

La peau de la jeune sirène ainsi que sa langue étaient froides, sans doute dû à sa particularité animale mais cela n’était pas grave, bien au contraire, la louve découvrait de nouvelles sensations des plus intéressantes. Nailah savourait le jeu de provocation qu’elle faisait subir à Hoshi et cette dernière avait l’air d’aimer ça aussi à en croire les premiers signes d’excitation qui se faisait voir sur son corps. La louve lâcha un soupir quant elle sentit les mains de la jeune femme venir se glisser sous sa serviette, la faire tomber et se saisir de ses fesses avec délicatesse.

Nous avons toutes la nuit pour nous ma belle Hoshi, inutile de nous presser…

Malgré ses dires, elle adorait ça et Nailah avait bien l’intention de prendre tout son temps pour savourer le corps de cette délicieuse Ainoko poisson. Elle revint l’embrasser sensuellement puis amorça de nouveau sa descente, arriver en bas elle fit mine de remonter à nouveau puis revint s’emparer subitement d’un de ses seins qui étaient finalement trop tentants. Elle commença par en prendre un en bouche, le suçant avec une certaine avidité, tirant même un peu dessus, sa langue se mit en action en suivant, léchant la petite cerise rosée trônant au sommet, tapotant dessus et dansant autour. La louve monta encore un peu la pression et vint le mordiller légèrement et avec douceur avant de le faire rouler entre ses dents alors que sa langue tapait dessus en rythme. L’autre sein n’était pas laissée à l’abandon, sa main était venu le trouver et s’était mise à le stimuler, d’abord doucement, effleurant ses courbes du bout des doigts avant de venir le prendre plus fermement, le malaxant sans retenue. Ses doigts s’attaquèrent ensuite au charmant petit tétons, pinçant, tournant, tapotant ce petit bout de chair si sensible.
Nailah lâcha ensuite la poitrine de la jeune femme et vint la soulever délicatement par les hanches, la faisant s’assoir sur le bord du bassin avant de lui écarter les jambes en caressant sensuellement les cuisses, mettant à sa vue son intimité devant laquelle la louve ne put s’empêcher de montrer son envie en se passant la langue sur les lèvres comme si elle avait à faire à un met de choix. Elle fit d’abord mine d’avancer son visage vers cet endroit puis elle le remonta subitement pour venir jouer de nouveau avec la poitrine d’Hoshi avant de recommencer à descendre, laissant sa langue parcourir le ventre de la jeune femme avec lenteur et sensualité.

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Dim 11 Jan - 14:30

Invité


Invité
Peu après qu'elle lui ai glissé son nom, la douce inconnue fit de même. Ne laissant en revanche pas l'occasion à Hoshi de complimenter le sien, ses lèvres étant assaillies de ses baiser. Aux paroles de la belle elle se surprit à se mordre la lèvre inférieure, tant par la frustration d'être ainsi excitée, que par cette excitation elle même. Sa peau avait beau être froide elle lui donnait l'impression de la brûlait. Son esprit chavirant sous ses baisers qui venaient s'emparer de sa peau. Suivant cette langoureuse descente l'esclave pencha sa tête en arrière, faisant de ses cheveux une cascade d'argent. Offrant ainsi sa gorge et sa poitrine à celle qui la faisait soupirer. Mais encore un fois ses seins furent laisser en reste... Un gémissement contrarié se fit alors entendre, vite suivit d'un long soupire de plaisir. Ce n'était qu'une feinte. Enfin ses seins si désireux avaient été pris d'assaut. Et cette attente qui lui avait semblé interminable, les avait d'autant plus rendu sensibles. Au moment où la langue de Nailah vint cajoler son téton déjà durs et gonflé d'envie, ses mains se crispèrent sur le fessier de la belle, qu'elles n'avaient pas quitter. Le griffant tendrement tandis qu'elle faisait remonter ses mains vers le creux de ses reins. Cet acte avait été purement fait via le plaisir qu'elle ressentait et qui doucement allait lui faire perdre la tête. Si, son extrême sensibilité avait été encore dissimulée, elle était en ce moment clairement visible. Les lèvres de la louve sur son sein eurent plus d'effet qu'elle n'auraient du en avoir. La faisant gémir et se cambrer, l'émoustillant tellement que le fruit de ce désir commençait à perler entre ses jambes. Et, comme si elle entendu l'appel de cette partie intime à être caresser, la jeune femme vint doucement soulever sa cadette, la faisant assoir sur la roche froide du bord du bassin. Surprise par cette initiative, Hoshi rouvrit les yeux pour la fixer. Ses joues déjà roses devinrent rouges, la timidité prenant le dessus. Et quand elle sentit, et vit, son amante lui écarter doucement les cuisses afin d'avoir libre vue sur son intimité elle détourna les yeux. Elle aurait bien porter un de ses doigts à sa bouche afin de le mordre, mais cela était impossible. La jeune poisson s'appuyant de ses bras afin de rester assise sur le rebord.

Du coin de l'oeil elle vit cette langue taquine venir caresser les langue de Nailah, quelques seconde elle se l'imagina parcourir des parties secrètes de son corps. Cette simple vision la fit frémir et augmenta son désir, tout comme sa gêne. Vu à quel point elle était excitée, cela devait facilement être visible entre ses cuisses. Et le fait que la belle hybride puisse à loisir contempler ceci la rendait honteuse d'être aussi envieuse. Dans un mouvement hésitant elle fit légèrement se resserrer ses cuisses. Geste incontrôlé par la honte qu'elle ressentait. Un râle s'échappa de ses lèvres quand ses seins retrouvèrent les taquineries de la bouche de son amante délicieuse, ses yeux se fermèrent. Puis les baisers descendirent lentement, la faisant se cambrer. Certes elle était envahie de gêne, mais le désir, lui, était présent dans chaque centimètre de son corps. Elle aurait voulu la caresser elle aussi, profiter de ses courbes magnifiques. Mais sa position ne le lui permettait pas. Rien de bien grave, elle en profiterait pleinement plus tard.


"Nailah... Vous êtes si... Haaan... Nailah... Prenez moi.."

Mot susurrés sensuellement, sans qu'elle ne la regarde. Mots échappés de ses lèvres entrouvertes. Mots qu'elle voulait taire, mais pourtant si vrai.

10 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Dim 11 Jan - 18:03

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Comment décrire ce qu’elle vivait ? Ha oui : divin ! Cette peau douce et fraîche, cet adorable mélange de perversion, de sensualité et de timidité. Elle voyait bien que la jeune esclave était attirée par elle et cela lui plaisait grandement. Elle était sensible à la moindre de ces caresses, elle avait clairement vu sa charmante intimité se mettre à perler de cette humidité si attirante. La jeune sirène la suppliait maintenant de la prendre, ce qui excitait grandement la louve. Ho oui, elle la prendrait mais pas tout de suite, elle adorait prendre son temps. Elle adorait également dominer, savoir que c’était elle qui décidait à quelle moment sa partenaire avait droit au plaisir et la position des deux jeune femmes empêchait Hoshi de faire quoique ce soit, elle était prisonnière des gestes de Nailah et cela la rendait très joueuse.

Ta peau est si douce, si délicieuse ma petite Hoshi…

Nailah continuait d’embrasser le ventre d’Hoshi faisant jouer sa langue sur son nombril. Elle ne faisait pas mine de descendre plus bas et vint sans crier gare se saisir du clitoris d’Hoshi avec ses doigts. Nailah était ainsi, elle pouvait faire languir comme attaquer soudainement, imposant un rythme chaotique et imprévisible, surprenant toujours ses partenaires pour leur plus grand plaisir. Ses doigts jouaient autour du petit bouton de chair si sensible, tapotant dessus, le pinçant, le tournant, jouant de ce mélange si agréable de douceur et de fermeté. La louve commença ensuite à descendre son visage, sa langue se promenait partout autour de l’intimité de la belle Hoshi, la faisant languir encore un peu avant d’enlever ses doigts pour passer le relais à sa langue qui cueillit les perles de cette rosée au goût unique. Délicatement, ses mains vinrent la rejoindre, écartant de ses doigts la charmante intimité de la jeune poisson qu’elle regarde avec tendresse et sensualité.

Qu’elle jolie fleur tu as là ma charmante sirène…

Encore une fois sans crier gare, la jeune louve plonge sa langue le plus profondément possible dans l’intimité de la belle Hoshi, la faisant bouger dans tous les sens afin d’offrir le maximum de sensation à son amante. Et dire que la soirée ne faisait que commencer…

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Mer 14 Jan - 21:57

Invité


Invité
Ses bras commençaient à s'engourdir. Changer de position l'aurait certainement enchanté, mais ce n'était apparemment pas le désir de la louve. Qui prenait un malin plaisir à la faire languir. Et il ne fallait pas mentir, elle adorait. La jeune esclave avait bien compris que Nailah aimait dominer, cela se voyait. Cela l'enchantait. Cela l'excitait. Entendant le compliment de la jeune femme elle ouvrit doucement ses yeux gris, son regard fiévreux se posant en coin sur la magnifique hybride. Un sourire en coin étira ses lèvres et elle voulut y répondre. Un soupir céda la place des paroles. Ses paupières se refermèrent. Tandis que la langue de son amante jouait sur son nombril elle se l'imaginait s'occupant d'elle plus bas. Ce qu'elle ne fit pas, restant un moment sur cette partie de son ventre. Un long et douloureux moment. Jusqu'à ce que ses doigts s'emparent de sa perle de désir si sensible, faisant crier Hoshi. D'une nature sensible la jeune esclave ne retenait que difficilement l'expression de son plaisir. Ses bras vacillèrent mais tinrent bon. Elle se cambrait, remuer les hanches, se tortillait tant c'était bon. De honte, elle se stoppa net lorsque que Nailah vint ouvrir son intimité à la regarder ainsi. Ce qui suivit lui fit lâcher sa position. La langue de la louve si brusquement enfoncée en elle la fit défaillir. Son dos tomba soudainement contre le sol du bassin. Elle ne se fit pas mal, et se cambra à peine fut elle allongée. Criant son plaisir, ce plaisir si délicieux qui venait lui bruler le bas ventre. Elle porta une de ses mains à sa bouche et se mordit un doigt. La nuit était calme et elle ne désirait pas être surprise en train de tromper sa maitresse. Hoshi appartenait à la famille Kakon, qui sait les ennuis qu'elle aurait, et qu'aurait surement Nailah si on les voyait.

Et tandis qu'elle s'évertuait à garder son calme, des larmes commençaient à perler au coin de ses yeux. Des larmes de plaisir. Qui se joignirent aux gouttes d'eau qui ruisselaient encore sur son corps et la faisaient frissonner. Comme pour s'offrir complètement à elle, Hoshi replia ses jambes vers elle et les écarta un peu plus. L'invitant à faire d'elle ce qu'elle voulait. Lui démontrant bien qu'elle était affamée de plaisir. Un court instant elle regretta que le bassin ne fournisse pas quelques joujoux, car au vu de ce début de soirée la nuit allait être longue et délicieuse. Et l'esclave sentait monter en elle des envies plus perverses les unes que les autres. Sans qu'elle ne le veuille, son esprit chavirant, des mots vinrent déprirent ses pensés sous forme de questions.

"Nailah.. Aimez-vous.. Hmmmm... Levrette?"

Des mots susurrés entre plusieurs gémissements et cris causés par la langue sulfureuse de sa belle amante. Sa superbe amante qu'elle ne quitterait, en cet instant, pour rien au monde.

12 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Jeu 15 Jan - 15:11

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Nailah sourit dans son coin quand elle vit la jeune esclave résister puis défaillir sous ses assauts, elle adorait ça, dominer et accorder de tels plaisirs à ses amantes. La louve ne faisait que commencer et ne comptait pas s’arrêter avant que la belle Hoshi ne s’écroule de fatigue. Elle s’amusait aussi de la voir retenir ainsi ses cris, peu importe, ici personne ne pouvait les entendre…

Chaque instant qui passait était un instant de plaisir, la jeune sirène écartait délicatement les jambes pour s’offrir encore plus à la louve qui ne se le faisait pas répéter, léchant toujours plus avidement l’intimité de son jolie petit poisson, sentant sa propre intimité devenir de plus en plus humide sous l’effet de l’excitation. Hoshi semblait perdre un peu pied car voilà qu’elle commençait à faire à Nailah des demandes plutôt indécentes…

J’aime tout ce que tu peux me proposer ma belle sirène.

Délicatement, elle fait se redresser Hoshi pendant que la louve fait remonter sa langue le long de son corps en même temps jusqu’à revenir s’emparer de sa bouche. Délicatement elle amène Hoshi debout dans le bassin et la retourne en embrassant son cou puis ses épaules avant de remonter le long de sa nuque. Doucement elle la fait se pencher en avant, se penchant avec elle en collant son corps contre son dos et en faisant jouer sa langue sur sa nuque, lui faisait prendre appuie avec ses bras sur les bords du bassin. Une fois cela fait, la louve commence une lente et sensuelle descente de sa langue le long du dos de la belle sirène, savourant sa peau fraîche alors que ses mains remontent quelques instant jouer avec sa poitrine. Le visage de la louve arrive finalement devant les fesses magnifiquement sculpté de la jeune Ainoko, lui tirant un sourire et la louve ne peut résister à la tentation d’y mettre une petite claque douce et provocante suivit de plusieurs baisers tendres. La langue de la louve descends ensuite plus bas se perdre sur les cuisses de sa partenaires avant de remonter subitement pour revenir s’emparer de son intimité sans crier gare, se régalant du délicat jus de plaisir qui en coulait sans retenue…

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Ven 16 Jan - 22:27

Invité


Invité
Tout son corps explosait. L'avalanche de sensations qu'elle ressentait était bien trop nouvelle pour elle, lui faisant perdre la tête. Elle avait oublié où elle était, quel jour était-il, qu'elle était esclave. Elle pourrait même avoir oublié son propre nom. Elle ne sentait qu'une chose, la langue de Nailah en elle. Ne voyait qu'une chose, Nailah. Alors qu'elle était allongée, l'envie lui prit de se masser la poitrine. L'esclave cessa alors de se mordre le doigt pour que chacune de ses mains viennent s'emparer d'un de ses sein. Les caressant avec envie, se pinçant elle même ses tétons dressés. Se faisant gémir, tandis qu'elle criait désormais à gorge déployée aux assauts de son amante. Elle se cambrait, serrant parfois les dents tant le plaisir était fort, si puissant qu'il en aurait été douloureux si ce n'était justement pas du plaisir. Son visage rouge, yeux fermés et perlant de larme avait quelque chose de séduisant. Il exprimait si bien son plaisir. La jeune fille fut surprise à la réponse de Nailah, totalement ignorante de ce qu'elle lui avait soufflé. N'en ayant pas le moins souvenir. Alors quand sa main vint la cueillir afin qu'elle se redresse elle en profita pour lui lancer un regard interrogatif, bien qu'elle souriait. Son expression fut rompue par le baiser de la louve auquel elle répondit avec tendresse, bien qu'elle gémit de déception à la perte de cette langue. Son esprit, cela dit, avait noté que la langue de l'ainoko était passé de son intimité à sa bouche avec pour seule intermédiaire sa peau. Elle prit donc soin de gouter la langue de la louve, afin de sentir son propre goût qu'elle trouva succulent. Mêlé à la langue de cette beauté. Sans qu'elle ne comprenne vraiment elle se retrouva à nouveau dans l'eau, debout. Et de dos, cette fois, à celle qui la faisait tellement hurler. Si bien qu'elle devait tirer sur son cou pour espérer voir son visage. Ce qu'elle ne put obtenir.

En effet elle fut doucement penchée en avant et dut se soutenir au rebord. Bizarrement elle avait l'impression que Nailah venait de lire dans son esprit, car elle désirait fortement qu'elle la prenne ainsi. Elle frémit à ses baiser, mais se trémoussa de honte. Sentant son liquide de plaisir couler lentement le long de ses cuisses. Comment avait-elle put deviner les désirs du poisson? Qui ignorait parfaitement qu'elle était la cause de ce changement de position. Hoshi se mordait la lèvre inférieure dans l'attente d'enfin sentir à nouveau la bouche de la jeune femme contre sa fleure intime. A la claque inatendue de la louve elle poussa un petit gémissement et pencha la tête, la tournant afin de lui lancer un regard coquin, malicieux. Pervers en fait. Elle adorait le caractère de cette femme. Tremblant presque à son passage sur ses cuisses et venant se cambrer lorsque de nouveau elle s'en prend à sa partie si sensible sans crier gare. Elle se cambra, mettant en valeur sa croupe, son dos et ses fesses, levant les yeux sur la toile noire parsemée d'étoiles. Elle criait, de nouveau. Plus fort même. Cette position lui octroyant différents plaisirs. Qui lui parurent fades, elle en voulait plus. Elle se sentait si proche de l'extase pure, elle voulait se sentir envahie de ce sentiment bien être, de cette explosion de plaisir. Encore et encore. Elle se douttait bien que cette nuit là, et dans les bras de cette femme elle allait connaître plusieurs orgasmes. Et elle désirait que le premier ne tarde pas... Criant et parfaitement consciente de ses paroles elle lui fit part de cette envie...


"Haaan... Nailah.. Plus, je veux plus!"


Un long râle rauque s'échappa de ses lèvres.

14 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Sam 17 Jan - 14:58

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Aucun mot ne pouvait décrire ce que ressentait Nailah à l’écoute des cris que la jeune poisson. Elle lui donnait un plaisir évident et il semblait que la pauvre Hoshi perdait complètement la tête face à tous les délices que lui faisait subir la louve. La voir se toucher elle-même sous l’effet du plaisir était follement excitant, la jeune ainoko était certes une esclaves mais ce soir, la seule chose dont elle était prisonnière était son corps, ce corps si délicieux qui réclamait tellement de sensations. Autre preuve qu’Hoshi perdait contrôle, c’était qu’elle sembla étonné lorsqu’elle Nailah changea de position pourtant sur sa demande, elle ne se rendait même plus compte qu’elle exprimait ses pensées à voix hautes, la louve se demandait quels autres délices si malicieusement refoulés elle allait lui demandé sans le vouloir. Un instant durant, la louve regretta de n’avoir aucun jouet dans la sources pour pimenter leurs ébats… quoique… avec un peu d’imagination, on pouvait trouver des choses et la louve était loin d’être la dernière en matière de perversions…

Plus ? N’ai crainte, nous ne faisons que nous échauffer là…

La jeune fille voulait plus ? Pas de problème, Nailah allait exaucer son vœu. Alors que sa langue continuait de chercher le nectar de la belle sirène à même la source, ces mains remontèrent délicatement le long de son corps avant de venir saisir ses seins avec fermeté et de les malaxer sans merci avant de venir tirer sur ces adorables pointes roses qui les ornaient. Ces mains lâchèrent ensuite la poitrine de la belle et redescendirent délicatement pour venir caresser les fesses d’Hoshi avant d’y mettre quelques petite fessés douces… L’une de ses mains descendit sur les cuisses de la petite poisson avant de venir se saisir de son petit clitoris et de le stimuler dans un mélange de douceur et de fermeté. Son autre main continuait de caresser délicatement les fesses de la sirène puis Nailah, adorant joueur de la surprise, enfonça sans crier gare un doigt dans son anus qui fut suivit rapidement par un deuxième, lesquels entamèrent une longue et langoureuse danse sensuelle. Entre ces doigts ici, sa langue qui explorait toujours plus avidement son intimité et son autre main qui titillait sans vergogne son petit interrupteur à plaisir, la louve avait clairement pour intention de lui arracher un orgasme. Le premier d’une longue série car Nailah avait déjà de nombreuses idées pour la suite de cette superbe nuit…

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Sam 17 Jan - 18:29

Invité


Invité
Sous les rayons de la lune, Hoshi exaltait. Cette position était vraiment digne d'une soumise, ce qui l'excitait d'avantage. Elle aurait bien aimé se caresser de nouveau, mais ses bras, lui servant d'puuis étaient hélas indisponibles. Ses yeux s'étaient fermés et ses joues ne cessaient d'être rouge, tant elle avait chaud. La moindre parcelle de son corps bouillait d'excitation, malgré sa température. La belle louve avait le don de lui faire perdre la tête. L'esclave qui était déjà une sacrée perverse, semblait avoir trouvé femme à l'esprit tout aussi déplacé. Ce qui l'enchantait. Quand les mains de son amante remontèrent doucement son corps, le poisson avait l'impression qu'elles laissaient des marques brûlantes sur sa peau. Ses seins furent à nouveau saisit et sans ménagement. D'une façon tellement divine qu'Hoshi dut se mordre la lèvre pour ne pas crier. Même si cela faisait un moment qu'elle laissait échapper l'expression de son plaisir. Ses tétons furent ensuite à nouveau assaillit et ce fut tel un courant électrique que le plaisir naquit de ce contact parcouru le dos de la jeune fille. Pour finir sa courses en un gémissement aiguë glissé de ses lèvres. Et ses mains redescendirent, vers ses fesses. Qu'elle claquèrent. Ce geste coquin la fit doucement rire, et elle pencha la tête ouvrant ses yeux fiévreux afin de la regarder. Quand ses doigts virent saisirent son bouton de plaisir, Hoshi détourna la tête pour se cambrer en poussant un râle de plaisir. De soulagement presque. Enfin, la belle se décidait à lui faire atteindre l'orgasme. Et bien que ses cresses suffisent à la transporter Nailah ne s'arrêta pas là. Les caresses sur son fessier, que l'esclave pensait innocentes, devinrent un doigt introduit dans ce qui n'avait jamais été violé. Un cri de surprise, légèrement mêlé à celui d'une petit douleur s'échappa de sa gorge. Un second lorsque qu'un autre doigt rejoint le premier.

Sa respiration haletante se fit bien plus rapide et forte, la jeune fille laissa échapper de petits non. Même si ceux ci ne semblaient pas vraiment décidés. Elle se tortillait doucement. Certes on ne l'avait jamais prise par cette endroit, mais il fallait avouer que les doigts de Nailah en elle étaient divin. Et cela ajouté à sa langue et son clitoris sauvagement titiller par sa seconde main la transportait bien haut. Si haut d'ailleurs qu'elle se mis à hurler, ses membres à trembler. Ses cris allant crescendo tout comme son plaisir qui brulait son bas ventre et embraser tout son corps. Elle criait des "Oh oui" de plus en plus fort, résonnant dans la nuit. Elle allait l'atteindre son orgasme si désirait. Et appremment la belle était décidé à la guidé vers une puissante jouissance. Un un parfait ensemble, chacun de ses muscles se contractèrent.


'Haaan... Nailah.. Je viens! Je vais jouir...!"


Après ces mots elle voulut crier, elle ne put crier. Sa bouche était ouverte, ses yeux fermés, les larmes coulaient. Mais elle était aphone, incapable de crier, d'exprimer un tel plaisir. Hoshi l'avait atteint, cet orgasme puissant qu'elle se laissa moellement tomber un gémissement rauque, un flot de nectar s'échappant de son intimité. Elle se laissa tomber sur le rebord, posant sa tête sur le sol. Ses jambes tremblant de rester debout afin d'offrir à la belle le fruit de sa jouissance. Elle se laissait doucement transporter par cet orgasme délicieux... Murmurant quelques mots

"Tu es divine... Mais, je suis gourmande..."

16 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Dim 18 Jan - 13:56

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Nailah était plus que ravie d’avoir rencontré cette jeune femme qui n’était pas moins perverse qu’elle, cependant il y avait entre elle une petite différence d’expérience, Hoshi avait beau être très perverse, elle n’avait pas autant de pratique que l’on ne pourrait le croire. Quand elle s’empara de ses fesses, la louve sentit que c’était la première fois que la jeune poisson était prise de cette manière mais cela ne semblait pas lui déplaire vu les petits non absolument pas convaincu qu’elle lui sortait. Pour Nailah, c’était le plus grand des bonheurs, elle obtenait d’elle quelque chose d’unique, quelques chose qui rendrait cette soirée inoubliables car maintenant la sirène aura toujours en tête l’idée que la louve fut la première pour quelque chose.
Alors Nailah continuait ses puissantes stimulations, elle obtenue un résultat sous la forme d’un orgasme par Hoshi, l’un des plus délicieux orgasmes : un orgasme silencieux. Le plaisir était telle que le corps de la belle ne pouvait plus exprimer le moindre son, trop occupé à encaisser cette puissante déferlante de plaisir qui se répandait dans son corps, preuve que la louve s’occupait divinement bien d’elle. Hoshi laissa tomber mollement son torse sur la pierre pour récupérer alors que Nailah savourait tout le délicieux jus de sa jouissance qui se répandait sur ces cuisses, la petite remarque de son amante la fit sourire.

Merci ma belle… Tu es peu être aussi gourmande que tu veux, je n’ai pas fini de te satisfaire ce soir.

Nailah jeta un œil sur ce qu’il y avait autour du bassin, cette source chaude était quand même un lieu moderne et il y avait pas loin de l’entrée des vestiaires des petits tabourets d’alignés face à des miroirs et des jets de douche. Le tout était recouvert d’un petit paravent en bois soutenue par de fin piliers de bois. Il n’est pas si difficile de trouver de quoi s’amuser quand on a l’esprit pervers et un peu d’imagination. La louve se passa sensuellement la langue sur les lèvres quand son esprit lui souffla mille idées intéressantes pour continuer la soirée…

Délicatement, elle prit Hoshi dans ses bras, cette dernière n’ayant pas encore récupéré de son orgasme, l’amena jusqu’à cette endroit et l’assit sur un des tabourets. Nailah était à genoux dans son dos et embrassait son cou sensuellement. Elle s’empara ensuite d’un des tuyaux de douche et le régla de manière à obtenir un jet d’eau fin mais puissant. Alors que son autre main parcourait délicatement le corps de la belle, elle amena le jet contre un des petits tétons de la femme poisson, l’eau ayant pour effet de les titiller vigoureusement en plus de la ramener à son éléments naturel. Elle continua ainsi un petit moment puis son autre main vint délicatement écarter les jambes de la belle sirène, le miroir devant elle offrant une vue intégrale à la louve qui vint mordiller délicatement l’oreille d’Hoshi pour la stimuler d’avantage. Sa main vint ensuite écarter tout aussi doucement ces lèvres intimes avant que l’autre n’amène le fin mais puissant jet d’eau venir taper contre son adorable petit clitoris. La louve se régalait de ces situations perverses et avant encore quelques idées des plus délicieuses pour pimenter la soirée…

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Mer 21 Jan - 14:18

Invité


Invité
Hoshi était essoufflée. Sa respiration haletante était forte et encore parsemée de petits soupirs. Yeux fermés elle appréciait la langue de la louve qui se régalait du fruit de son orgasme. A la réponse de sa remarque, elle ouvrit doucement les yeux, souriante, pour la regarder. Elles étaient d'accord sur un point: elles ne feraient pas l'amour qu'une seule fois. L'esclave espérait désormais pouvoir à son tour profiter du corps si alléchant de Nailah. Mais apparemment cette dernière avait une autre idée en tête. La jeune femme vint doucement la saisir afin de la porter. Hoshi n'était pas bien lourde ce qui ne devait poser aucune difficulté. La jeune fille se serra tout contre le corps de l'hybride venant doucement embrasser sa peau. Encore fatiguée et rouge de sa jouissance. Elle n'eut hélas pas le temps de profiter de son corps et de se reposer d'avantage. Elle se retrouva assise sur un petit tabouret face à un miroir. Hoshi vacilla mais son amante dans son dos lui permis de tenir l'équilibre. Elle s'appuya en effet à elle, gémissant déjà à ses baisers. La jeune fille était à fleur de peau, et si la louve reccomençait ses caresses elle ne tarderait pas à atteindre le septième ciel. Il s'avéra que c'était dans l'idée de la jeune femme. Qui, sans lui faire part de ses idées vint amener un jet d'eau puissant sur un de ses mamelons. Le poisson se cambra, amenant par la même occasion ses bras derrière elle. De façon à ce que ses mains viennent s'emparer de la tête de Nailah se serrant à sa chevelure. Le court instant où l'eau vint tirailler sont sein suffit à l'exciter et à rendre son entre cuisse humide à souhait.

Hoshi frémit longuement en sentant la main de l'ainoko descendre vers ses jambes puis les écarter. Gémit en sentant ses doigts faire de même avec ses lèvres intimes. Mais cria quand le puissant jet vint taper contre son bouton de plaisir. Se crispatnt et se cambrant dans un même mouvement. La jeune fille, même si elle ne désirait en ce moment qu'une chose: jouir à nouveau, voulait montrer à son amante son côté pervers. Elle voulait l'exciter à son tour, lui prouver qu'elle n'était pas la seule a avoir l'esprit déplacé. L'esclave descendit donc sa propre main le long de son corps, se mordant la lèvre inférieure en la suivant des yeux. Elle contourna le jet d'eay pour la faire glisser à l'intérieur de sa cuisse, et s'y arrêta. Là, elle releva les yeux pour regarder le miroir. S'aidant de celui-ci elle capta le regard de la louve, et se lécha les lèvres avec gourmandises. Ce miroir offrait une vue sublime à son amante, qui du parfaitement voir le poisson glisser deux doigts dans son intimité. Se faisant cambrer en gémissant. Gémissant et criant elle 'entama de langoureux va et viens qui la rendirent vite bouillante. Plus rapidement que précédemment elle commençait à perdre la tête, et se sentait déjà envahie de puissantes vagues de plaisir. Doucement, Hoshi s'empara de la main libre de la louve et la fit remonter jusqu'à ses lèvres. L'esclave lui lécha alors sensuellement les doigts et les fit jouer un moment avec sa bouche. Les embrassant, les suçant, les mordillant. Et lorsqu'elle les suçait elle calquait ce mouvement au sien dans son intimité. Et elle gémissant, tremblait ne cessant pencher sa tête afin d'offrir son cou à sa belle amante. Qui, elle l'espérait, était excitée par son petit jeu...

18 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Mer 21 Jan - 16:46

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Le goût de son nectar coulant en abondance, ses petits baisers remplis de passion sur sa peau, ses doigts se crispant à sa chevelure sous l’effet du plaisir. Toutes ces manifestations de plaisir évident régalait fortement la louve qui ne voyait plus qu’une seule chose : faire jouir la jeune femme, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle s’en écroule littéralement de fatigue. Son précédent orgasme l’avait rendue très sensible, Nailah le savait, c’est pourquoi elle la stimulait toujours plus, pour lui offrir encore plus de plaisir. Quand elle lui écarta les cuisses, elle put sentir le jus d’amour qui coulait de nouveau, signifia nt le fort état d’excitation de son amante, ce qui lui arracha un sourire satisfait suivit de nombreux baisers brûlants dans son cou.

Le meilleur vint quand la jeune femme commença à faire glisser délicatement deux doigts en elle, lui offrant via le miroir un spectacle des plus plaisants, lui montrant ainsi à quel point elle pouvait être gourmande, pratique avec Nailah qui n’est pas avare de « câlins ». La louve sentit ensuite la jeune femme lui attraper la main, elle la laissa faire, elle commença à glisser ses doigts dans sa bouche pour joueur avec au même rythme que la main de la sirène jouait dans sa propre intimité, lui signifiant ainsi qu’elle était aussi perverse qu’elle. Parfait ! Elle avait toute la nuit pour que chacune explore la perversité de l’autre…

Délicatement, Nailah vint embrasser la sirène après avoir placé sa main libre sur celle de son amante. Elle l’attira ensuite à sa bouche où elle lui rendit les mêmes politesses. Ensuite, sans quitter sa main, elle la fit glisser le long de son corps avant de la passer sur les cuisses de Nailah qui, accroupie, passaient de chaque côté de la belle poisson. Elle la fit ensuite remonter vers son intimité pour l’invité à jouer avec. Lâchant la main de son amante, celle de Nailah retourna sur le ventre de la jeune femme et descendit pour venir prêter main forte à celle de la sirène qui se débattait dans son intimité alors qu’elle faisait légèrement osciller le jet d’eau pour agrémenter les stimulations sur son petit bouton à plaisir…

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Dim 25 Jan - 10:30

Invité


Invité
L'esclave voyait sa seconde jouissance proche, si proche que son corps se mit doucement à trembler de plaisir. La jeune femme qui s'ocuppait d'elle le faisait divinement bien. Chaqun de ses brûlant baisers faisait frémir la jeune poisson qui, bien que perverse, adorait ces petits témoignages de douceur et de tendresse. Dans son esprit, il était clair qu'elle ferait tout pour rester en contact avec Nailah. Et cela même si sa maitresse le lui interdisait. Hoshi était volage, et certainement niaise aussi. Pour croire aimer un personne et faire l'amour avec une autre. Mais c'était sa conception de la vie. Vouer son coeur à une personne et offrir son corps aux plaisirs, peu importe la femme qui les lui procure. Et cette femme là était tout ce qu'aimait la soumise. Et elle espérait que leur relation passionnelle dure plus qu'une seule nuit. Elle n'eut le temps de plus ruminer le sujet qu'un râle de plaisir lui fut arraché, par ses propres doigts qu'elle avait inconsciemment rendu plus profonds et vigoureux. Après qu'elle ai sensuellement jouer avec ses doigts, la louve attrapa son visage pour le lui tourner et venir l'embrasser. Ce qui enflamma l'esclave de plus belle qui lui rendit son baiser avec passion. Venant doucement mordiller sa langue ou ses lèvres. Puis elle se quittèrent, son amante préférant remplacer la bouche d'Hoshi par ses doigts. Comme elle l'avait elle même fait précédemment. L'ainoko se mordit la lèvre en sentant la langue de la belle louve jouer sur ses doigts éprouvant l'intense désir de retrouver se contact sur son intimité. Mais elle s'en passerait. Cette fois...

Hoshi sentit par la suite sa main descendre lentement le long du ventre de la belle, qu'elle caressa tendrement. Enfin elle la touchait! Cette révélation ajoutait au si puissant désir qu'elle avait de la faire jouir firent trembler doucement sa main, ses doigts. Et lorsque ceux-ci atteignirent son intimité, elle ne fit que l'effleurer avec ce qui pouvait paraitre être de la timidité. Brusquement, son corps entier se crispa. L'orgasme la submergeait sans qu'elle ne l'ai sentit venir, en partie causé par le soutient apporté par la louve à ses doigts ainsi que le jet. Le poisson se cambra cria, mais elle n'attendit pas la fin de sa jouissance. Son corps en effet torturé par l'envie de caresser cette femme lui fit perdre la raison. Elle retira ses doigts qui la faisait crier et repoussa le jet d'eu si délicieux. Et d'un mouvement vif se retourna pour plaquer au sol la jeune femme la tenant par les poignets. Elle se serra entièrement à elle et vint l'embrasser, alors que son corps était secouait de petits spasmes d'avoir était coupé dans cet élan de plaisir intense. Elle s'en fichait, sa jouissance n'était rien comparé à ce que lui brulait son corps. La caresser, l'embrasser, la découvrir...


"Nailah... M'autorisez-vous à vous prendre avec perversité...?"

L'esclave avait pesé ses mots. Ce qu'elle voulait lui chuchoté au creux de son oreille étant à l'origine plus cru. Mais ignorant l'effet qu'aurait de telles paroles elle se contenta de ceux-ci. Et doucement elle lâcha sa prise pour se reculer, relevant doucement son amante avec elle. Elle plaça une de ses jambes sous une de la louve et fit l'inverse avec l'autre. Se trouvant de telle sorte à ce que leurs intimités se caressent. Doucement Hoshi entreprit donc de frotter son entre jambe brillant à celle de la jeune femme dans l'unique but de l'exciter, ses mains étaient posées sur les hanches de la belle qu'elle dont elle embrassait le cou. L'échange qui la fit gémit tant le poisson était à fleur de peau, dura le temps qu'il suffit pour que le fruit de son plaisir vienne se mêler à l'intimité de Nailah. C'est alors que doucement elle la rallongea et elle vint caresser son intimité, humidifiant ses doigts avec son propre nectar. Doigts qu'elle vint passer sur les lèvres de la louve, les rendant brillantes. Pour ensuite venir l'embrasser goulument. Dans chacun de ses gestes, dans son regard son envie était visible: elle voulait la prendre avec sauvagerie. Bien qu'elle cache son jeu la louve, aussi perverse qu'elle, devait l'avoir compris... Et tandis qu'elle l'embrasser encore, narguait ses lèvres, ses mains entamèrent leur travail de plaisir, se hâtant vers ses seins qu'elles commencent à caresser. A griffer tendrement, pour qu'ensuite une de ses mains vienne taquiner son mamelon...

Et tandis qu'elle commençait à s'occuper de cette divine Nailah, l'esclave pensait à un détail. On oubli souvent des choses dans les vestiaires... Et les bains devaient être lieu de plaisir pour beaucoup de personnes. Alors peut-être qu'un esprit pervers aurait oublié un jouet. Il fallait qu'elle aille y jeter un coup d'oeil, espérant vivement qu'elle ai raison, des idées lubriques envahissant son esprit.

20 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Dim 25 Jan - 11:25

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Rarement Nailah n’avait prit un tel plaisir avec une de ses amantes. La jeune ainoko cachait en elle une perversité des plus agréable, la louve le sentait bien et il est vrai qu’elle espérait bien avoir l’occasion de retrouver la jeune femme pour d’autre jeux sensuels. Mais pour le moment, il fallait se concentrer sur le présent, lui qui était sur l’heure tellement agréable…

Nailah eut une petite surprise à la réaction de la sirène. Alors que celle-ci atteignait à peine l’orgasme, elle se retourna et se jeta carrément sur elle, la plaquant au sol en lui tenant les poignets, bien que la louve avait largement les moyens de l’en empêcher, elle décida de la laisser faire, en fait la situation lui tirait même un sourire gourmand. La petite esclave semblait sombrer dans une sorte de folie douce provoquer par le plaisir, elle ne savait plus trop ce qu’elle faisait, elle se laissait guider uniquement par ses envies les plus inavouables. Elle répondit à son baiser, sentant à travers ce dernier les spasmes de plaisir qui envahissait le corps de son amante, tout ceci l’excitait fortement. Au mot qu’elle lui glissa à l’oreille, elle comprit qu’elle se retenait quelque peu quand même, dommage, Nailah avait vraiment envie de voir vraiment toute la perversité qui se cachait derrière son charmant visage mais ce qu’elle en voyait l’excitait quand même très fortement, ses tétons se dressaient avec force et son intimité laissait échapper un filet de son nectar d’amour.

Bien sûr ma belle… montres-moi toute ta perversité… si tu es prête à en assumer les délicieuses conséquences.

En fait de conséquences, il allait s’agir pour le poisson de subir la perversité de Nailah en retour qui avait encore mille envies différentes pour jouer avec elle. Pour le moment, elle se contentait de savourer les assauts de la sirène, poussant de petits gémissement en sentant son intimité frotter contre celle d’Hoshi, leurs nectars se mélangeant avant de se répandre au sol, témoignant de cette envie qui les habitait toutes deux. Pendant ce temps, elle subissait les baisers de la belle qui la narguait de ses lèvres, donnant à la situation tout son côté sensuel. Délicatement, elle vint cueillir son propre nectar pour ensuite le placer de ses doigts fins sur les lèvres de la louve que se passa la langue dessus pour pouvoir savourer de ce délicieux nectar au goût unique, savourant les lèvres de la belle qui vint ensuite rejoindre les siennes. Nailah ne put s’empêcher de léger échapper quelques gémissements de plaisir quand elle sentit les mains de la belle esclave qui s’attaquaient à sa poitrine, celle-ci s’y prenait divinement bien, dans un agréables mélange de fougue et de sensualité des plus délicieux. Nailah avait encore bien des idées de jeu pour sa jolie compagne mais pour le moment, elle préférait la laisser faire, se contenant de répondre à ses baisers et de laisser ses mains parcourir son dos avec douceur.

Hum… Hoshi… tu peux jouer avec mon corps tant que tu veux… je t’y autorise…

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Dim 25 Jan - 12:23

Invité


Invité
Se retenir n'était pas mince affaire. Son corps exaltait de l'envie brulante de caresser cette femme délicieuse. Ses yeux brillaient d'impatience, ses mains tremblaient légèrement pour ne pas que ses gestes se fassent brusques. L'esclave savait les réactions qu'elle pouvait avoir à un plaisir divin, celui-ci lui faisant perdre toute notion du réel. En quelque sorte. Cela était sûrement du au fait qu'elle se soit offerte à peu de personne, deux en fait, depuis la perte de sa virginité. Et que son esprit n'était pas habitué à subir si puissante jouissance. Les premiers mots lâchés par son amante firent sauter une première barrière. Elle quitta ses lèvres pour dévorer avidement son cou. L'embrassant, le mordillant, le léchant de sa langue froide. Qui faisait naitre un étrange contraste avec la peau brûlante de la louve. Elle l'entendait enfin gémit, ce qui la faisait frissonner. Elle se mit alors à pincer tendrement les deux mamelons de la belle, sa langue remonta sa gorge. Et plus elle approchait de ses lèvres, plus sa prise sur ses bonbons de plaisir se faisait intense. Hoshi arrivait finalement à se contenir. Ou pas. Quand Nailah lui affirma qu'elle pouvait faire d'elle ce qu'elle voulait l'ultime verrou fut brisé. Elle se redressa pour planter ses yeux gris et brûlant dans celui de sa divine amante. Elle se décida alors à lui répondre, lâchant ses seins pour qu'une de ses mains viennent caresser sa joue.

"Il n'est pas dit, qu'après ce que je vais vous faire, vous puissiez bouger..."


L'esclave sourit. Ce n'était pas une menace, loin de là. Mais plutôt une insinuation à la fatigue dont la louve ferait preuve après ses soins. Sans s'attarder, elle fit mine d'aller l'embrasser, n'effleurant en fait que ses lèvres avant de la quitter. Sa nouvelle cible était le téton rose et bien gonflé de la belle. Ne se retenant plus elle ne prit pas la peine de le titiller de sa langue, de le faire languir, de l'embrasser. Venant avec une sauvagerie coquine, le saisir pour le mordiller. Sa main était redescendue vers son intimité, s'amusant à glisser son index entre ses lèvres intimité. Le faisant jouer doucement sur sa perle de plaisir. Puis recommençant, rendant cette caresses plus appuyée à chaque fois. Elle se mit alors à tirailler son téton et lorsqu'il lui échappa elle glissa brusquement deux doigts en elle. Les enfonçant le plus profondément possible, les y laissant afin de commencer à les remuer en tout sens. Lentement, elle releva la tête lui soufflant quelques mots qu'elle ne retenait plus.

"Je vais te faire crier ma belle... Et j'espère que tu aime le froid..."


Hoshi lâcha sa poitrine descendant le long de son ventre et griffant tendrement sa peau. Et lorsqu'elle arriva à son intimité elle lui écarta un peu plus les cuisses. Se mordant la lèvres à cette vue magnifique. Elle soupira même, ceci du à son propre liquide de plaisir qui couler le long de ses cuisses. Elle qui avait rompu son orgasme était bien plus excitée que précédemment. Mais son corps lui hurlait de faire jouir son amante avant d'atteindre enfin la jouissance qu'elle avait refusé. Le bout de sa langue glacée vint enfin câliner son clitoris. Elle avait l'eau à la bouche, et dans le sens littéraire du terme! Sa langue gourmande parcourue doucement chaque infime parcelle de son entre cuisses où elle pouvait gouter à son jus d'excitation, le trouvant succulent. Délicieusement doux. En voulant plus encore, retire ses doigts avec lenteur, ceci fait fourrant à la place sa langue froide. La remuant, collant tout son visage à son intimité, le rendant brillant. Continue ses mouvements vifs et désordonnés un moment. Le temps qu'elle soit suffisamment chauffée. Puis elle se détourna, se relevant et trottinant vers les vestiaires. Sans lui dire mot, ne lui adressant qu'un regard pervers. Elle ne lui demanda pas de l'attendre, elle savait qu'elle le ferait. Comment, ça c'était autre chose.

Arrivant dans la pièce où elle n'avait fait que passer, préférant se dévêtir près de l'eau, elle se mit à fouiller les moindre recoin des étagères, des bassines, des tiroirs. Elle tomba sur affaires de la louve, qu'elle sentit en soupirant. Il fallait qu'elle se dépêche tant elle avait envie d'elle. Hoshi espérait qu'elle n'ai pas bouger, mais il était probable qu'elle fasse ce qu'elle désire. L'esclave rendit cette endroit rangé en un réel bazar de serviettes jetées en tous sens, et d'une jeune femme nue et a quatre patte fouinant de ci de là. Un régal pour quiconque pervers passerait la porte? Ce qui ne se passa pas. Et enfin, la petite soumise trouva un objet oublié. Ce n'était pas ce qu'elle espérait, car préférant être dominée se serait certainement Nailah qui l'utiliserait avec elle... Elle en rougit d'envie. Si en fait c'était très bien. Elle prit une serviette afin d'y rouler ce joujou en ceinture pour le cacher à la vue de la belle. Elle s'apprêtait à la rejoindre lorsqu'en passant elle découvrit une petite fraise des bois. La jeune fille voulu tout d'abord la croquer, mais elle se ravisa. Elle la porta à son entre cuisse où l'y glissa se faisant soupirer. Elle avait un petit cadeau pour sa fabuleuse amante. Enfin elle ressortit, cherchant sa beauté des yeux...

22 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Dim 25 Jan - 20:28

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
La louve avait finalement atteint son but, la libération totale de toute la perversité enfouie dans l’esprit de sa charmante compagne de soirée. La louve subissait maintenant avec un certain plaisir les assauts sur ses deux petites dressés par l’envie tout en laissant échapper des gémissements témoignant de son plaisir alors que son amante se faisait plus pressante. Alors qu’elle l’autorisa à jouer avec elle comme bon lui semble, elle sentit que c’était le moment où Hoshi décida de se laisser complètement aller, ce qui était loin de lui déplaire. Sa petite réflexion tira un sourire amusée à la louve.

Nous verrons bien ma belle… Mais tu risques d’être surprise…

Nailah avait très bien saisit les sous-entendus de la belle sirène mais elle était femme endurante, il en fallait beaucoup pour la rendre incapable de bouger par fatigue, cependant elle appréciait la folle envie de la jeune hybride de lui faire du bien et décida de la laisser faire pour le moment. Elle commença par venir lui faire miroiter un baiser avant de venir s’emparer sans retenue d’un de ses seins. La louve poussa un petit crie de surprise, son amante ne pouvait plus retenir ses envies et se laissait aller à ses envies et sa passion. Elle jouait sur ses seins avec une envie folles Nailah soupira de plaisir sans retenue quand elle sentit les caresses sur la partie la plus intimes de son corps, se cambrant ensuite fortement à la sensation de ses doigts qui s’infiltrèrent en elle avant d’entamer une danse sauvage.

Vas-y… fais-moi crier… avec toi ce sera un plaisir…

Avec joie, elle sentit la jeune esclave descendre le long de son corps, attendant avec impatience que son visage arrive vers la terre promise du plaisir. La louve se cambrait et poussait de longs gémissements et soupirs face à l’action combiné de ses doigts en elle et de cette langue fraîche sur son petit bourgeon d’amour. La particularité de l’Ainoko poisson avait un petit quelque chose d’amusant, de nouveau dans les sensations mais au final de terriblement agréable. Elle poussa un bon cri de plaisir quand cette langue divine vint s’enfoncer en elle, lui soutirant toujours plus de son nectar dont elle ne pouvait plus stopper la production sous l’effet de ce plaisir immense. Nailah était pour le moment prisonnière des actes de son amantes, lâchant de petits cris de plaisir qui augmentait alors qu’elle sentait un plaisir immense grandir en elle de plus en plus à chaque instant. Soudainement, elle s’arrêta et se releva pour se diriger vers les vestiaires d’un regard pervers. Visiblement sa charmante compagne avait de la suite dans les idées et cela lui plaisait terriblement.

Lorsqu’Hoshi revint finalement, Nailah était assise sur l’un des petits tabourets, l’un des jets de douche faisant couler l’eau sur son corps. La louve avait une jambe délicatement allongé et l’autre replié, cachant son intimité à la vue de la poisson pour la faire languir de nouveau, elle passait sensuellement sa main libre sur son corps. Le tout offrait un tableau d’une grande sensualité, tout pour provoquer encore Hoshi d’avantage et Nailah lui adressa un sourire coquin.

Et bien ma belle, ce n’est pas très gentil de me laisser toute seule, tu ne devais pas me faire crier ? J’attends toujours… reviens donc par ici tout de suite…

Son ordre s’évanouit sous un petit rire cristallin. Qu’elle aimait cette situation, la sirène était vraiment une amante des plus délicieuses et Nailah avait encore envie de jouer longuement avec elle…

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Ven 30 Jan - 22:52

Invité


Invité
Chacun des petits cris et des gémissements de la louve avait mis l'esclave dans tout ses états. Quand elle se fut levée pour partir, son coeur tambourinait derrière ses côtes en douloureux appel pour qu'elle revienne la découvrir. Et, quand elle eut enfin trouver ce qu'elle chercher Hoshi revint presque en trottinant cherchant des yeux sa magnifique amante. Ses yeux gris ne tardèrent pas à l'apercevoir et elle se stoppa admirant le tableau qu'elle lui offrait. Son corps divin ruisselant d'eau, ses mains caressant celui-c. Son regard parcouru lentement ses formes. Glissant de son visage à son cou, ses seins, son ventre puis ses jambes. Remontant celle allongée pour ne réussir à apercevoir son intimité, ce qui lui donna encore plus envie de retourner la dévorer. A ses paroles un sourire étira les lèvres du poisson qui laissa tomber la serviette roulée en boule au sol. Elle l'accompagna, se mettant à quatre patte et avançant telle un félin vers sa proie. Fixant Nailah tout en se passant la langue sur les lèvres. Quand elle atteint enfin la magnifique jeune femme elle écarta presque sauvagement sa cuisse pour revenir s'emparer de son bouton de plaisir. Le pinçant tendrement entre ses lèvres. Ses deux mains vinrent glisser au creux des reins de la belle, la soutenant ainsi assise sur son tabouret. Après lui avoir mordiller son clitoris si délicieux, la soumise leva la tête vers la louve.

"J'ai un petit cadeau pour toi... Et une surprise dans la serviette..."

Un petit cadeau... Évidemment elle parlait de la petit fraise des bois toujours enfouie dans son intimité. Mais ça, elle ne le lui dirait pas de suite. A peine eut-elle prononcer ces mots qu'elle reposa son regard gourmand sur la fleur intime de la belle. Elle la trouvait superbe. Et s'amusa à en écarter les lèvres doucement fixant les gouttes d'eau y ruisselant se mêlant au fruit de son plaisir. Le bout de sa langue froide réapparut alors approchant avec lenteur de son intimité... Elle ne fit tout d'abord que légèrement l'effleurer, avant de, ne pouvant résister, la glissant brusquement dans son intimité. La remuant en tout sens collant son minois à l'entre-jambe humide de son amante. Elle était délicieuse, Hoshi se régalait savourant yeux fermés chaque instant qu'elle passait à procurer du plaisir à Nailah. Dans l'esprit du poisson, cependant, l'envie de la faire succomber de plaisir était bien plus présente que celle de la faire languir ou de jouer avec elle. Bien vite elle retira donc sa langue de son nid douillet pour y faire brusquement entrer deux doigts. Commençant sans attendre de vigoureux mouvements en elle. Sa bouche, ses lèvres venant embrasser sa douce peau. Celle de ses cuisses, de son bas ventre. Pour redescendre de temps à autre afin que sa langue coquine vienne taquiner son clitoris gonflé. Elle souffla, suffisamment fort pour que l'ainoko puisse l'entendre.

"J'espère que tu aimes les joujoux pervers..."

Elle était passée au tutoiement naturellement, sans s'en rendre compte. Comme si, le fait qu'elle l'ai fait jouir les ai rapproché. C'était surement le cas. Mais elle ne pensait pas vraiment à la relation qu'elle entretenait et entretiendrait avec elle. Son esprit étant juste focalisé par la jouissance à venir de la louve... Tâche à laquelle elle ne cessait de redoubler d'efforts...

24 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Sam 31 Jan - 10:03

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
La voir s’avancer ainsi, à quatre pattes vers elle avec ce sourire à la fois doux et pervers était un tableau des plus sensuels et la louve avait hâte que cette petite sirène là revienne à elle. Visiblement, la courte séparation avait été difficile pour la jeune femme qui écarta ses jambes avec une certaine fougue avant de lui arracher un petit crie en jouant sur son petit bouton à plaisir.

Un cadeau et une surprise ? Tu es agréablement délicieuse ma belle…

Sentir le simple regard chargé de fortes envies sur son intimité faisait que celle-ci s’humidifiait toujours d’avantage. La louve poussa un autre petit crie de plaisir lorsque le froid de la langue de son amante revint s’emparer de son intimité. D’abord doucement, avec sensualité, puis de plus en plus fougueusement, lui tirant de doux gémissements qui allaient crescendo. Nailah caressait délicatement la chevelure de la belle poisson, l’incitant à plonger son visage toujours plus profondément. Elle sentit ensuite deux doigts fins l’envahir et entamer une danse folle alors qu’une paire de lèvres jouait sur sa peau de manière adorable. La louve caressait sa propre poitrine en même temps, offrant à la sirène ses gémissement alors que les vagues de plaisir se répandaient en elle toujours plus forte.

Oui… Je vais… aimer… haaaaaaaaaan… l’utiliser… pour jouer avec… hum… toi…

Pour l’instant, Nailah se contentait de subir avec plaisir les assauts d’Hoshi mais nul doute que son instinct dominant reprendrait bientôt le dessus et alors son amante devra subir tous ses jeux les plus osés…

Pour le moment, elle ne pouvait que se régaler de toutes les attentions que la jeune femme avait pour elle, et ce qui devait arriver arriva, Une puissante vague de plaisir prit soudainement possession du corps de la louve qui se crispa sous l’effet de la jouissance tout en lâchant un très long gémissement témoignant de son ascension au septième ciel alors que son intimité lâchait une grande quantité de son jus de plaisir sur les doigts de son amante. Nailah prit un moment pour reprendre ses esprits après ce charmant voyage et regarda la sirène avec une lueur de perversité et d’envie. Maintenant qu’elle avait eu un premier orgasme, elle se sentait bien plus envieuse et elle allongea Hoshi avant de venir s’allonger sur elle pour l’embrasser avec une ardeur encore inconnue pour son amante. Maintenant, son instinct dominant reprenait le dessus et elle avait envie de jouer avec son amante de toute les manières possible. Elle descendit d’abord ses baisers, savourant cette peau délicate avant de venir faire passage sur cette charmante poitrine qu’elle combla d’une attention encore inconnue. Une fois ceci fait, elle redescendit, jouant de ses lèvres sur la peau de son ventre puis arriva finalement à sa destination. Sa langue commença à explorer un peu les lieux et rencontra quelque chose de bizarre. D’un coup d’œil, elle vit la petite fraise des bois que son amante avait dissimulé là son intention, voilà donc le petit cadeau dont elle parlait. A chaque instant qui passait, la louve appréciait d’avantage son amante, elle faisait preuve d’une perversité et d’une imagination débordante, au grand bonheur de Nailah. Elle chercha donc à déloger le petit fruit en se servant uniquement de sa langue, tâche un peu plus ardu mais ô combien stimulante pour celle qui la subissait…

Après une petite bataille acharnée, elle arriva enfin à extraire le fruit et le tenait entre ses dents. Elle voulait le partager avec son amante, qu’elle goute toutes les deux à ce plaisir si rare. Elle amena la fraise à la bouche de la belle sirène et la coupa en deux d’un coup de dents, gardant la moitié tout en lui offrant l’autre. Le gout naturel du fruit, associé au jus d’amour de sa belle donnait un mélange absolument unique et terriblement agréable. Une fois le fruit consommé, elle revint embrasser Hoshi délicatement avant de lui susurrer à l’oreille.

Dis-moi ma belle, qu’elle est donc ce petit jouet surprise que tu m’as dégoté… j’ai hâte de m’en servir… avec toi…

Elle aurait pu ouvrir la serviette et regarder d’elle-même mais c’était bien plus amusant comme ça, elle aimait taquiner la jeune femme et était bien curieuse de voir ce qu’elle lui avait dégoté…

Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: Un sirène au loin? [Pv Nailah] le Dim 1 Fév - 11:39

Invité


Invité
Toujours à quatre patte, s'occupant avec passion de son amante, Hoshi sentait son entre cuisse être envahie d'une coulée d'excitation. Elle sentait d'autant plus ce jus de plaisir couler en elle à cause de la petite fraise qui faisait un léger barrage. Chaque gémissements qu'elle entendait était un régal qui ne faisait qu'accentuer son désir de la faire jouir. Ainsi chacun de ses mouvements gagnait en profondeur, en vigueur. L'esclave était certes novice en matière de recevoir du plaisir, mais pour ce qui était d'en donner c'était une autre histoire. Elle faisait s'agiter ses doigts en elle, ne cessant ses sulfureux va-et-viens. Pour qu'enfin son but soit atteint, elle la sentit se crisper et exprimer son plaisir en un profond gémissement, avant de se détendre. La jeune fille profita de l'instant pour retirer lentement ses doigts inondé du liquide de plaisir de la belle. Elle les observa presque comme une enfant découvrant une nouvelle beauté. Puis les porta à sa bouche pour en savourer le goût. Et avant qu'elle n'ai pu déguster ce délice à la source même elle fut allongée sur les dalles du bassin. Nailah sur elle, leurs corps serrés, s'embrassant avec une envie nouvelle. L'esclave lui rendit son baiser, passionné. Fermant les yeux et passant ses doigts dans sa chevelure. Caressant tendrement le ruban qui cachait son oeil. Puis une nouvelle fois les baisers de la louve parcoururent son corps. Faisant frissonner le poisson qui ne tarda pas à gémir de ses attention. Son esprit encore frustré d'avoir mis fin à un proche orgasme avait rendu son corps d'autant plus sensible. Instinctivement elle replia ses jambes vers elle et en écarta les cuisses. L'invitant à prendre possession d'elle. A découvrir ce cadeau si bien logé. Nailah préféra cependant s'attarder sur sa poitrine ce qui la fit se cambrer en douceur. Pour reprendre bien vite sa langoureuse descente, accompagnée des mains de la soumise qui, perdues dans sa chevelure, ne quittaient leur prise. Enfin elle atteint l'endroit désiré, celui du plaisir pour qu'il soit tendrement cible des assauts doux de sa langue. La louve marqua un temps d'arrêt, ce qui fit comprendre à Hoshi qu'elle avait sentit ou remarqué la petite fraise des bois.

Et elle s'amusa à chercher à la retirer seulement de sa langue. Assouvissant, sans le savoir, le désir caché de l'esclave pour qui ce petit jeu était un délice. Les mouvements de langue en elle étaient pour le moins... Inhabituels. Ce qui lui faisait découvrir de nouvelles sensations. Et quelles sensations! Elle gémissait doucement, puis de plus en plus fort, de léger tremblement naissant de son bas ventre la parcouraient. Yeux mi-clos elle fixait le ciel d'un air vague. Enfin la bataille ardue que livrait Nailah avec le fruit prit fin, la gagnante revenant vers le visage du poisson qui s'extasiait d'autant de plaisir. Leurs lèvres se joignirent à nouveau pour partager ce fruit divin mêlé à son propre goût. Elle le savoura avant de l'avaler pour pouvoir embrasser une dernière fois son amante, avant que celle-ci ne la quitte à nouveau. Pour venir les susurrer des mots succulents. Hoshi ramena son visage vers le sien et déposa un baiser sur ses lèvres, puis son nez et enfin son front. Avant de doucement se retirer de l'étreinte. Se mettant une nouvelle fois à quatre pattes. Cette fois de dos à la belle, de sorte à ce qu'elle ai une vue superbe sur son fessier qu'elle s'amusait à remuer avec lenteur. La serviette roulée en boule était à porté de sa main, elle la tira vers elle, et la fit ensuite glisser vers Nailah. Penchant la tête elle la regarda avec un sourire pervers.


"Découvre par toi même... Mais je peux juste te dire, que pour que tu l'utilise avec moi, je vais rester dans cette position..."


Sa langue caressa ses lèvres avant que ses dents ne s'emparent de l'inférieur. Lui montrant l'excitation dans laquelle elle était. Excitation qui d'ailleurs était nettement visible depuis la position de son amante. En effet le jus du dernier passage de la langue de la louve sur son intimité couler doucement le long de ses cuisses. Pour dire vrai, Hoshi n'avait jamais utiliser ce jouet particulier. Ou, elle n'y avait jamais jouet en étant celle qui ne le portait pas. Plusieurs fois, et pour assouvir les désirs de celles dont elle devait s'occuper elle avait revêtit cette ceinture spéciale. Bien qu'en elle même elle se sentait bien plus excitée à être celle sur qui on l'utilisait. La louve serait donc la première à assouvir ce fantasme, car oui ce désir au fil du temps, était devenu fantasme.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum