Migoto no Shima

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Rendez-vous tant attendu [Pv Nailah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Rendez-vous tant attendu [Pv Nailah] le Mar 10 Mar - 22:14

Invité


Invité
Le rendez-vous était fixé pour ce jour. Depuis leur torride nuit dans les sources d'eau chaudes, Hoshi n'avait pas revu sa belle amante. Elle avait guetté à chacune de ses sorties, seule ou en compagnie de sa maitresse, afin d'espérer la croiser. Même de loin. Mais rien... Cette tristesse allait être consolée, elle le savait, par leurs retrouvailles. La jeune esclave, vêtue simplement d'un long kimono rouge déambulait dans la rue. Pieds nus et bien entendu, rien sous son simple habit. C'était la tenue dans laquelle elle était le plus à l'aise, la nudité complète mise à part. Ses cheveux lâches voletaient doucement dans son dos, au rythme de sa marche.. Ou plutôt de son trottinement. Oui la jeune femme poisson était pressée d'aller au point de rendez-vous. Une petite boutique discrète et plus éloignée que les autres. Elle regardait toute les pancartes, toutes les vitrines à la recherche de la dite boutique.

Hoshi avait une idée bien définie de leur après midi shopping... Essayer des vêtements n'était pas une passion pour elle qui n'aimait pas le frottement des vêtements sur sa peau. Elle voulait plutôt jouer dans les cabines. Se dévêtir de manière sensuelle dans cet espace réduit puis essayer des tenue affriolantes. Afin bien sûr de faire monter la température entre elles. La demoiselle ne cachait pas son envie, ni son désir.. Et les pensée coquines qui l'envahissaient lui coloraient les joues et faisaient naitre un sourire en coin sur ses lèvres. Enfin elle trouva la boutique. La rue y était vide. L'intérieur n'était pas bien plein non plus... Mais cela ne pouvait être que plus intéressant. Elle se stoppa à côté de l'entrée, trépignant sur place à l'idée de la revoir... Elle. Nailah. Son amante si délicieuse.


*Je me demande comment elle va me faire jouir aujourd'hui!!! =D*

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Nailah marchait dans les rues du centre commercial avec un petit sourire aux lèvres, allant vers un rendez-vous qu’elle savait déjà qu’il saurait l’un des plus délicieux. Quelques jours plus tôt, Nailah avait rencontré par hasard une jeune femme aux sources chaudes, une amante comme on n’en fait pas et elles avaient passés une nuit des plus délicieuses. D’habitude, Nailah ne revoyait quasiment jamais ses amantes, c’était plus simple comme ça mais elle… Hoshi était différente et éveillait en elle des envies comme elle n’en avait que très rarement connue. C’est pourquoi inconsciemment, elle lui avait donné rendez-vous quelques jours plus tard, le temps de se remettre de ses émotions, dans une petite boutique de vêtements où elles pourraient se voir en paix.

Nailah était impatiente de retrouver la sirène même si à la voir on ne pouvait rien dire sur ses intentions. Elle avançait dans les rues et fut bientôt en vue de la boutique. Elle sourit quant elle vit sa belle qui était côté de l’entrée. Elle resta dans son coin, hors de vue et attendit qu’Hoshi rentre dans la boutique, là où les rayons hauts les cacheraient un peu, Nailah était perverse mais pas exhibitionniste. La louve la suivit jusque dans un rayon désert et s’approcha d’elle à pas… de loup. Elle voulait la surprendre et elle glissa ses mains sur les yeux de sa belle.

Qui c’est ?

Lui susurra-t-elle très sensuellement à l’oreille avant de lui lécher affectueusement la joue. Nailah espérait avoir réussi son entrée en matière avec sa chère sirène adorée.

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
Et elle attendait sagement devant la boutique. Regardant les quelques passants... Qui en fait ne faisaient pas que passer. La plupart des hommes la dévisageaient, matant ses jambes que laissait apparaitre son kimono mi long, ou le décolleté que formais celui-ci. Apparemment sa petite poitrine faisait des envieux. Hoshi les ignora.. Mais certains se firent lourd, la sifflaient, l'apostrophaient de paroles vulgaires.. Ce n'était qu'une esclave et cela se voyait. La jeune fille fut vite mal à l'aise et préféra entrer dans la boutique où Nailah la rejoindrait sûrement. Tranquillement, l'esclave se balada parmi les hauts rayons, faisant mine de fureter, de regarder, de s'intéresser à des articles. Mais son esprits ainsi que ses pensées étaient totalement ailleurs. Pour cette femme, cette amante douce et sensuelle, cette louve remarquable. Nailah... Depuis leur séparation, elle n'avait cessée de penser à elle, de rêver de ce rendez-vous. Il lui tardait de la revoir. Aussi étrange que celui lui paraissait elle était importante à son coeur. Pourtant, elles n'avaient pas vraiment échangé, surtout fait l'amour, et se faire jouir... Mais elle lui manquait, et Hoshi, même si son désir pour la louve était encore immense, désirait faire un peu plus ample connaissance avec elle.

Alors qu'elle regardait un léger débardeur blanc, sans vraiment y faire attention, ce fut le noir! Elle sursauta légèrement de surprise, mais comprit que ce n'était que deux mains qui lui cachaient la vue. Et à l'entente de la douce question, elle devina sans mal qui jouait ainsi. La soumise, fit mine de réfléchir quelques secondes...


"Euh..."


Puis elle lâcha le cintre qu'elle tenait, le faisant tomber au sol. Pour qu'une de ses mains vienne se mêlée à la chevelure de Nailah, lui effleurant son oreille tandis qu'elle souriant, soupirant aux coups de langue sur sa joue.


"Ma belle Nailah?"


Sans attendre qu'elle lui ôte ses mains de ses yeux, elle tourna vivement son visage vers elle. De sorte à ce qu'elle reçoive un coup de langue sur ses lèvres.. Puis elle l'embrassa avec tendresse.. Lui soufflant:

"Tu m'as manqué..."

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Nailah avait attendu qu’elles soient hors de vue pour attraper Hoshi, elle voulait pouvoir savourer ce moment en paix sans être déranger. Elle avait donc patienté jusqu’au bon moment pour couvrir le regard de la belle sirène et lui lécher la joue. Celle-ci fit mine de se prendre au jeu et donna son nom.

Gagné ma sirène.

Mais elle n’eut même pas le temps de faire autre chose qu’Hoshi se retourna pour recevoir un coup de langue sur les lèvres et lui coller un petit baiser affectueux. Nailah profita de la position de ses mains pour l’enlacer délicatement. Un rapide coup d’œil à gauche, un autre à droite, personne pour les voir et les déranger. Nailah fit à son tour un petit baiser délicat à Hoshi, suivit d’un deuxième, plus fort, plus puissant et plus torride. Si Nailah avait des doutes sur sa raison de venir, lorsqu’elle croisa le regard d’Hoshi, elle se rappela de se petit truc de différent qu’elle lui inspirait et ne regretta pas son choix. Et puis, poser un lapin à une jeune femme aussi charmante aurait été très méchant.

Toi aussi tu m’as manqué Hoshi, je suis si contente de revoir. Ces quelques jours sans toi m’ont semblé bien long mais ça en valait la peine, tu es toujours aussi belle.

Si la louve disait ça, c’est parce qu’elle n’avait connu Hoshi que nue, elle n’avait pas l’habitude de la voir habillée et elle trouvait sa tenue des plus… intéressante. Un autre baiser, pour la forme et la louve plongea son regard dans celui de son amante.

Et bien puisque nous sommes là, que dirais-tu de faire un peu de shopping ? C’est une boutique qui a beaucoup de choix après tout.

Malgré tout, Nailah n’était pas qu’une perverse avide de sexe à tout instant. Bon ce serait mentir que de dire qu’Hoshi ne lui faisait pas envie mais elle aimait aussi passer son temps avec les personnes qu’elle appréciait d’autres manières.

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
La sirène resta serré contre son amante un bon petit moment. Durant lequel elles s'échangèrent plusieurs baisers, qui devenaient de plus en plus passionnés. A sa réponse elle sourit, heureuse de la retrouver. Ses mains trouvèrent celles de la louve, tandis qu'elle plongeait ses yeux dans les siens. Puis, elle se desserra de la belle jeune femme, la quittant en un mignon petit baiser. Faire du shopping! Mais bien sûr, c'était pour cela qu'elles s'étaient retrouvées dans cette boutique. Hoshi regarda furtivement le rayon. En fait.. A part les kimono elle ne supportait aucun vêtement. Le frottement du tissu sur sa peau, se sentir serré dans des bas ou des hauts.. Elle détestait ça. Et c'était pour cette simple raison qu'elle ne portait que d'amples et assez courts kimono, avec rien d'autre. L'esclave saisit tendrement la main de la louve pour la tirer dans le rayon, s'arrêtant de temps en temps, mais sans réelle conviction. Elle la regarda finalement, de haut en bas et se mordilla légèrement la lèvre. Certes, elle voulait la connaitre. Mais elle ne pouvait cacher l'envie qu'elle éprouvait de connaitre à nouveau la jouissance dans ses bras. Elle s'amuserait donc à la titiller... Hoshi lâcha sa main et y déposa à la place une jolie petite robe, légère et presque transparente. Puis un débardeur blanc, un mini-short en jean.. Et toute sorte de tenues affriolantes. Elle, elle ne portait rein, elle déposait tout sur les bras de la louve. Évidement elle ne comptait rien acheter, juste s'amuser. La jeune soumise allait dans les rayons où il n'y avait personne, afin de ne pas se faire remarquer. Et, de temps en temps elle venait déposait des petits baisers sur les lèvres de son amante. De fil en aiguille, elle la guida vers le rayon de sous-vêtements. Où, même elle, fut étonné des dessous. Et, même si elle ne connaissait rien de ces petites tenues, elle en choisit quelques unes. Un ensemble boxer et soutient gorge noir, en dentelle et un autre stringe t porte jarretelles rouge. En les déposant sur la petite pile, dans les bras de Nailah elle lui lança un regard gourmand tentant de voir son expression.

"J'ai besoin de ton avis! "


Sautillant, elle se dirigea vers les cabines d'essayages et en chercha une éloignée des autres et sans voisins... Elle trouva son bonheur. La cabine était assez petite, sans fauteuil, juste un petit tabouret et munie d'un immense miroir face au rideau. La jeune fille se saisit de quelques affaires au hasard et entra dans la cabine souriant à son amante.

"Tu m'attends, j'en ai pour deux minutes."


Elle lui envoya un baiser, suivit d'un sourire en coin puis elle tira le rideau... Pas complètement. Elle le laissa ouvert de quelques centimètres, ce qui était bien assez si la louve voulait jeter un petit coup d'oeil. Elle se mit face au miroir, donc dos au rideau. Ce qui offrait une vue des plus intéressante à sa belle Nailah. L'esclave laissa les tenues part terre et commença à lentement défaire sa ceinture de kimono. L'ouvrant sur son corps nu. Et elle se le retira sensuellement. Puis elle enfila le string rouge, ce qui la gêna quelque peu, mais elle fit abstraction de ceci. Elle enfila les bas et le porte jarretelle de la même couleur ainsi que le soutient-gorge. L'ensemble lui allait à ravir. Mais elle se baissa pour passer la robe légère, puis se retourna vivement et ouvrit le rideau.

"Tada!"

La robe lui était assez courte, et elle laissait entrevoir de bien belles choses... Les joues d'Hoshi étaient rouges, mais elle souriait, attendant l'effet que ce petit strip-tease aurait sur son amante adorée.


"Tu en pense quoi?"

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Nailah fut ravi de constater qu’elle avait manqué à Hoshi, elle le devinait à la façon dont elle l’embrassait avec fougue comme si elle ne s’était pas vue depuis des années. Elle lui tenait toujours la main, ne semblant plus vouloir la lâcher. Elle commença à farfouiller dans les différents rayons et c’est là que la louve se rendit compte que la sirène n’avait que peu d’attrait pour les vêtements, elle les regardait au hasard, semblant surprise de ce qui se faisait parfois. Puis elle commença à lui en mettre dans les bras, dans tous les goûts et tous les styles puis ensuite elles passèrent aux sous-vêtements. Là, l’imagination de Nailah se mit à travailler, elle imaginait Hoshi dans toute sorte de tenue affriolante et s’en lécha même les lèvres d’avances. La jeune femme continua ses emplettes, emportant une pile honorable de beaux vêtements en tout genre.

Je serais ravie de te le donner.

Elle lui répondit alors qu’elles se mettaient en chasse pour une cabine tranquille. Si Nailah aimait ce magasin, c’est parce qu’il était peu fréquenté et qu’il était facile de trouver des cabines isolées où l’on pouvait être sûr de ne jamais être dérangé. La jeune Ainoko prit alors quelques vêtements et alla dans la cabine se changer. Nailah avait bien vu qu’elle avait laissé quelques centimètre d’ouverture pour être vue. Cependant la louve n’en profita pas, aussi tentant que cela était. Elle voulait garder la surprise intact jusqu’au bout. Les quelques minutes qui passèrent semblèrent interminables puis le rideau s’ouvrit enfin et Nailah ne put réprimer un sourire face à une Hoshi aussi… délicieusement provocante. Elle s’approcha d’elle et lui murmura à l’oreille.

Cela te va très bien, tu es très belle et délicieusement indécente…

Ces derniers mots se perdirent alors que les lèvres de Nailah vinrent doucement effleurer celle d’Hoshi mais sans y déposer de baisers. Elle reprenait son petit jeu favoris : la faire languir délicatement. Elle prit ensuite la pile de vêtements et alla tout poser dans la cabine avant d’attirer Hoshi.

Maintenant c’est à mon tour.

Elle ferma le rideau complètement, les isolant toutes les deux du reste du magasin, elle avait envie de jouer un petit peu avec sa sirène d’amour.

J’ai une idée ma belle, pourquoi tu ne choisirais pas pour moi et même mieux, je te laisse le plaisir de m’habiller.

En gros, elle la laissé jouer à la poupée avec elle. Sauf que cette poupée-là est parfaitement interdite aux petites filles, Nailah avait de voir comment Hoshi allait réagir. Le moment n’était pas encore venu pour les grands jeux qu’elle avait prévus pour la journée mais il n’y avait aucun mal à savourer un petit amuse-gueule avant les plats de résistances plus tard dans la journée…

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
L'esclave apprécia le sourire de la louve tout comme ses compliments. La tenue qu'elle portait en aurait fait craquer plus d'un. Mais Nailah semblait résister, ou alors se contenir pour lui réserver d'autres surprises. Ce qui déçu quelques peu la jeune fille. Hoshi, en se trémoussant ainsi ne désirait qu'une chose: émoustiller sa belle amante. Cela ne prit pas. Ou peut-être Nailah le cachait-elle très bien..? Quand la louve s'approcha de la soumise elle sourit en tenta de l'embrasser.. Mais ses lèvres ne trouvèrent que le vide. Elle se les pinça. Voilà que la louve recommencer à la titiller, la faire languir. Et sur elle, ce petit jeu marchait très bien. Hoshi regarda la jeune femme s'emparer de tout les autres vêtements et les déposer ensuite dans la cabine avant de l'y attirer. Le lieu restreint laissa naître une douce atmosphère de proximité et de chaleur qui fit sourire le petit poisson. Cependant elle n'était pas à son aise dans cette tenue et elle se tortillait, le montrant bien. La ficelle su string la gênait, ses seins compressés ne demandaient que la liberté et tout son corps la picotait. Cela dit, tout ses tics disparurent à l'entente de la proposition de son amante. Elle déglutit doucement. L'habiller... Ce qui signifier aussi la déshabiller. Imaginer la scène excita la petite novice en matière de sexe. Qui sentit la pointe de ses seins frotter à son dessous ce qui la fit soupirer sans qu'elle ne le veuille. De honte elle plaqua ses mains sur sa bouche, les joues rouges. Détournant son regard elle murmura.

"Je.. C'est d'accord. Mais avant.. Je vais me mettre à l'aise."


Gardant la robe, elle s'enleva le reste. Sa nudité était largement visible au vue de la transparence de ce qu'elle gardait sur elle. Et la pointe de ses sein durcie soulevait doucement le tissu. Essayant d'oublier ce détail qui trahissait son excitation, si rapide à venir précisons le, elle vint se placer face à Nailah. Les joues fortement colorée elle commença à défaire son haut, tout doucement. Sans oser la regarder. Elle le laissa ensuite tomber au sol. Elle admira quelques seconde sa poitrine enfermée dans son dessous. Elle y approcha alors la bouche et par dessus le tissu s'amusa à lui mordiller un de ses téton. Tandis que ses mains allaient dans son dos pour se débattre avec le crochet, qu'elle fit sauter au bout de quelques secondes d'acharnement timide. Libérant ainsi sa formidable poitrine. Elle déposa, sur le téton qu'elle avait titillé un petit baiser avant de le quitter. Elle s'accroupit ensuite lentement, faisant effleurer son nez au ventre de son amante. Là, elle défit doucement son bas qu'elle laissa dans un coin de la cabine, les yeux brillant en découvrant son inimité voilée par un dessous. Résistant à l'envie de la lui dévorer elle fit doucement glisser son dessous le long de ses jambes magnifiques puis elle se releva frottant tout son corps contre le sien.

"Voyons.. Que.. Que vais-je te mettre..?"

Se posant cette question à elle même elle se retourna vers la pile de vêtements. Ses joues bouillantes lui donnaient chaud et son intimité commençait déjà à être toute humide. Mais elle devait se contenir. Elle s'empara alors du mini short en jean et d'un débardeur blanc aux bretelles épaisses. Elle se mit cette fois dans le dos de Nailah. Commençant pas lui faire enfiler le bas, avec rien d'autre Hoshi s'accroupit et fit doucement remonter le shorty, qu'elle avait préalablement percé pour la queue de son amante. Lorsqu'il arriva là où il devait être elle en profita pour caresser ses fesses, et effleurer son intimité quand elle ferma l'unique bouton. Pour lui enfiler le débardeur elle joua avec ses bras. Et quand il fut placé elle remonta ses mains sous le haut pour prendre ses seins en mains et les peloter quelques secondes, lui embrassant la nuque. Puis elle retira ses mains et regarda le résultat dans le miroir. Elle se décala légèrement, et demanda timidement.

"Tu.. Tu en pense quoi..?"

La tenue n'avait rien d'extraordinaire. Ce qui était prévisible vue le peu de connaissance en matière d'habillement de l'esclave. Mais la façon dont elle l'avait dévétie, puis habillée avait était des plus sensuelle. Et si cela n'avait pas émoustillé Nailah, Hoshi elle était en train de mouiller comme une pucelle à ses premières caresses. Elle sentait même le fruit de cette excitation commencer à couler à l'intérieur de ses cuisses...

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
La proximité de la cabine commençait à faire monter une douce chaleur entre elle et si Nailah cachait son excitation, elle était bel et bien présente en elle. C’est juste qu’elle voulait encore faire languir son petit poisson. Hoshi accepta sa proposition et commença par se mettre à l’aise, selon ses termes. Une petite facette de sa belle que Nailah prit plaisir à découvrir, elle détestait les sous-vêtements, d’un point vu c’était pratique et terriblement excitant. Nue, sous sa robe, elle était l’image même d’une sensualité assumée mais voilée d’un certain charme. Elle commença par lui enlever son haut, les pointes des seins de la louve se dressaient fièrement sous son soutien-gorge. Hoshi commença à venir lui mordiller avec amour, ses dents ajoutées au frottement du tissu rendaient l’acte délicieusement agréable et si la louve savait retenir ses gémissements, sa respiration se fit sur le coup plus lente et plus profonde…

Elle lui enleva ensuite cette gênante barrière de tissu et la gratifia d’un baiser sur ce sein qu’elle avait agréablement mâchouillé. Elle s’attaqua ensuite à son bas et la louve ne pu retenir son sourire en la voyant se retenir de s’emparer de son intimité. Elle commença ensuite à choisir des vêtements pour elle et commença par un shorty en jean outrageusement court. La louve se laissa faire, simplifiant le travail de sa compagne, cette dernière remonta le short jusqu'à sa taille, quand elle effleura son intimité, la louve ne put retenir un mouvement de sa queue de loup qui remonta un instant pour passer entre les jambes d’Hoshi et venir caresser son intimité de sa fourrure. Elle prit ensuite un haut blanc et lui leva les bras pour lui passer, profitant pour au passage lui peloter quelques instants les seins sans vergogne, ce qui fit soupirer la louve une fois de plus. Quand elle eut finit, elle se regarda dans le miroir, le débardeur blanc moulait parfaitement sa poitrine et les pointes ressortaient sous le tissu. En plus, il était très court, décolleté et s’arrêtait pile sous la limite de ses seins. Quand au short, il couvrait vraiment le strict minimum et laissait voir la moitié de ses fesses fermes et légèrement musclées. Si en plus on ajoutait l’absence total de sous-vêtements…

C’est simple… j’aime bien… et totalement indécent… j’adore…

Elle s’approcha ensuite de l’esclave et colla son visage très prêt du sien, front contre front mais s’en chercher à l’embrasser, elle plongea son œil dans les siens, voulant détourner son regard du reste. Pendant ce temps, sa main alla se promener sur ces cuisses et perçu la liquide qui s’y écoulait. Nailah adorait cette manière absolument adorable qu’avait Hoshi d’être très excitée au moindre contact. Si elle en était déjà à ce point avec si peu, qu’est-ce que ça allait être avec ce que la louve avait prévu plus tard dans la journée… elle la caressa délicatement mais sans s’approcher de son intimité, se contentant de cueillir de ses doigts tout ce qui avait débordé. Elle ramena ensuite sa main vers son visage et commença un numéro d’une grande sensualité. Elle s’amusait à se léchait les doigts très délicatement, faisant jouer sa langue sensuellement autour d’eux pour en savourer chaque goutte qu’elle avait récupéré. Puis sans crier gare, elle embrassa Hoshi à pleine bouche, lui offrant de partager avec elle son propre nectar. L’échange dura plusieurs minutes avant que Nailah s’arrête et ne la regarde avec un petit sourire malicieux.

Tu as l’air de beaucoup aimer mes seins, dans ce cas…

Elle n’en dit pas d’avantage et se commença à faire glisser sensuellement le haut de la robe d’Hoshi, caressant délicatement ses épaules. Elle fit glisser le tissu juste assez bas pour délivrer sa petite poitrine absolument adorable. Nailah se lécha les lèvres puis plaça les main d’Hoshi sur ses côtes et les fit remonter de manière à remonter son haut blanc en même temps et délivrer sa propre poitrine. Toutes les deux portaient sur leurs seins la marque de l’excitation qui les gagnait.

Que dirais-tu que je te montre un petit jeu ? Je suis sûr que tu vas l’aimer.

Nailah attrapa prit ses propres seins en mains et commença à les faire bouger de manières à ce que ses tétons se frottent à ceux de la sirène. Elle continua ce petit jeu pendant un moment, s’amusant à faire frotter, taper, caresser ses petits bouts de chair tellement sensibles. La louve continuait en observant les expressions de plaisir qui se dessinaient sur le visage de la sirène. Au bout d’un moment de ce jeu, elle se sentit bien plus excitée encore. Elle arrêta puis se recula un peu. Avec une certaine lenteur, elle défit le bouton du shorty et le laissa tomber à ses pieds avant d’attirer Hoshi à elle pour un fougueux baiser. Puis quand il fut finit, elle invita la sirène à s’assoir à genou. Dans un geste sensuel et délicat, Nailah leva une jambe, son pied vint délicatement caresser le bras nue de l’Ainoko poisson puis elle continua sa remonter jusqu’à ce que le creux de son genou se retrouve sur l’épaule de la belle. D’un petit mouvement elle l’attira vers elle, Hoshi avait maintenant un accès privilégié à son intimité qui lui était toute offerte. Nailah avait envie qu’elle lui fasse du bien, sa langue froide lui manquait à cet endroit.

Hum… Ma belle, tu veux bien… me faire du bien comme tu sais si bien le faire ?

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
Elle n'avait pas résister. La déshabiller ainsi, savoir qu'elle se laissait entièrement faire avait profondément excité l'esclave. Il était vrai que son hyper sensibilité facilitait énormément la chose. Un effleurement doux, bien placé et même involontaire peut réveiller son désir. Mais aussi, son imagination encore jeune réagissait très vite. Et puis il n'y avait même pas d'explications. Hoshi est excitée pour un rien un point c'est tout. Ce qui pouvait être mignon de certains point de vue, ou la faire passer pour volage par d'autre. Ce qu'elle n'était pas, ou pas encore... Donc, la soumise était toute émoustillée. Debout, elle se trémoussait doucement serrant les cuisses pour tenter en vain de retenir le fruit de son état. Une fois accroupie, pour enfiler le short à sa belle, une surprise vint briser ses efforts pour refouler son envie. La queue de la louve. Qui, dans un élan de contentement, remua et trouva de bon goût de venir s'immiscer entre ses cuisses, caressant avec douceur la fleur épanouie de l'esclave. L'étrange sensation, hirsute et douce à la fois, de la queue animal lui tira un gémissement à demi étouffé. Elle se pinça les lèvres au dernier moment pour se retenir. Légèrement tremblotante elle se releva. Hoshi ignorait si elle faisait le même effet à son amante, mais elle l'espérait intimement. Comme elle s'imaginait lui faire l'amour dans cette cabine, se faire prendre seins contre le miroir... Elle secoua la tête discrètement, ne pas y penser où elle ne tiendrait pas. L'esclave resta silencieuse pendant que la louve contemplait sa tenue. Qui en fait était de plus aguichante. Déglutissant, elle la regarda lentement de bas en haut. Ses longues et magnifiques jambes soutenant un fessier comme jamais elle n'avait vu. On en voyait d'ailleurs une bonne partie des fesses.. Elle se mordit la lèvre. Puis son ventre parfait, délicieux et chaud et mis à nu grâce au cours débardeur. Et enfin, un peu plus haut sa formidable poitrine. Charnue, ferme et avec deux tétons à croquer. Les prunelles grises du poisson se perdirent ensuite dans son cou, l'envie de le lui mordre fut terrible. Puis ses lèvres... La jeune fille fit une fixation de quelques secondes sur celles-ci. Entrouvrant les siennes, respirant profondément.. Ses lèvres.. Sa bouche, sa langue... Elle entendait son coeur battre dans ses oreilles. Et avant qu'elle n'ai put comprendre pourquoi son corps et son être tout entier réagissait ainsi, la louve s'approcha soudainement de l'esclave.

De surprise, elle se recula de quelques pas et se retrouva dos contre la paroi de la cabine. Leurs fronts, l'un contre l'autre, faisaient naitre entre elles une malicieuse intimité. Dans l'espoir d'un baiser la jeune fille entrouvrit les lèvres, mais leurs jumelles résistèrent à cette supplication silencieuse. Toute son attention était voué au regard de sa louve. Tellement intense qu'il la troublait, faisait rougir ses joues, battre son coeur. D'envie, de désir et... Un soupire s'échappa de ses lèvres au passage de la douce main de Nailah sur ses cuisses. Sans quitter son oeil des yeux, elle la sentie recueillir avec délicatesse le fruit de son excitation. Ce qui la géna de plus belle. Involontairement l'esclave écarta les cuisses, au moment, hélas, où la main si câline la quittait. Pour rejoindre la bouche de sa partenaire qui se mit à la lécher d'une façon.. Plus que provocante. Déglutissant lentement Hoshi la regarda jouer avec ses doigts brillant de son liquide, elle louchait presque sur sa langue tant elle en avait envie. Ce fabuleux spectacle sensuel et érotique l'excitait, son bas ventre était assaillit d'envies, ses lèvres tremblotaient doucement tant elle voulait l'embrasser. Ce souhait fut enfin réalisé. Accueillant pleinement ce baiser, la soumise n'attendit pas pour que sa langue vienne jouer avec celle de la louve. Goutant à la mouille que son amante avait encore dans la bouche. Elle l'enlaça dans ce même élan, fermant les yeux. Tellement de passion dans ce baiser, qu'à lui seul n'importe qui pouvait comprendre les plus infimes désirs de la demoiselle. Elle sentit la fin de leur fabuleux échange venir, et quitta donc les lèvres de la belle jeune femme en les lui mordillant en douceur. Puis ses yeux fiévreux captèrent à nouveau son regard. A sa phrase, et surtout à son sourire, Hoshi comprit qu'elles allaient jouer. Elle se laissa doucement dévêtir, frissonnant à ses caresses. La pointe de ses seins était si fièrement dressé qu'elle lui picotait légèrement. Comme elle avait envie que ses petits bonbons se fassent lécher, mordiller... Mais Nailah n'en fit rien. Elle se contenta de s'emparer de ses mains pour jouer à lui faire remonter son haut afin de délivrer sa poitrine si délicieuse. Une autre différence entre elles. L'esclave possédait une petite poitrine, ronde mais menue et extrêmement sensible. Et la jeune femme arborait une poitrine charnue, ferme et délicate. De son côté, Hoshi adorait ça. Elle aimait les femmes pour leurs formes.

Sans un mots, elle l'observa. Quand elle s'empara de sa propre poitrine le poisson n'en fit rien. Se questionnant sur ce petit jeu. Et, au contact de ses mamelons sur les siens elle soupira. Ne sachant que faire de ses mains, elle n'en avait pas besoin pour soutenir sa poitrine, elle les posa sur les hanches de son amante. Qu'elle se mit à caresser avec douceur. Tandis que chaque taquineries des tétons de la louve la faisait gémir doucement. Elle étouffait ses expression pour ne pas qu'elles se fassent remarquer. Et cela lui faisait exprimer son plaisir d'une autre façon. Ses yeux s'étaient clos au bout de quelques secondes, ses joues avaient atteint le paroxysme du rouge, et elle se mordillait frénétiquement la lèvre, penchait doucement sa tête en arrière. L'appuyant contre la façade. Ce jeu l'excitait vraiment! Elle serra même doucement les cuisses tant son jus s'écoulait à flots. Il menaçait même de se répandre sur le sol et coulait abondamment sur ses cuisses. Cette douce torture prit fin. Et quand elle rouvrit les yeux elle ne voulait qu'une chose. Faire l'amour. Cependant elle remarqua que Nailah aussi était terriblement excitée. Hoshi suivit ses mains et la regarda défaire le bouton de son shorty avec une lenteur exécrable. Elle suivit en suite ce bout de tissu du regard avant d'admirer avec amour ce qu'il venait de dévoiler. L'esclave fut ensuite attirée dans les bras de son amante. Elle se serra passionnément à elle, frissonnant au contact de la chaleur de son corps, sur le sien toujours aussi froid. Elles s'embrassèrent. Hoshi caressa son dos, descendit vers ses fesses qu'elle griffa avec tendresses, parcourut ses cuisses.. Profita autant qu'elle pouvait de cette douceur, de cette proximité. Elle eut raison, le baiser fut rompu et elle, invitait à s'agenouiller. Ce qu'elle fit, levant les yeux et le visage vers son amante. Elle ne quitta pas son regard quand la jambe de celle-ci remonta doucement le long de son bras. Le soutint encore quand, d'un léger accoue, celle qui la dominait l'invita à lui offrir du plaisir.


"Tout ce que tu veux... Ou tu veux.. Comme tu veux..."

La regardant toujours elle se lécha doucement les lèvres, puis sortit le bout de sa langue et s'approcha doucement de son intimité. Elle commença par passer longuement sa langue de haut en bas avant d'embrasser son intimité. Puis de glisser le bout de sa langue entre ses lèvres. Collant sa bouche à son entre cuisse. Elle se faisait douce, langoureuse, pour l'exciter encore et que le vrai plaisir, quand il viendrait, soit plus intense. Après un certain moment elle fixa enfin ses yeux à sa tâche et s'empara, entre ses dents, de son bouton de plaisir. Avant qu'il ne soit titiller par sa langue froide. Elle le lapa avec amour, avant de faire de même avec tout le jus qui s'écoulait de sa fleur intime. Lui offrant donc sa langue de bien des façons, Hoshi commença à faire remonter une de ses main le long de la cuisses de sa belle amante. Elle fit courir ses doigts sur son fessier avant, doucement, d'en introduire un dans son anus. Elle l'enfonça lentement le plus profond possible, commençant ensuite à le bouger en tout sens. Pour enchainer quelques secondes après par de langoureux va et viens...

"Hmmm... Nailah... Tu es.. Fabuleuse!"

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Nailah aimait beaucoup Hoshi, elle aimait la façon dont elle se sentait désirée aussi intensivement par la belle esclave. Mais elle n’était pas égoïste, elle-même la désiré et voulait lui offrir un maximum de plaisir, ces cris de jouissance étaient ce qu’il y a de plus délicieux au monde. L’instant qu’elle partageait maintenant était unique et encore, ce n’était rien comparé aux surprises qu’avait préparées la louve exclusivement pour son petit poisson adoré. Si le manque d’expérience d’Hoshi faisait qu’elle avait du mal à cacher son excitation. Nailah n’était pas moins autant excitée qu’elle mais faisait preuve d’un extraordinaire self-control pour ne pas le montrer entièrement. Non pas qu’elle ne voulait pas qu’elle le sache, mais elle aimait la taquiner, la faire languir, se montrer un petit côté inaccessible qui renforçait l’envie de son amante.

Leurs regards ne semblaient plus pouvoir se détacher pendant un bon moment. Hoshi garda ses yeux fixé sur l’œil de Nailah, cette dernière lui rendait un sourire aguicheur, l’incitant à jouer avec elle sans retenue. Elle lui sortit une réponse qui renforça son sourire coquin et lui tira une remarque qu’elle aurait préféré garder pour elle…

Ne dis pas ce genre de chose… où tu risques de faire plus de choses que tu n’imagines… quel dommage que tu ais une maîtresse, je t’aurais acquis sinon… et j’aurais passé mon temps à m’occuper de toi…

Nailah n’eut pas le temps d’en dire plus car Hoshi s’affairait à sa tâche avec une soudaine ardeur. Les assauts sur son intimité primaient maintenant sur tout autre chose. La langue froide d’Hoshi, unique en elle-même avait commencé à s’immiscer entre ses lèvres intimes et s’adonnait à une tâche des plus délicieuses. La louve dut se morde la lèvre pour se retenir quand elle sentit les dents de la belle Ainoko venir s’en prendre à son bouton de plaisir. Elle frissonna au contact de ses mains froides qui remontèrent le long de ses cuisses et qui vinrent ensuite caresser ses fesses. Nailah retint difficilement un gémissement de surprise quand elle sentit le doigt d’Hoshi s’infiltrer en elle de ce côté. Elle se montrait plus hardi que ne l’avait imaginé la louve mais cela ne la gênait pas, au contraire, ce genre de surprise était agréable.

Merci… tu l’es aussi… mais concentres-toi…

Nailah parlait ainsi à cause du plaisir qui embrumait un peu ses sens, Hoshi lui faisait beaucoup trop de bien pour se perdre en parlote désormais devenue inutile. Cela durant un moment, Hoshi se faisait plus intense et Nailah lui caressait délicatement les cheveux pour l’encourager à s’abandonner encore plus. Dans la cabine, on n’entendait rien, si ce n’est la respiration forte de la louve et les bruit de la langue d’Hoshi qui s’adonnait à son travail. Chaque seconde qui passait voyait grandir le plaisir qui habitait maintenant l’Ookami. Après de longs moments de bataille, son corps et son esprit finirent par rendre les armes. Cependant, la louve sut se contrôler et c’est seulement dans une très profonde expiration, trahie par les petits spasmes qui traversèrent son corps, qu’elle atteint l’orgasme. Inconsciemment, ses mains se maintinrent sur la tête de la sirène pour l’empêcher de s’en aller et pour qu’elle s’occupe de la grande quantité de nectar qu’elle venait de laisser couler dans son plaisir. Elle resta ainsi jusqu’à ce que l’esclave ait finit de nettoyer le fruit de son travail puis elle la releva délicatement avant de l’embrasser à pleine bouche, savourant ce contact doux et puissant avant d’y mettre fin quelques instants plus tard.

J’ai bon goût on dirait. Tu es une sacrée coquine pour me faire ça ici, dans un endroit où l’on pourrait être surprise à tout moment… mais, j’adore ça !

Un autre baiser puis Nailah retourna sa compagne avant de la plaquer face contre le miroir et de se coller à elle. Hoshi était maintenant bloqué, son corps était contre le miroir et Nailah était dans son dos. La louve lui couvrait la nuque de baisers brûlants alors que ces mains se laissaient aller sur le corps de la belle femme poisson. Son bassin se laissait aller à frotter contre les fesses d’Hoshi, simulant de la prendre contre le miroir. Puis la louve descendit et se mit à genoux, couvrant le dos de la sirène de baisers jusqu’à se retrouver face à ses petites fesses délicieuses. Ne pouvant résister d’avantage à ses envies, elle se mit à les mordiller, avec douceur et fermeté, savourant sa peau fraîche alors que ses mains continuaient leur jeu. Elle les écarta ensuite puis sa langue vint pour surprendre Hoshi en s’attaquant à ce petit trou qu’elle savait très sensible. Elle continua ainsi pendant de longs moments alors que ses mains se firent plus précises et commencèrent à venir titiller l’intimité de sa belle amante…

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
A la douce remarque de son amante, Hoshi pinça son bourgeon de plaisir entre ses lèvres le tiraillant avec tendresse. En cet instant elle ne voulait plus l'exciter, mais la faire jouir. Aimant la différence du jour avec leur dernière rencontre. Cette nuit là, elles avaient put se lâche en perversité, se laisser aller aux cris de plaisir. Mais ici, dans ce lieu restreint et visité, il fallait jouer la carte de la discrétion. Pour compenser l'absence de ses gémissements l'esclave caressait de sa main libre ses cuisses, son ventre, son dos... Savourant chacune de ses lentes respirations, appréciant leur rythme parfois saccadé, et guettant de ses petites oreilles le moindre soupir de sa part. Comme elle aimait sentir que ses douceurs lui offraient du plaisir, elle en tirait une immense satisfaction. Mais aussi une terrible excitation. Redoublant d'efforts la soumise glissa un second doigt dans le petit orifice de son amante, qui était bien plus ouvert que précédemment. Lui prouvant son état de plaisir. Hoshi en profita donc pour que ses deux doigts entament de lents mouvements en elle... A peines eurent-ils commencé qu'elle changea d'avis. Et opta pour de profonds et vigoureux accoues en elle. Le reste de ses doigts et de sa main claquant gentiment son adorable fessier. Sa main bien attelée à sa tâche, sa bouche entreprit donc de lui procurer nombre de surprises. Elle lapait vigoureusement son bouton de chaire, le mordillait parfois. Insérait tantôt sa langue en elle, plaquant ainsi tout son visage à son intimé. Ses joues furent bien vite recouverte de son jus brillant, dont elle se régalait goulument. Puis elle sentit les petits spasmes envahirent le corps de sa belle Nailah et comprit qu'elle comprimé un orgasme silencieux. Alors elle accéléra tout ses mouvements, appréciant avec joie tout le liquide qui ruisseler sur son visage. Au profond soupir de la louve elle comprit qu'elle venait de jouir, et ses mains crispées l'obligeaient à garder cette position... L'esclave, après quelques secondes d'hésitation, comprit pourquoi. Elle voulait qu'elle lèche toute sa mouille succulente. Ce qu'elle fit avec de grands cou de langue, savourant délicieusement ce liquide qu'elle trouvé doux, légèrement sucré, mais en même temps tellement spécial.

Se laisse relever et accueille le baiser avec passion, se serrant à elle. Emprisonnant une de ses cuisses entre les siennes et remuant les hanches, elle fit frotter son intimité à la jambes de Nailah. Elle en soupira, et cette dernière pouvait sentir le fruit de son excitation couler sur sa propre cuisse. Le message était clair, elle voulait qu'elle la fasse jouir. A la fin du baiser, ses yeux retrouvèrent le regard de Nailh, et elle sourit à sa remarque coquine. Mais avant qu'elle n'ai put émettre son point de vue elle se retrouva plaquée seins contre le miroir. Ce simple fait lui hérissa son échine. Inconsciemment la louve réalisait la vision sur laquelle elle avait fantasmé, l'excitant de plus belle. Hoshi sentait dans son dos le corps brûlant de sa louve qui mimait de la prendre dans cette position en faisant frotter son basin à son fessier, lui tirant un frisson suivit d'un soupir. Ses tétons se dressaient durement, mais rencontrait la vitre glacée du miroir, lui procurant une agréable sensation qui la faisait soupirer dès qu'elle remuer un peu... La jeune fille pencha doucement sa tête de côté offrant sa nuque à l'ainoko, se mordant la lèvre à ses baisers.


"Haaaan Nailah..."


Supplication soufflée lors de sa langoureuse descente. Émoustillée par celle-ci, la soumise remuer son fessier impatient de recevoir les divines caresses de la jeune femme. Qui fort heureusement de tardèrent pas. Elle ne put s'en empêcher... C'était plus fort qu'elle... Leur discrétion avait été brisé à l'instant où l'Ookami lui mordit les fesses. Elle lâcha un profond et bruyant râle de plaisir. Ne se souvenant qu'au dernier moment du lieu où elles se trouvaient. Ce fut de pire en pire. La petite novice avait un mal fou à se contrôler et laissait certains soupirs et gémissements s'échapper de ses lèvres. La langue de son amante était tellement enchanteresse! Et ses mains divines! Les jambes du poisson tremblotaient, son plaisir était nettement visible dans chaque centimètre de son corps. Ses joues étaient devenue brulantes et, yeux fermés, elle tentait de se concentrer pour ne pas qu'elles soient découverte... Remuant ses fesses sous les coups de langue, pour les accentuer, elle offrait à Nailah une vue succulente. D'une jeune à peine dépucelée, terriblement excitée et se laissant aller aux paroles de son corps. Qu'elle ne contrôlait plus.

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Nailah sentait bien ce que voulait la jeune femme poisson, elle lui avait du bien avec tout son amour et attendait que la louve en fasse de même, qu’elle satisfasse les besoins de son corps, qu’elle la fasse jouir. Nailah avait bien l’intention de la satisfaire, elle la savait sensible et elle adorait ça, elle était ainsi réceptive à tous ces jeux, ce qui ouvrait beaucoup de possibilités très plaisantes. Nailah continua ainsi leur petit jeu d’amour, surprise quand elle entendit Hoshi lâcher des gémissements suivit d’autres qui les rendaient moins discrètes. Nailah ne lui en voulait pas, Hoshi était trop sensible pour savoir se contenir aussi bien qu’elle. Cependant tout cela l’amusait follement et elle colla une petite fessée sur les fesses d’Hoshi.

Sois un peu plus discrète ma belle sinon… je te punirais… de manière très perverse…

Elle se doutait que ses paroles allaient peut-être exciter la petite sirène d’avantage mais bon, elle-même était un peu trop dans ce qu’elle faisait pour réfléchir. Sa langue et ses mains jouaient en rythme sur le corps de son amante. Nailah cessa de jouer de sa langue pour revenir lui mordiller les fesses avec amour. Qu’elle les aimait ces mignonne petite fesses douce, fin et fraîche. Sa langue fut remplacée par ses doigts dont deux s’infiltrèrent d’un seul coup entre ses fesses, élargissant son entrée sans difficulté avant de passer à de profonds mouvements destinées au plaisir. Son autre main laissa une autre fessé douce sur le petit postérieur de la femme poisson avant de descendre courir le long de ses cuisses en de chaudes caresses avant de remonter par devant. Sa main arriva sur le ventre de la douce sirène puis plongea s’attaquer à son intimité. Elle commença par de douces caresses courant le long de ses lèvres intimes puis accéléra vite les choses, stimulant sa perle de plaisir de mille assauts, pinçant, tournant, tapotant dessus puis ses doigts s’infiltrèrent en elle pour de langoureux et puissants mouvements.

Je suis curieuse de savoir si tu peux jouir discrètement ma belle car je ne vais pas me retenir…

Nailah continua ses assauts, désireuse de faire jouir la belle, curieuse de voir à quel point elle était capable de se contrôler car oui, la louve avait bien l’intention de la faire jouir et rapidement. Ses mains faisaient s’agiter furieusement ses doigts en elle alors sa langue et ses dents s’occupaient toujours de son charmant petit fessier…

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
Toujours plaquée contre le miroir, Hoshi se soutenait grâce à ses mains. Serrées qui se trouvaient de chaque côté de son visage afin qu'elle ne s'écroule pas sur le sol, ses jambes étant devenues tremblantes à cause du plaisir ressentit. L'esclave avait la délicieuse impression d'être une vierge entre les mains d'une délicate amante, passée maitre dans la matière. Et comme elle aimait découvrir avec elle, tout ces nouvelles et douces sensations. Totalement absorbée par son plaisir, la petite soumise se tortillait. Faisant caresser ses tétons tout pointés contre la fraicheur de la vitre. Se stimulant doucement les seins. Elle ne se rendait même pas compte qu'elle continuait de remuer dans ce seul but. A la douce fessée de Nailah, la jeune fille gémit en se mordant la lèvre. Elle aimait être dominée plus que tout alors les fessées, elle les adorait. En revanche les paroles qui suivirent l'enfermèrent dans le silence. Non pas qu'elle n'en était pas excitée, bien au contraire, mais commençant à connaitre la perversité de son amante... Elle se doutait que cela serait une douce torture pour elle. Qu'elle ne supporterait pas au vu de sa sensibilité. Cependant, Hoshi quitta bien vite les soupirs et les râles de plaisir pour gémir à nouveau. Elle n'arrivait décidément pas à se contenir. Mais il fallait préciser que la louve le chercher! Elle venait de brusquement introduire deux doigts dans son petit trou, ce qui la fit se cambrer, criant presque. Mais elle l'étouffa en se mordant brusquement la lèvre.

Essayer de se retenir lui donnait terriblement chaud, et ce faire à nouveau prendre par son anus lui procurait un immense plaisir. Elle n'était pas encore habituée aux caresses de ce côté là. Mais elle l'était encore moins aux double pénétration. Ce qui hélas, lui arriva. A peine commençait elle à réussir à soupirer plutôt qu'à gémir, que deux autres doigts ne s'infiltrent en elle, dans son intimité cette fois. Hoshi découvrait une toute nouvelle sensation, elle avait l'impression que tout son bassin était attaqué par ces caresses et elle ne savait plus où donnait de la tête. Les mouvements se complétaient, ne lui laissant pas une seconde de répit. Quand ceux de son fessier se retiraient, ceux entre ses cuisses s'enfonçaient. Lui imposant une cadence rythmée. Que ses soupirs et gémissements ne pouvaient plus suivre. La laissant donc aphone, bouche ouverte. On n'entendait plus que ses inspirations rauques et saccadées. Bien vite son corps blanc fut parcouru de spasmes, elle se cambra à plusieurs reprises, serrant les points et les jambes tremblantes. La jouissance l'écrasa, mais elle retrouva la voix. Élançant son dos une dernière fois elle cria son plaisir à plusieurs reprise et longuement. Pour le terminer en un long râle se lançant glisser le long du miroir ne pouvant plus tenir. Au sol, elle parut épuisée de son orgasme et continuait de soupirer tandis que le fruit de son plaisir coulait à flot entre ses cuisses. Qu'elle écarta instinctivement afin que Nailah puisse venir laper la récompense de son travail. A ce moment précise, dos contre le sol de la cabine, elle ne savait plus où elles se trouvaient et elle s'en fichait. Elle désirait simplement sentir la langue de la belle louve entre ses cuisses et ensuite l'embrasser... Rien d'autre. Juste l'embrasser.

Nailah Kaijuu

avatar
Nailah Kaijuu
Nailah Kaijuu
Nailah s’amusait follement de ce petit jeu entre elles. Elle aimait voir Hoshi se trémousser sous l’effet du désir, elle aimait la voir tout faire pour essayer de se contenir sans le pouvoir. Il fallait dire que Nailah ne faisait absolument rien pour l’aider, bien au contraire, elle jouait de sa sensibilité pour lui faire subir moult délices auquel elle ne pouvait échapper. Cependant Nailah lui avait quand même honteusement menti sur un point. Elle pouvaient faire tout le bruit qu’elles voulaient, ce n’était pas grave, elle s’était discrètement arrangé pour que le magasin soit fermé et que les vendeuses ne s’étonnent de rien d’autre. Nailah continuait donc ses assauts, ses doigts attaquaient en rythme à travers l’intimité et l’anus de son amante, lui faisant subir une double pénétration soutenu tout en lui mordillant les fesses avec gourmandise. Il ne fallut pas bien longtemps à Hoshi pour craquer face à tout ça et elle se lâcha dans un magnifique orgasme… absolument pas discret. La louve la laissa s’effondrer au sol et son amante lui ouvrit ses cuisses, l’invitant à venir la déguster. En voyant son nectar de plaisir couler à flot, la louve ne put se contenir et plongea son visage dans l’intimité de la sirène, envoyant sa langue chercher avec avidité ce nectar au gout unique. Cela dura un moment, la langue de Nailah tournait, frottait, s’enfonçait le plus profondément possible à la recherche de la moindre goutte de jus qui tentait de lui échapper. Ce fut que lorsqu’Hoshi fut tari, du moins pour le moment, que la belle aux cheveux d’argent amena son amante à elle pour un fougueux baiser remplie de sa passion.

Petite coquine… tu en as fait du bruit… je vais devoir te punir alors… mais plus tard… je te réserve quelque chose de beaucoup plus… puissant.

La chaleur retomba et Nailah repassa en mode gentille et câlin, embrassant avec douceur les lèvres fraîches de la femme poisson.

Bon, ce sera tout pour les amuse-gueules. Si nous allions boire quelque chose ? Je connais une petite brasserie sympa dans le coin.

La louve se leva la première, contemplant sa douce amante… ho oui, elle allait lui en donner du plaisir, c’était si agréable avec elle. Elle s’habilla la première et invita Hoshi à se relever pour en faire de même.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum