Migoto no Shima

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un passage obligatoire [Pv un maître]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
Kallen s'y était préparé, au jour ou le maitre de ses parents déciderait de se débarrasser d'elle. Elle était tout de étonné qu'il l'es garder 4 ans avec lui. Ce fut sur un coup de tête qu'il décida de la mettre sur le marché. Il avait suffit d'un rien, de quelques mots pour qu'il s'emporte et mette sa menace a exécution. Ce matin la une homme grand bourru et très impolie entra dans la chambre de Kallen et l'en sortie de force bien sur. Elle ne savait pas qui c'était mais quand elle vit l'autre homme près de la porte d'entrée elle comprit. Elle demanda si elle avait le temps de ce vêtir il lui répondirent que non et la trainèrent a l'extérieur en pyjama.

Elle était maintenant entre les mains des vendeurs et ils allaient la préparer pour la mettre en "exposition". Kallen aurait pus se révolter et mal réagir mais elle avait été préparer a cette éventualité, être vendu comme un objet, elle s'était faite une raison. Naitre humain sur cette île ne laissait que cette option. Il arrivèrent dans une salle ou était déjà mis plusieurs esclaves mais ils étaient déjà tous prêt. L'homme la tirait fortement par le bras et l'attira dans un salle de bain. Deux femme vinrent la dévêtir et la laver, des humaines esclave du vendeur. Après avoir été lavé il fallait lui trouver un vêtement. Ils voulaient l'habiller de façon attrayante, elle devait attirer les regard si il voulait la vendre. Alors après avoir passé des sous vêtement noir l'homme choisis parmi plusieur vêtement un kimono blanc et bleu, en harmonie avec ses yeux. Elle s'attendait a quelque chose d'extravagant mais elle n'avait pas encore vue la longueur du kimono. Elle ne pouvait plus contester alors elle passa le bout de tissus sur elle et fit ensuite guidé dans la salle ou était emmené les esclave prêt. Le marché allait bientôt être remplie de maitre qui viendrait chercher des esclave a leur gout. La ou était assise Kallen une sorte de petit panneaux indiquant a peu près tout sur elle:

Prénom: Kallen
Age: 20 ans
Vierge: Oui
Élevée pour être esclave

Kallen se posa au sol et ramena ses jambe a elle appuyant sa tête sur ses genoux. Elle devait maintenant attendre... attendre que quelqu'un s'approche et échange avec le vendeur de l'argent pour l'acquérir. Toute ses pensée la firent soupirer fortement alors le vendeur lui adressa une regard mauvais elle baissa les yeux et cessa de soupirer même si sur son visage son désappointement se lisait facilement. Il n'arrêtait pas de lui répéter de sourire car si elle gardait se visage morne elle ne partirait jamais. Mais il n'y avait rien a faire alors le vendeur agacer voulu la mettre en valeur malgré elle. Il la força a se relever, son kimono court la gênait et elle en rougis mais quand elle voulu tirer pour le descendre le vendeur lui tapa les mains.

-Mais je...

Le regard noir du vendeur lui fit baisser les yeux. Il la tira par le poignet et le fit s'assoir sur une cage en lui mettant un collier auquel était relier une chaine accrocher a la cage. Kallen se sentait vraiment mal et tentait discrètement de tirer sur le bas de son kimono a chaque fois que le vendeur lui tournait le dos. Elle devait maintenant attendre qu'un maître s'intéresse a elle.

Ranmaru Meiroo

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Ranmaru se promenait sur le marché aux esclaves ou plutôt faisait du lèche-vitrine d’une certaine manière et il détestait toujours autant ça. Que faisait-il là déjà ? Ah oui, Jiki avait pété son câble et l’avait forcé à y aller. La chef de famille était sur les nerfs depuis un moment et voilà qu’elle se mettait à déballer des trucs peu habituels, ressortant des considérations que les Meiroo n’ont pas l’habitude d’avoir. Et voilà que Ran avait du supporter un discours sur le prestige de la famille et qu’en temps que membre de la lignée principale, il se devait d’avoir des esclaves prouvant son statut, ce qui l’ennuyait, vu qu’ici, son pouvoir quasiment unique lui avait toujours valu le respect mais bon, ce n’était plus assez on dirait. Ran avait bien tenté d’argumenter qu’il avait déjà une esclave mais ce n’était pas assez, il devait en ramener au moins une autre et une jolie fille avait précisé Jiki. Il n’avait pas vraiment comprit ce dernier point, comme quoi Jiki était toujours un peu barré mais il n’avait pas d’autre choix que d’obéir. Ce qui l’ennuyait encore plus était la future réaction de Yuya qui, bien que très gentille, pouvait devenir jalouse et très possessive par moment.

Le Neko poussa un long soupir blasé. Il détestait cette endroit, les gens était ici réduit à de simple objets et rares étaient les marchands qui traitaient décemment leurs « marchandises ». Il se promenait, regardait les visages, cherchant quelqu’un qui ferait l’affaire, humaine ou hybride, ce n’était pas important. A un moment, il tomba sur un étal qui attira son attention, plusieurs esclaves correspondantes à ses critères y étaient. Ran les observait, son regard fut attiré par le numéro d’une d’entre elle, une jeune humaine blonde attaché à une cage par une chaîne, la pauvre était vêtue d’une tenue trop courte et essayait de tirer discrètement dessus quand personne ne regardait. Ran lâcha un autre soupir, encore un idiot de vendeur qui habillait ces esclaves de manières provocantes pour les vendre, typique des mauvais commerçants dont c’est le seul argument. Ran avait pitié de ces filles, la plupart allaient finir chez des pervers finis. Bon, il pouvait peut-être faire en sorte d’améliorer la vie de l’une d’entre elle. Il s’approcha de la jeune fille et prit une mine souriante pour la mettre en confiance, de près elle était belle et avait de jolie yeux bleus, il la salua gentiment et remarqua le petit panneau pas loin. Ainsi donc, elle s’appelait Kallen, son âge et sa virginité, il s’en fichait, et à priori, elle était née sur l’île, donc habituée à l’esclavage, contrairement aux gens amenés de l’extérieur, ce qui rendrait peut-être les choses plus faciles.

Ainsi donc tu t’appelles Kallen c’est bien ça ? Dis-moi, ça te dirait de partir de cet horrible endroit?

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
L'attente fut longue. Même très longue car le temps semblait défiler au ralentit. Installé sommairement sur sa cage, Kallen laissait son regard suivre les hybride qui passait, certain s'arrêtait mais il était vite repousser par le prix auquel le vendeur souhaitait céder la jeune humaine. Elle avait bien envie de lui dire que s’il ne baissait pas son prix il ne la vendrait pas mais elle trouvait cela malsain de contribuer à sa vente. Elle s’était préparé à cette éventualité mais aurait préféré qu’elle n’arrive jamais. Maintenant elle était installée au fond de cette cage. Elle était calme, les yeux a l'affut de tout ceux qui passait.

Que pouvait-elle bien faire à part soupirer de lassitude. Beaucoup d'hybride s'arrêtait devant sa cage car contrairement aux humains présent, Kallen était très bien vêtue telle une petite bourgeoise, ses long cheveux blond étaient bien coiffés, bref elle se ressemblait a aucun esclave présent. Normal tout avait été soigneusement prépara pour qu’elle soit le plus présentable possible. Etant née sur l’île elle n’était pas arrivé comme la plus part des humains présent sur le marché.. Heureusement pour elle le prix fort élevé de sa vente l'empêcha d'être acheter par des ainokos barbares et agressifs.

Kallen se sentait vraiment mal a l’aise d’attirer certain regard et elle appréhendait le moment ou quelqu’un s’arrêterait pour l’acheter. Qui serait cette personne et comment serait-t-il ou elle. Le faite de devoir patienter n’arrangeait pas ses craintes. Continuant de se poser des questions et tirant toujours sur son kimono parce que le vendeur était de dos, Kallen remarqua ‘un hybride la regardait. Peut-être regardait-il une autre fille présente dans les cages a coté de la sienne. Non c’était bien elle qu’il regardait et il finit même par s’approcher. Mais l’air souriant qu’il affichait était-il sincère. En tout cas il rassura un peu la jeune fille qui fut un peu moins stressée de voir quelqu’un venir vers elle. Elle l’observa alors qu’il regardait la pancarte ce qui fit très rapidement revenir son malaise. Mais étrangement elle ne vit rien de ce qu’elle pensait voir s’afficher sur son visage. Peut être allait-elle avoir un peu de chance. L’hybride s’adressa alors à elle avec une voix plutôt calme :

- Oui je m’appelle Kallen, et je…
- Eh vous si vous voulez quelque chose c'est a moi que vous vous adressez pas au esclaves

Kallen sursauta en entendant la voix du vendeur et baissa la tête craignant d’avoir fait une erreur en lui répondant. Le vendeur arriva et se mit entre Kallen et le jeune homme essayant de prendre un air supérieur, apparemment pas très content qu'il se soit adresser directement a elle. La jeune humaine tenta tout de même quelque chose :

-Il voulait sim…
-Si monsieur veut savoir quelque chose c’est a moi qu’il faut s’adresser. Si elle vous intéresse l’humaine faut me le dire de suite parce que le monsieur là-bas est fort intéressé et m’en propose une belle petite somme.

C’étais bien sur un mensonge l’homme était la pour une autre esclave mais le vendeur pensant que le jeune homme serait dupe tenta une technique complètement idiote de le duper. Kallen tourna son regard vers un homme aux airs inquiétants et froids. Rin que de le voir lui faisait déjà peur, elle retourna son regard vers l’hybride le suppliant presque du regard de ne pas la laisser là.

Ranmaru Meiroo

avatar
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Ran attendait tranquillement la réponse de la jeune femme lorsqu’ils furent interrompus de la plus grotesque façon qui soit par un vendeur des plus indélicats que Ran détesta tout de suite. Le Neko ne répondit pas tout de suite et laissa celui qu’il cataloguait déjà comme boulet faire son petit discours. Face à lui son sourire s’évanouit et il tira la main de sa poche pour se gratter l’arrière de la tête dans un geste calculé révélant autour de lui son bracelet aux armoiries de la famille Meiroo. L’attitude arrogante du vendeur changeant soudainement pour une mine plutôt dépité et assez apeuré. Bien que con, il n’en était pas moins assez intelligent et il connaissait les membres des grandes familles, normal, c’était les plus riches donc de gros clients potentiels. Son cerveau analysa rapidement son interlocuteur, Meiroo Neko au pelage d’azur et aux yeux vairons égal danger. Ranmaru avait maintenant un air froid envers l’homme, cherchant à l’intimidé par sa présence.

Excusez-moi mais il me semble que je ne m’adressais pas à vous.

Il avait parlé d’une voix froide et la plupart des clients autour se poussaient pour aller voir ailleurs. Ran lança un regard à son pseudo-complice censé proposé une belle somme et ce dernier ne se fit pas prier pour s’en aller en sifflotant l’air de rien.

Dis-moi, le « monsieur-là-bas » dont tu parles, c’est pas le type qui vient de se barrer chez la concurrence ?

Dis-il en désignant du doigt l’endroit où se trouvait l’autre hybride quelques secondes plus tôt. Le vendeur prit une mine encore plus désespéré à la vue de la fuite de son autre client et déglutit violement.

J’aimerai discuter avec elle, je te prierai de nous laisser. Si j’ai… besoin de tes services, je t’appellerais.


M-m-mais bien sûr monseigneur… pardon de vous avoir déranger.

Le vendeur s’en alla à l’autre bout de la boutique sans demander son reste et Ran soupira devant ce spectacle.

Tss… boulet…

Son naturel calme et gentil reprit le dessus et il revint vers Kallen en souriant gentiment.

Je déteste ces types, ils n’ont aucune finesse. Bon où en étions-nous ? Alors tu t’appelle Kallen, c’est joli. Si j’ai bien comprit, tu es née sur l’île donc ça doit te parler si je te dis que je suis un Meiroo. Dis-moi, ca te dirait de travailler pour moi ? Boulot simple, entretenir mes quartiers et d’autres taches ménagères quotidiennes, tu seras bien traité, nourri et tu auras même un peu de liberté. Ca t’intéresse ?

Ran avait bien perçu le petit regard suppliant de l’esclave quelques instants plus tôt, il ne voulait là que discuter avec elle, voir si elle était bien sûr de vouloir venir avec lui.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum