Migoto no Shima

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Jour de pluie... [Pv Weiss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Jour de pluie... [Pv Weiss] le Dim 1 Mar - 21:26

Invité


Invité
Le soir tombait à peine. Dans le petit appartement de Mehen notre petite esclave tournait en rond à attendre le retour de son propriétaire. De toute sa journée, elle était restée enfermé et n'aimant pas rester seule, l' Ainoko avait fait un ménage en mode [Tornade] dans toutes les pièces. C'est certain Mehen allait être content... ou pas, il était difficile à cerner et Tooka avait un peu de mal à deviner ce qui lui ferait plaisir en dehors des rapports sexuels. Mais il s'occupait plutôt bien d'elle alors l' Ainoko se sentait un peu obligée de le rendre heureux au plus possible.
Il se faisait déjà tard et enfin une clé se tourne dans la serrure de la porte d'entrée. Tooka se précipite quelques pas derrière la porte, souriante.


- Bonsoir Maitre.
- 'Soir Tooka... Tient, met ça, on sort ce soir.

La jeune femme était toute contente de savoir qu'elle allait promener. Son maitre lui tendit un paquet qu'il tenait à la main avant de fermer la porte d'entrée. Toute excitée, elle ouvrit le paquet et en sortie une joli robe longue et légère, de quoi cacher ses jambes tout en mettant en valeur son allure gracieuse. obéissante, elle se dévêtit immédiatement sous les yeux de Mehen qui n'en perdait surement pas une miette.


- Fait toi belle Tooka. Ce soir je prend des vacances dans un domaine, je t'amène avec moi...

Bien sur il comptait bien abuser de la créature qui jubilait devant lui. Tooka ne perdit pas une seconde et partit se rendre radieuse, brossant ses cheveux albinos et mettre même une touche de maquillage ( le peux qu'elle savait mettre ). Enfin prête, elle rejoignit son Maitre. Tout deux sortirent de l'appartement pour prendre la voiture garée non loin.
Les voilà partit, se dirigeant hors de la ville, ils pénètrent sur une route forestière. La nuit tombe et le bois devenait épais. Tooka s'était endormie dans le véhicule, sa tête était penchée sur le coté presque posée sur la ceinture de sécurité.
Tout allait bien, tout était calme. Elle dormait.

Soudain... Elle s'éveille : la voiture venait de tourner brusquement: sous ses yeux les tronc d'arbres défilaient à grande vitesse. Elle tourna la tête vers Mehen qui tentait de grader le contrôle de son véhicule


- Putain de cerf à la con!

La jeune femme avait très peur, la voiture semblait dévaler une pente à grande vitesse slalomant entre les arbres à vitesse vertigineuse. Des larmes montaient même jusqu'à ses yeux. La voiture tremblait, il y avait un bruit assourdissant de carrosserie froissée tapée, maltraitée et le moteur. Mehen semblait maitriser un minimum la situation quand tout à coup, il vira de trop sur la droite, fit un tête à queue suivit d'un puissant choc qui fit perdre conscience à Tooka.


...
... ...

Des yeux clos s'ouvrirent sur une image floue et un calme absolu.... Il y avait un arbre juste devant... Et elle mit du temps à réaliser que celui-ci était encastré dans la voiture. Elle essaye de bouger la tête: une douleur affreuse lui prend le cou. Dehors , il pleuvait, l'humidité était très fraiche. Tremblante de froid, cela était rassurant : elle sentait tout ses membres... ou presque: l'une de ses jambes était moins sensible que l'autre.... Dans un effort elle tourna la tête vers Mehen.

Frappée de stupeur elle resta tétanisée devant la vision d'horreur qui se dessinait sous ses yeux: le jeune homme était à moitié en castré dans le pare brise de la voiture, sa tête avait subit un choc violent.. si violent qu'il y avait de la matière grise étalé sur le capot et la vitre... Du sang... Du sang partout... Tooka eu envie de vomir.
Profondément choquée, elle ne pleura pas ni même hurla, ses grand yeux blancs fixaient son Maitre, mort.
Qu'allait-elle faire maintenant? Elle avait mal partout...

La jeune femme resta ainsi, tétanisée, pendant de longues et affreuses minutes.
Elle ne prit la décision de sortir que bien tard, ouvrant difficilement la porte elle sortit du véhicule et se mit à déambuler dans la forêt sous la pluie. Sa jolie robe se trempa bien vite, son maquillage coula sur son visage figé par la peur. Sa peau était pâle syndrome d'un profond choc psychologique. Elle boitait et saignait, des écorchures parsemaient son corps qui était si lisse et parfait.

Sous la pluie marchait l'antilope sans Maitre. Ne sachant où elle allait, son esprit était vide, elle ne pensait à rien, ne réalisait plus rien, l' Ainoko marchait comme un automate sans âme dans un bois sombre et pluvieux.
Tout semblait être un mauvais rêve.. oui surement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum