Migoto no Shima

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Petite renarde des neiges... [Pv Yûki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
Elle venait d’être vendue. Purement et simplement. Vendue comme lorsque l’on se sépare d’une vieux meuble qui ne nous plait plus, de vaisselle ébréchée, de souvenirs poussiéreux dont on a oublié la signification. Et Kyou n’avait pas protesté. D’une part car elle avait conscience de la raison de sa vente. De l’autre car elle était trop réservée pour oser se faire remarquer. Dans son malheur elle eut de la chance de ne pas être vendu au pire des acheteurs. Qui n’était en fait qu’un revendeur d’esclave. En passant dans ses mains la jeune ainoko serait désormais cataloguée comme esclave. Le changement de situation ne la troubla pas. Elle allait appartenir à quelqu’un qui subviendrait à ses besoins contre quoi elle devait simplement lui obéir. Rien de bien fâcheux. L’homme qui l’avait acquise la traîna jusqu’à un entrepôt où il voulut entreprendre de laver cette docile demoiselle. Qui en fait était bien proprette. Il y avait juste ces tâches sur son visage… Armé d’un chiffon rugueux et à peine humide il frotta ses joues et son front vigoureusement, la faisant grimacer et froncer les sourcils. Elle secoua la tête au bout d’un moment, alors que sa peau avait rougit aux endroits où il l’avait astiqué. Le vendeur comprit enfin que ces étranges signes ne partiraient pas… Et bien soit.
Son kimono en revanche étai un peu trop long à son goût. Il arrivait aux mollets de la jeune fille. Ce n’est pas comme ça qu’il allait vendre ! Il était de bonne tradition d’aguicher le client, de lui donner envie. Alors, avec un minimum de tact tout de même, il s’empara d’épais ciseau et déchira le kimono blanc de la toute nouvelle esclave. Kyou se retrouva donc demi jambe à nue. Seul le haut de ses cuisses était encore couvert. Cette tenue tapageuse la fit rougir. D’autant plus lorsque son propriétaire ouvrit un peu plus son décolleté et se débarrassa des manches.

Ce fut ainsi que la renarde fut amenée dans la boutique de l’homme. Qui devait être assez réputé vu sa grandeur. Une immense vitrine, un intérieur spacieux, et même une estrade pour exposer dans la rue aux yeux de tous ses meilleurs produit. Dont apparemment elle faisait partie. Il lui passa des bracelets de cuir à ses quatre membres, tous relier à une même chaîne, elle-même accrochée à un anneau sur l’estrade. Réduisant ainsi ses mouvements. Obligée de s’asseoir elle posa son fessier sur le parquet, repliant ses jambes vers elle et de côté. Elle allongea sa queue non loin d’elle et finit par s’allonger laissant reposer son visage encore rougis sur sa touffe de poils blancs. Remue doucement une oreille, le bout de sa queue s’agitant tandis qu’elle ferme les yeux. Ne s’occupant même pas de ce qu’affiche l’humain à son sujet. Des informations de base. Son nom, Satome Kyou, son âge, 19, sa race animal, renarde des neiges et d’autres petits détails sur sa sexualité. Ainsi que son prix, négociable. Roulée ainsi et se reposant, elle laissait ses jambes à la vue de qui voulait se rincer l’œil. Sa poitrine en revanche était masquée par ses deux mais qu’elle repliée vers elle afin de nicher son nez entre ses poings fermés.
Le repos fut de courte duré. Plusieurs clients, et acheteurs potables voulurent la regarder, vérifier la marchandise. Ou ce n’était que de simples pervers. Etrangement tous des hommes. Ils la firent se lever, gratouillèrent ses oreilles, tiraillèrent sa queue, l’observèrent sous tous les angles. Dans d’autres circonstances et avec autre que des hommes elle aurait apprécié la situation d’être ainsi le centre d’intérêts. Mais là... Elle se sentait terriblement mal à l’aise. Aucune envie d’être achetée par un de ces types ! Ils la répugnaient tous, et cela était largement visible sur son petit minois. Kyou fronçait le nez, fouettait l’air nerveusement de sa queue et repoussait souvent les mains de ses assaillants en s’en dégageant. Ce qui lui valut les réprimande du vendeur et une gifle, qui lui mit la larme à l’œil, d’un profiteur mécontent. Elle espérait que quelqu’un de gentil la sorte de cette enfer de doigts et de mains hardemment tripoteurs.

Yûki Meiroo/Kakon

avatar
Ikotsu : Porté(e) Disparu(e)
Ikotsu : Porté(e) Disparu(e)
Une nuit...la pluie tombant sur les carreau, il devait être au alentour de 8h00 du matin. Huit heure du matin l'heure ou la jeune renarde des neige s'éveiller, doucement,lentement...son, premier geste fut de passer une main sur l'autre coté du lit...malheureusement vide. Elle était partie, celle qui avait tend dormit a cet place...l'une de ses seul amante. Elle avait rejoint sa première maitresse son seul amour. Depuis le jour de l'annonce de ses fiançailles avec un Kakon, pas des moindres il plaisait beaucoup a la famille Meiroo, mais il ne remplacera jamais une amante ça c'était sur. Un tapement se fit entendre a la porte et le majordome entrait avec un plateau contenant le petit déjeuner de la renarde.

Une fois le petit déjeuné prit dans un silence écrasant la jeune renarde se rendit dans la salle de bain, finissant de se déshabillait elle entra dans la baignoire et commença a faire couler l'eau sur son corps prenant un savons doux pour se nettoyer. Se rinçant la demoiselle une fois bien propre décida de sortir de la douche, passant une serviette chaude elle alla devant la glace attacha deux mèches de sa longue chevelure blanche. se maquilla et parfuma, puis revint dans sa chambre une mine un peu triste elle s'habilla et alla demander au chauffeur de la conduire au marché. Oui ça décision était prise elle allait prendre un ou une nouveau ou nouvelle, quelqu'un qu'elle pourrait câliner comme elle le veut et tend quelle le veut. Regardant le paysage la demoiselle eu un sourire tendre un sourire que l'on ne pouvait voir que très rarement.

Enfin arrivé au marché le chauffeur lui ouvrit la porte et la fit sortir l'accompagnant vers l'entrée du marché. Divaguant dans les différent stand de la place, regardant les esclaves qu'il y avait aujourd'hui, quand un bruit de claque se fit entendre. Se dirigeant vers les cris, elle tomba sur un homme mécontent une jeune esclave avec la joue rouge et les larmes aux yeux et un vendeur furieux. Regardant un peu mieux la situation elle remarqua que la jeune demoiselle était une renarde des neiges, comment osait il frapper une personne de la race Yûki et comment se faisait il que la demoiselle était esclave...avançant elle éclairci ça voix et dit sur un ton de reproche:


Comment osez vous porter la main sur une renarde des neiges?


Avançant elle regarda l'homme qui l'avait frapper avec un regard de haine,a la vu du tout de cou de la Meiroo l'homme s'en alla sans demander son reste, la demoiselle avança vers le marchant et sans attendre de réponse a sa question précédente elle se tourna vers la jeune esclave lui souriant avec tendresse, puis revenant au regard du marchand elle dit:

Combien la vend tu?

Je...je la vend 3000 pièces madame.

Se retournant vers la jeune esclave en lui souriant elle avança vers elle est caressa ça joue rouge d'une mains qui se valait rassurante puis elle arriva sous son menton et lui dit doucement:


Veut tu venir avec moi belle renarde des neiges?


~¤~-------------------------------------~¤~

Spoiler:
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
La tranquillité se fit voler sa place par la peur. La petite ainoko se sentait fragile attachée, sur cette estrade, présentée à tous comme un morceau de chaire. Elle se voyait déjà être abusée par tout ceux qui la touchaient. Kyou tremblotait doucement, ses yeux mauves exprimaient une certaine terreur qu'elle n'osait avouer. Quelle pauvre petite et innocente renarde. La gifle fut de trop. Elle détruit sa petite façade solide. La dévoilant aussi fragile qu'elle était. Sa joue rougie la picotait, les larmes menaçaient de couler sur son visage mais elle se retenait. Se pinçant les lèvres et baissant la tête. Elle n'entendit pas l'intervention de la jeune femme, s'étant refermée sur elle même. Elle s'était toute recroquevillée, s'entourant de sa queue blanche. Elle vit juste les pieds de celui qui avait fait rougir sa joue s'éloigner. Finalement, elle releva les yeux secouant ses oreilles. Elle croisa le regard d'une autre renarde. Qui parlait avec le vendeur. Elle lui sourit. L'esclave rougit et se contenta de secouer ses oreilles et de répondre à son sourire, par un plus timide. Elle vit, de ses prunelles mauves un échange entre les deux personnes.

L'inconnue revenait vers elle. En lui souriant. Alors elle se redressa un peu, penchant la tête et pliant une de ses oreilles. Sa queue se mit doucement à remuer. Etait-ce sa nouvelle maitresse? Apparemment oui. Avec tendresse elle caressa sa joue meurtrie, attirant le regard de la petite renarde dans le sien. Le rouge colora son visage, mais de honte cette fois. Kyou déglutit difficilement à sa question puis hocha doucement la tête. Avant de doucement murmurer...


"Ou..Oui..."

La renarde voulut alors se lever, mais le tintement de ses chaines lui rappela qu'elle était privée de ses mouvements. Timidement elle tendit ses poignets serrés dans ses fers dans l'espoir qu'elle la libère. Elle baissa aussi les yeux. Comme c'était étrange de se faire acquérir ainsi. Elle allait désormais vivre avec cette jeune femme, la servir, obéir au moindre de ses désirs. A cette pensé, elle prit le temps d'observer la jeune femme. Elle était tellement belle... Que devoir vivre avec elle ne la dérangerait absolument pas.


"Je.. Je me nomme K.. Kyou.. Maitresse.."

Yûki Meiroo/Kakon

avatar
Ikotsu : Porté(e) Disparu(e)
Ikotsu : Porté(e) Disparu(e)
"Ou..Oui..."

La jeune esclave voulue se levée, qu'elle était gracieuse, timide certes mais vraiment adorable. lui montrant ses chaine en baissant les yeux. Yûki sourit et remonta son visage en posant un doux baiser sur son front. Puis elle alla voir le vendeur, et sortit des billets pour le payer. Une fois ceci fait le vendeur lui donna une laisse et un collier, il lui donna également la clef pour lui détacher ses fer. elle se dirigea donc vers elle pris doucement ses poignets en l'entendant dire:

-"Je.. Je me nomme K.. Kyou.. Maitresse.."

Sa petite voix cristalline et douce a l'oreille, mon dieu cette petite renarde la faisait vraiment craquer il n'y avait pas de doute la dessus. Elle avança la clef avec douceur, la rentrant dans sa serrure avant de la tourner pour libérer les jolie poignets de la petite esclave les caressant avec douceur avant de venir lui susurer à l'oreille:

-Aller vient ma belle, quittons cet endroit de malheur, rentrons chez nous...


En disant cela la demoiselle avait pris sa main pour la faire sortir de cet endroit de malheur. Avançant doucement dans la rue, la main dans la sienne. Quelque pas plus loin dans un endroit tranquille la Dame Meiroo sortit un collier personnelle constituer d'un ruban blanc de soie et d'un pendentif en forme de soleil, la demoiselle lui passa avec tendresse autour du cou, avant de passer un second collier en cuir celui-ci, accrochant la laisse avec et lui dit avec tendresse:


-Le premier collier et une mesure de sécurité il prouve que je suis ta maitresse, le deuxième je te l'enlèverait une fois arrivait dans mes appartement promis...au passage mon prénom et Yûki Meiroo.


Avançant doucement la demoiselle repris la main de la jolie demoiselle et traversa le marché sans vraiment se presser, après tout nous n'étions qu'en matinée et le raven's rester fermer aujourd'hui. Elle avança donc jusqu'à sa voiture ou l'attendait un chauffeur au allure tout à fait polie, bien habiller, une casquette poser droitement sur sa tête et le corps droit comme un piquet. Il s'inclina avec respect en voyant la jeune femme et sa nouvelle acquisition et leur ouvrit la porte laissant les deux renarde entrait dans la voiture. Une foi bien installer yûki dit doucement:


-Tu veut faire quelque chose de particulier ma jolie renarde...


~¤~-------------------------------------~¤~

Spoiler:
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum