Migoto no Shima

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Chat qui dort n’amasse pas mousse [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
Le soleil se levé a peine sur les lieux, il devait être 6h du matin tout au plus, du moins a en croire les quelques chants d’oiseau qui commençaient à se faire entendre dans les arbres environnant. La nuit avait plutôt était douce, pas de pluie ni de vent pour venir déranger le calme paisible qui régnait en ce lieu. Où nous trouvions nous me demanderez vous ? Dans les jardins du temple. C’était vraiment de très beaux jardins calmes et paisibles, impossible de ne pas se sentir reposé dans de tels lieux, d’ailleurs en parlant de repo on pouvait voir une queue noir au reflet rose bougeait flegmatiquement de gauche à droite dans un arbre qui camouflait le ou la propriétaire de cette queue. Cette dite queue appartenais a une jeune neko au caractère bien trempé que nous décrirons sou peu, mais pour le moment laissons la dormir encore quelque instant et admirons les lieux, quand elle dort c’est le seule moment ou elle parait vraiment adorable. Il semblait que la rosée matinale ne l’avait même pas éveillée, pourtant elle avait laissée l’air s’humidifier et l’eau recouvrir toute les plantes présente ici bas. D’ailleurs l’air commencé légèrement à se refroidir, faisant légèrement grogné la demoiselle de protestation avant qu’elle ne se retourne sur sa branche et se repose de l’autre coté avec un léger soupire d’aise, retombant dans un profond sommeille.

La neko semblait assez jeune physiquement, éternellement coincé entre deux âges, bien qu’elle avait déjà passé la vingtaine son corps donné à peine l’impression qu’elle est atteins les quinze. Elle manquait de formes, et celle qu’elle avait était enfantine jeune et bien peu volumineuse. Elle devait mesurer 1m50 pas bien plus. Ses cheveux légèrement mouillé étaient du même rose bonbon clair que ses yeux pour le moment fermé. Ils étaient fins et volumineux lui arrivant un peu plus bas que les épaules. Autrefois il lui arrivait jusqu’à la taille, mais pendant une course poursuite elle avait du en coupé la moitié pour ne pas se faire attraper, désormais elle les portait détacher comme toujours, avec une barrette avec une fraise en plastique dessus tenant un mèche rebelle en arrière pour ne pas la gêner. Pour l’occasion elle était vêtue d’un pull noir au col en V, avec des motifs de fleur dessiné avec des ficelles roses ainsi que les bordures étaient rose. Avec ça elle portait une robe rose transparente vers la fin d’on seul le bas était visible a cause du pull, celle-ci lui arrivait au niveau des genoux, bien que vers ce niveau il ne cachait plus rien, devenant transparente a partir de la moitié des cuisses. Elle semblait abimée et le bas était déchirée a quelque endroit, mais cela ne semblait pas gênée plus outre mesure la jeune fille qui appréciait ce genre de vêtement léger qui lui permettait plus de mouvement que d’autre qu’elle avait pu porter. Elle ne portait pas de chaussure, n’aimant pas ce genre de chose qui l’empêcher d’utiliser toute sa souplesse pour fuir. Oui, contrairement au vêtement qu’elle avait porté ses 2 dernier jour, ceux la était beaucoup moins sur couvert et coloré, ils étaient plus libre dirons nous, a même de sa mentalité du jour. Mais bon pour le moment la douce enfant dormais toujours du sommeil du juste, du moins encore pour quelques secondes, car bientôt elle renouvela l’opération et elle se tourna sur elle-même une nouvelle fois… Mais rappelons que l’arbre sur (ou dans) lequel elle se trouvait n’était pas un baobab et bientôt elle arriva au bout de la branche… Sans crier garde elle effectua donc une chute de 4 m, par chance son instinct chat prit le dessus et elle se rattrapa immédiatement sur ses pattes dans un léger crie de surprise... Réveil… Plutôt brutal pensa-t-elle en regardant autour d’elle, tous ses sens aux aguets. Cependant bientôt elle retrouva son calme comprenant que son instinct avait juste était activé a cause de sa maladresse. Soupirant légèrement elle regarda autour d’elle mettant une main dans ses cheveux un peu gênée, a la fois a demi endormie et par la même occasion sur le qui vive. Ou était-elle déjà ? Ah oui le temple.

Elle était arrivée la veille ici en pleine nuit, mais fatigué après une course poursuite elle c’était décidée de se mettre en hauteur et de dormir pour le reste de la nuit pour ainsi récupérer au plus vite. Maintenant que c’était fais, elle avait toute la journée pour visitée les lieux a sa guise, pensa-t-elle avec une mine réjouit pendant qu’un sourire malicieux apparaissait sur ses lèvres fine aux traies enfantins. Depuis le temps qu’elle rêvait de venir ici. Sa mère lui avait souvent parlée du temple quand elle était petite, d’ailleurs inconsciemment elle se mit à regarder de gauche a droite, cela aurait être drôle de la voir ici non ? Pfff impossible pensa la jeune esclave avec un sourire triste. Depuis son enfance donc elle avait toujours voulu y aller au moins une fois, voir ces lieux de culte en l’honneur des dieux de cette ile. Ichigo était très croyante en eux, bien qu’elle avouait ne pas tous les apprécier, mais n’étant pas totalement folle, elle préférait garder ses médisances pour elle se préservant bien de les dires haut et fort, elle ne prenait pas la colère des dieux a la légère et se gardait bien de les offenser, déjà assez malchanceuse comme ça. Voila les seuls personnes qu’elle respectait ici bas… Bien, elle irait prier un peu plus tard, mais pour la matinée, elle la consacrerait à la visite des lieux. S’étirant légèrement une nouvelle fois, elle remit un peu ses cheveux en place, bougea légèrement deux fois rapidement ses oreilles noir rosé, puis partit donc à l’autre bout des lieux d’un pas léger et félin.

L’herbe mouillé sous ses pieds était fraiche, mais cela ne la gênait pas plus que ça, elle n’était ni douillette, ni difficile, ne se plaignant rarement de la vie tant qu’elle pouvait être libre… Mais combiens de temps encore pourrait-elle cavaler ainsi, elle n’avait pas du tout l’intention de rentrer, elle voulait se battre pour être libre quitte a y laisser la vie, elle préférer mourir libre et rebelle que vivre enfermée et soumise. Enfin la encore, ce n’était que des mots pensa-t-elle amèrement, et bien qu’elle se disait prête à tenir ses propos, serait-elle capable de si tenir une fois au pied du mur ? Elle n’en savait rien et cela l’effrayer, en même temps elle ressentait de la colère contre elle-même, comme si qu’une autre partie d’elle-même grondait contre sa lâcheté. Comment pouvait-elle douter ? Elle se disait prête à tout pour être libre mais ne s’y tenait pas ? C’était injuste et cela lui déplaisait, si seulement les actes étaient aussi simples que les mots se dit-elle ironiquement. Une lueur de tristesse apparut dans ses perles lumineuses d’un rose envoutant, alors que sa main vint doucement a peine frôler le collier de cuir fermé a jamais autour de son cou. Un jour elle serait libre, elle se le promettait… Bien sur elle savait que ses espoirs était plus vain qu’autre chose, mais si elle abandonnée cette idée, si elle perdait l’espoir, qu’est-ce qui la tiendrai a la vie ?

Mais pour le moment elle préférait ne pas y penser, secouant fermement la tête de gauche à droite, elle préféra oublier le sujet tant qu’elle ne serait pas au pied du mur, pour le moment elle pouvait croire en ses paroles, pour le moment elle n’avait pas besoin de se demander si elle en était vraiment capable alors autant oublier, autant oublier et profiter de cette liberté illusoire qui lui plaisait tant. Si seulement, celle-ci était plus qu’une simple illusion… Ah non ! Ce changeait les idées pensa-t-elle avec colère, sa queue battant furieusement de gauche à droite alors que ses oreille félines ou sur l’une un anneau d’argent était visible se baisèrent au point de ses plaqués dans ses cheveux vaporeux. Non mais je vous jure, ce n’était pas vraiment le lieu pour se lamenter sur son sort… Ou peut-être que si ? Qui sait…


Puis au bout de quelques secondes elle réussit a pensa a autre chose, en même temps elle remarqua vite qu’elle avait faim… Elle n’avait pas mangée depuis hier soir et horloge interne étant parfaitement réglées, elle n’hésitait pas à lui rappeler l’heure de manger quand celle-ci approchait. Regardant le ciel, elle se demanda quand même quelle heure il pouvait bien être. Entre 6h du matin et 8h30 supposa-t-elle quand elle vu le paysage encore endormie et aperçu la brume matinal qui couvrait le parc… Brrr il faisait vraiment froid, vivement que le soleil se lève un peu plus... Mais la neko ne se démonta pas pour si peu et parti en direction du temple… Il y a à manger par là-bas ? Bah il faut aller voir pour savoir pensa-t-elle en partant légèrement curieuse vers le lieu dit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum